Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Le domaine de Chantilly

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Le domaine de Chantilly - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Le domaine de Chantilly   Le domaine de Chantilly - Page 14 Icon_minitimeMer 2 Nov - 16:28

clioxviii a écrit:
clioxviii a écrit:
Le village de Vallery
Tiens, en pays de connaissance ....Où en sont les travaux de restitution des jardins ?

www.gatinais-bourgogne.fr/tourisme-loisirs/decouverte/patrimoine/les-jardins-de-vallery_fr_000046.html Le domaine de Chantilly - Page 14 454943

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Le domaine de Chantilly - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Le domaine de Chantilly   Le domaine de Chantilly - Page 14 Icon_minitimeMer 2 Nov - 17:43

Merci, je n'avais pas pensé à chercher sur la toile Le domaine de Chantilly - Page 14 49856
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Le domaine de Chantilly - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Le domaine de Chantilly   Le domaine de Chantilly - Page 14 Icon_minitimeSam 17 Nov - 17:55

Revenir en haut Aller en bas
The Collector

The Collector

Nombre de messages : 585
Date d'inscription : 21/11/2014

Le domaine de Chantilly - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Le domaine de Chantilly   Le domaine de Chantilly - Page 14 Icon_minitimeJeu 8 Sep - 22:00

madame antoine a écrit:
Bonjour à Tous les Amis du Boudoir de Marie-Antoinette.

Voici un article sous forme de quatre questions au spécialiste Mathieu Deldicque qui permettent de mieux cerner la personnalité complexe du Grand Condé. Il se tient effectivement une grande exposition Le Grand Condé. Le rival du Roi-Soleil ? au Château de Chantilly, plus précisément au Jeu de Paume, et ce du 5 Septembre 2016 au 2 Janvier 2017

Le domaine de Chantilly - Page 14 Img_6010
Le Grand Condé, vue de l’exposition

Damien Tellas : Ce Grand Condé, est-ce le rival de Louis XIV en armes ou dans les arts ?
Mathieu Deldicque : C’est un rival sur le plan politique et militaire à certains moments de sa carrière, notamment pendant la Fronde. Mais le Grand Condé est aussi son plus grand serviteur avant cet épisode, par exemple lorsqu’il sauve le royaume de France à la bataille de Rocroi en 1643, alors que le roi n’a que quatre ans et surtout après le traité des Pyrénées en 1659 quand il est de retour au service du Roi-Soleil pour ses premières guerres personnelles.

Sur le plan du mécénat, le plan artistique, les deux acceptions peuvent se trouver. Il peut rivaliser avec Versailles à Chantilly en bâtissant non pas un modèle opposé mais différent. Chantilly abrite une cour plus libre et tolérante, où l’on peut avoir des pensées hétérodoxes, où l’étiquette n’est pas corsetée comme à Versailles. Mais il va employer les mêmes artistes qu’à Versailles : André Le Nôtre, Jules-Hardouin Mansart, Pierre Mignard, Charles Le Brun entre beaucoup d’autres, ont d’abord été actifs à Versailles, ou alors ont été actifs à Chantilly et le seront à Versailles plus tard. On assiste à un chassé-croisé entre les deux châteaux.

Dans le sous-titre de l’exposition « Le rival du roi Soleil ? », j’insiste vraiment sur le point d’interrogation qui est une invitation offerte au public de réfléchir à la place qu’occupe le Grand Condé – un des premiers personnages du royaume après le roi –, à sa relation qu’il entretient avec le modèle royal. D’ailleurs, on finit l’exposition sur les pompes funèbres du prince qui ont été les plus glorieuses du règne de Louis XIV et certainement plus glorieuses que celles du roi. Là aussi il y a une concurrence, une émulation, mais pas tant une rivalité.


Le domaine de Chantilly - Page 14 Img_6011
Manufacture des Gobelins, atelier de François Bonnemer, d’après Adam-Frans van der Meulen, Charles Le Brun et François Verdier,
La marche de la cavalerie commandée par Condé, pièce de la Tenture du Passage du Rhin,
peinture sur tissu cannelé à chaîne de soie et trame de lin, Paris, Mobilier national.


Le domaine de Chantilly - Page 14 Img_6012
Nicolas Cochin, d’après Sébastien Pontault de Beaulieu et Stefano della Bella,
La glorieuse campagne de Monseigneur le duc d’Anguyen commandant les armées de Louis XIIII roy de France et de Navarre
et les Victoires remportées sur les Impériaux et Bavarois avec la prise de Philipsbourg
et de vingt autres places en Allemagne en l’année 1644,
gravure au burin, Paris, Bibliothèque nationale.


Vous avez voulu retrouver cette dualité dans l’exposition, d’un homme de la guerre et un amoureux des arts. Comment prépare-t-on une exposition sur un personnage historique, qui ne soit pas un artiste ?
C’est tout l’enjeu de ce type d’exposition qui est à la fois historique et artistique. Il y a de très belles œuvres qui sont liées à sa collection, mais aussi des représentations peintes ou sculptées et tous les grands artistes du siècle de Louis XIV sont réunis. Le défi est de ne pas se contenter de documents qui peuvent être rébarbatifs, et ne pas se choisir un parcours purement chronologique ou biographique. C’est un peu le parti pris de cette exposition, c’est d’avoir cette dualité, ce diptyque qui est matérialisé par une table-cimaise qui traverse en deux le Jeu de paume comme un coup d’épée et d’avoir des correspondances entre les deux facettes du Grand Condé, les deux versants de la légende « condéenne », c’est-à-dire d’une part l’épopée militaire, ce jeune héros dont l’aura va perdurer jusqu’à la fin de sa carrière, et, d’autre part, les facettes plus personnelles de ce protecteur des lettres, des arts et des sciences aussi – ce que l’on évoque plus dans le catalogue – qui est enfin un grand collectionneur de peintures.

Un « prince des arts » donc. Comment a-t-il soutenu la création artistique de son temps ?
En littérature, le Grand Condé va protéger – même physiquement – certains écrivains et dramaturges lorsqu’ils vont être menacés ; je pense à La Fontaine ou Molière. Il va s’enquérir de toutes les nouveautés littéraires et aura même des bibliothécaires qu’il dépêche régulièrement à Paris pour acheter les derniers ouvrages. On va lui en dédier certains, on va invoquer son nom dans des préfaces : c’est vraiment une figure du bon goût littéraire. En art, le prince de Condé va s’entourer largement pour procéder aux meilleurs achats, comme Pierre Mignard qui va être son grand conseiller, mais aussi des gens liés aux peintres, des marchands pour acquérir une œuvre qui soit digne de son rang. Il avait des goûts bien personnels, mais n’était pas seul dans ses achats, il avait beaucoup de gens autour de lui.

Le domaine de Chantilly - Page 14 Pe-13210
Justus Van Egmont, Portrait de Louis II de Bourbon dit Le Grand Condé (1621-1686),
huile sur toile, Chantilly, musée Condé. ©️ RMN (Domaine de Chantilly) / René-Gabriel Ojéda.


Le domaine de Chantilly - Page 14 Img_6013
Nicolas Eude, Hercule peignant le portrait de Louis II de Bourbon, prince de Condé, dit le Grand Condé,
huile sur toile, Versailles, Musée national des châteaux de Versailles et de Trianon.


Le domaine de Chantilly - Page 14 Img_6014
Antoine Coysevox, Buste de Louis II de Bourbon, prince de Condé, cuirassé,
1688, bronze, Paris, musée du Louvre.


Tournons-nous vers la Réception de Condé à Versailles en 1674, de Jean-Léon Gérôme, qui nous montre le prince chapeau ôté, en révérence devant son cousin qui trône en haut de l’escalier des Ambassadeurs. Le Grand Condé découvre un Versailles en plein chantier ; a-t-il eu envie d’avoir son propre Versailles à Chantilly ?
On est toujours dans cette même dualité ou émulation. À Chantilly, le Grand Condé a construit un « anti-Versailles », un « contre-Versailles », qui est très luxueux malgré tout, et où se déroulent de nombreuses fêtes – il y a celle qui a causé la mort de François Vatel, pour parler de la plus célèbre. Il est toujours difficile de savoir quels sont ses grands modèles pour bâtir Chantilly. L’architecture et les appartements intérieurs sont très tardifs dans la vie du prince et tout ce qui se passe à Versailles est donc déjà en germe et il regarde beaucoup le château de son cousin. Mais pour les jardins, il a fait confiance à André Le Nôtre avant qu’il intervienne à Versailles. De même pour la constitution d’une collection d’œuvres d’art, je pense que Richelieu l’a beaucoup marqué dans sa collection, sa personnalité et ses domaines. Il a aussi regardé Mazarin, car bien qu’ayant été son plus grand ennemi, le cardinal demeure un modèle indispensable.

Le Gérôme est un tableau iconique que l’on a tous vu dans nos livres d’histoire. Condé y rend hommage à Louis XIV. Il traduit bien toute l’injustice qu’a connue le Grand Condé notamment dans les deux derniers siècles : c’est l’un des rares tableaux de grande qualité le représentant ainsi au XIXe siècle. Et si le duc d’Aumale n’avait pas été si actif à Chantilly, le Grand Condé aurait été encore plus passé sous silence qu’il ne l’a été. Finalement c’est rendre hommage et justice à ce destin fantastique du Grand Siècle que de lui avoir dédié cette exposition.


Le domaine de Chantilly - Page 14 Zsans_13
Jean-Léon Gérôme, Réception du Grand Condé par Louis XIV (Versailles, 1674), 1878,
huile sur toile, H. 96,5 ; L. 139,7 cm, Paris, musée d’Orsay.

https://unpointculture.com/2016/09/07/le-grand-conde-a-chantilly-quatre-questions-a-mathieu-deldicque/

Bien à vous

madame antoine
http://maria-antonia.forumactif.com/t2670-la-maison-de-conde#329288 Wink

_________________
J'fréquente que des baronnes aux noms comme des trombones.
Revenir en haut Aller en bas
madame antoine

madame antoine

Nombre de messages : 6248
Date d'inscription : 30/03/2014

Le domaine de Chantilly - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Le domaine de Chantilly   Le domaine de Chantilly - Page 14 Icon_minitimeDim 9 Juil - 10:23

Bien chers Amis du Boudoir de Marie-Antoinette,

En cette période estivale, le Domaine de Chantilly reste un site à visiter et revisiter très intéressant, d'autant plus que des activités sont prévues pour les enfants.
http://www.huffingtonpost.fr/alexia-guggemos/6-bonnes-raisons-de-visiter-le-domaine-de-chantilly-pendant-les_a_22126502/

Bien à vous

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent (Marie-Antoinette)
Revenir en haut Aller en bas
madame antoine

madame antoine

Nombre de messages : 6248
Date d'inscription : 30/03/2014

Le domaine de Chantilly - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Le domaine de Chantilly   Le domaine de Chantilly - Page 14 Icon_minitimeMer 21 Fév - 7:38

Bien chers Amis du Boudoir de Marie-Antoinette,

Nous apprenons une excellente nouvelle concernant le Domaine de Chantilly. Le plan de Breteuil du Potager des Princes rejoint les collections du musée Condé.

Le 13 février, lors d'une vente de la maison Artcurial, le musée Condé a pu acquérir, par préemption, un plan détaillé du Potager des Princes de Condé à Chantilly, daté du XVIIIe siècle. Cette acquisition a été rendue possible grâce au mécénat des Amis du musée Condé et à l'appui juridique de Service des Archives de France.

Le domaine de Chantilly - Page 14 Zzz510
Attribué à Nicolas Breteuil, Plan détail du Potager des Princes de Condé à Chantilly,
non daté, crayon, à la plume et à l'aquarelle, 60 x 100 cm © Domaine de Chantilly.


Réalisé au crayon, à la plume et à l’aquarelle, ce plan détaillé du Potager des Princes de Condé a été réalisé par Nicolas Breteuil, jardinier de Chantilly au service du duc Louis-Henri de Bourbon (1692-1740). Exilé sur ses terres après 1726, le septième Prince de Condé est à l’origine de plusieurs séries d’embellissements du domaine et en particulier de ses jardins, dont témoigne le document que vient d’acquérir le musée Condé.

Créé par Le Nôtre à la fin du XVIIe siècle pour le Grand Condé (1621-1686), le Potager des Princes se situe dans la partie occidentale du jardin de Chantilly. Dans la première moitié du XVIIIe siècle, il est composé de parterres et de « petites pièces en enfilade » divisées par des murets. Ce type d’agencement permettait d’expérimenter plusieurs sortes de plantations, d’exposition, d’enfumage et de traitements. Le plan révèle également la présence d’arbres fruitiers autour de petits bassins, d’une « figuerie » ainsi que d’une « melonnière » ou encore de plusieurs carrés de terres destinés vraisemblablement aux salades, aux plantes aromatiques et aux fraises. Le bassin de la Tenaille, toujours visible dans le jardin de Chantilly et identifié sur la partie gauche du dessin, est l’une des fontaines les plus importantes de Le Nôtre dans cette partie du parc.

Non daté mais attribué à Nicolas Breteuil, qui signe en août 1724 un plan des châteaux et jardins de Chantilly également conservé dans les archives du musée, ce dessin se présente avant tout comme un document de travail comme en attestent les annotations au crayon précisant les tailles des différentes unités et des espaces intercalaires qui composent le potager.

https://www.connaissancedesarts.com/archi-jardin-et-patrimoine/le-plan-de-breteuil-du-potager-des-princes-rejoint-les-collections-du-musee-conde-1188885/

Bien à vous

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent (Marie-Antoinette)
Revenir en haut Aller en bas
Airin

Airin

Nombre de messages : 604
Date d'inscription : 19/09/2015

Le domaine de Chantilly - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Le domaine de Chantilly   Le domaine de Chantilly - Page 14 Icon_minitimeMer 3 Avr - 19:30

Nous vous proposons de rencontrer Madame Nicole Garnier-Pelle, Conservateur Général du Patrimoine chargée du Musée Condé au Château de Chantilly, qui va éclairer pour nous certains mystères entourant les lieux. Wink


  • Quelle est la singularité du Château de Chantilly ?


Chantilly est un musée légué à la France par un grand collectionneur et un historien. Héritier de la famille Bourbon-Condé d’une immense fortune et du domaine de Chantilly, le duc d’Aumale (1822-1897) a constitué la 2ème collection de peintures anciennes en France après le musée du Louvre selon Pierre Rosenberg.

La vie du prince est bouleversée par la chute de son père le roi Louis-Philippe Ier lors de la révolution de 1848 qui a abolit la monarchie. A l’âge de 30 ans, Aumale doit s’exiler à Londres pendant plus de 20 ans. Contraint à l’inactivité, le duc va enrichir sa collection.

Il va collecter les œuvres dispersées ayant appartenu aux membres de sa famille et acheter les trésors de l’art français qui ont été transférés hors de France. Le duc a fait l’acquisition à Londres en 1854 du tableau Le Massacre des Innocents de Nicolas Poussin qui inspira notamment Le Charnier de Pablo Picasso.  Le plus beau manuscrit du monde Les Très Riches Heures du duc de Berry datant vers 1410 a été trouvé par Aumale en Italie en 1856. Plus de mille neuf cents photographies dont Les Marines de Gustave Le Gray, des dessins majeurs et des objets d’art de toute nature complètent cette exceptionnelle collection.

Durant ses 23 ans d’exil, sa devise a été « j’attendrai » mon retour en France.

Le château avait été détruit aux deux tiers après la Révolution française en 1798. Aumale l’a en partie reconstruit et réaménagé lors de son retour à Chantilly en 1871 en tenant compte de l’histoire de sa famille des princes de Condé. Des galeries spécifiques ont été prévues afin d’y exposer ses précieuses collections. C’est le comble du luxe.  Une Rotonde présente les chefs-d’œuvre de la Renaissance italienne, dont la Simonetta Vespucci de Piero di Cosimo. La salle du Santuario est conçue comme un écrin présentant notamment deux œuvres de Raphaël Les Trois Grâces et La Madone de la maison d’Orléans. Il a fait aménager un Cabinet des Livres afin d’y abriter ses 13 000 ouvrages dont 1600 manuscrits précieux.

Les jardins à la française commandés par le Grand Condé et dessinés par André Le Nôtre au XVIIe siècle ont été réaménagés. Le Hameau, antérieur au Hameau de la Reine Marie-Antoinette à Trianon, a été restauré dans le jardin anglo-chinois.

Mais à son retour à Chantilly, le jeune prince est veuf et a également perdu tous ses enfants.

Ses collections accrochées à Chantilly vont devenir son héritage, l’histoire de sa vie, l’arbre généalogique de sa famille, son œuvre qu’il veut protéger des avatars de l’actualité.

Sans descendants directs, il lègue en 1886 le domaine de Chantilly à l’Institut de France. Son testament mentionne qu’à sa mort le musée Condé doit être ouvert au public : le château, les précieuses collections et le parc de 115 hectares. La présentation des chefs d’œuvre dans le château doit être préservée. Les collections ne peuvent pas être prêtées. Conformément à son souhait, le château apparaît ainsi tel qu’il était au XIXe siècle. En entrant dans la demeure princière, on s’attend à ce que le donateur vienne nous accueillir.

Le domaine de Chantilly - Page 14 12e3c710
Le château de Chantilly (c) Jérôme Houyvet


  • Quel est le mystère du diamant rose ?


Il aurait été offert par Louis XIV à son cousin Louis II de Bourbon, prince de Condé dit “le Grand Condé” en remerciement pour son importante victoire lors de la bataille de Rocroi en 1643. Des traces écrites du diamant rose ont été retrouvées dans les archives du Château de Chantilly lors de l’inventaire réalisé en 1740 après le décès du Duc de Bourbon.

Ce diamant a son identité propre. Il a une irrégularité d’origine sur un côté de la pierre de couleur rose. Transmis de prince de Condé en prince de Condé, il va survivre à la Révolution en voyageant dans toute l’Europe sous la protection de l’armée contre-républicaine des Condé. Le duc d’Aumale va en hériter avec le domaine de Chantilly. Il n’a jamais été exposé au public depuis 1926.

Le domaine de Chantilly - Page 14 Zducre18
Le diamant rose. Chantilly, musée Condé (c) RMN-Grand Palais (domaine de Chantilly)


  • Quel est le résultat des analyses scientifiques de la Joconde Nue faites par le Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France (C2RMF) ?

Le duc, exilé à Londres, a besoin de recourir aux bons offices de ses amis pour effectuer ses achats en France. Il accorde une grande confiance au baron Henry de Triqueti qui lui a présenté le grand dessin au charbon de bois de la Joconde Nue, dite Mona Vanna, comme une œuvre de Léonard de Vinci. Elle a presque la même pose que la célèbre Joconde du Musée du Louvre. Le nu représente la beauté idéale dans la Grèce antique. Son propriétaire souhaite le vendre au Louvre mais le musée n’a pas le budget. Aumale en fera l’acquisition en 1862. La maison Chenue va transporter le dessin de la France vers l’Angleterre.

Le domaine de Chantilly - Page 14 Monna_10
La Joconde Nue. Chantilly, musée Condé (c) RMN Grand Palais (domaine de Chantilly) Michel Urtado

En s’installant à nouveau dans son château de Chantilly en 1875, le duc a placé la Joconde Nue dans la Rotonde située dans l’axe de la Galerie de Peinture. Pour des raisons de conservation, le dessin sera décroché après son décès et placé dans les réserves au Musée Condé.

A l’occasion du 500e anniversaire de la mort du génie de la Renaissance, le musée a fait examiner ce dessin pour la première fois en 2017 par le C2RMF dont les ateliers sont situés sous le Musée du Louvre.

Après deux années de recherche, les scientifiques et les historiens d’art ont prouvé que ce dessin n’est pas une copie mais une œuvre originale réalisée dans l’atelier de Léonard de Vinci avec la probable participation du grand maître vers 1503. Ce dessin aurait été pensé avec « La Joconde en tête ». Les analyses ont prouvé que ce carton « préparatoire », destiné à reporter la composition sur un tableau par une technique de piquage, a été utilisé par les élèves de Léonard de Vinci pour différents tableaux peints à l’huile. Huit versions ont été identifiées dont un tableau est conservé au musée de l’Ermitage à Saint Pétersbourg.

Le domaine de Chantilly - Page 14 Donna_10
La Joconde Nue (c) The State Hermitage Museum, 2018

  • Présentez-nous les appartements privés du duc et de la duchesse d’Aumale

Les appartements privés du duc et de la duchesse d’Aumale furent décorés en 1845-1846 par Eugène Lami selon le style des arts décoratifs de la Monarchie de Juillet (1830-1848). Ils sont les seuls appartements princiers à être parvenus jusqu’à nous.

Le domaine de Chantilly - Page 14 Chambr10
Chambre de la Duchesse d’Aumale

Jusqu’à fin février 2017, ils sont restés dans l’état où ils avaient été laissés à la mort du duc d’Aumale. Après une restauration spectaculaire qui a duré deux années et un investissement de plus de 2,5 millions d’euros, les appartements ont ré-ouvert leurs portes en mars 2019.

Le décor est éclectique. Il évoque les différentes périodes du Château. L’appartement de la duchesse est dédié au XVIIIème siècle, la chambre du duc rend hommage à la famille Condé, la salle à manger met en avant Henri II et le connétable de Montmorency.

Le domaine de Chantilly - Page 14 Musc3a10
Salon violet

  • Quel était le style de vie du Duc d’Aumale ?

La Galerie des Cerfs a été aménagée dans le château à la fin du XIXe siècle. Cette salle de style Renaissance, avec son plafond à caissons, faisait office de salle à manger de réception. C’est là que le duc d’Aumale accueillait le dimanche toute l’élite artistique et intellectuelle de son temps.

Le domaine de Chantilly - Page 14 Galeri10
La Galerie des Cerfs / Friends of the Domaine de Chantilly

Son déjeuner dominical était devenu l’un des rendez-vous les plus élégants et les plus en vue de la haute société parisienne. Le duc charmait ses invités avec ses conversations sur ses collections, son château et l’histoire des princes de Condé. « Nous autres, nous parlons mais lui il cause » disait Ernest Renan, son confrère de l’académie française. Il est heureux de pouvoir faire admirer son « œuvre ».

Après le repas commençait la visite de ses trésors et des grands appartements historiques. Il faisait découvrir ses collections de tableaux exposés dans sa Galerie de Peintures et ses manuscrits, ses ouvrages précieux et ses dessins dans le Cabinet des Livres.

Le domaine de Chantilly - Page 14 Galeri11
Grands Appartements – Galerie des Batailles

Chantilly avait aussi retrouvé le faste des cours princières en organisant des 1880 de splendides réceptions. Le château a renoué avec les splendeurs de l’époque du Grand Condé en conviant toute l’élite aristocratique dont la reine du Danemark, l’impératrice Élisabeth d’Autriche dite « Sissi», le roi et la reine de Naples, le baron et la baronne Alphonse de Rothschild.

Le domaine de Chantilly - Page 14 Zducre19
Vestibule d’honneur du château de Chantilly (c) Adrien Michel

A visiter sans modération. Le domaine de Chantilly - Page 14 405462
https://www.forbes.fr/
Revenir en haut Aller en bas
The Collector

The Collector

Nombre de messages : 585
Date d'inscription : 21/11/2014

Le domaine de Chantilly - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Le domaine de Chantilly   Le domaine de Chantilly - Page 14 Icon_minitimeMer 3 Avr - 19:35

Airin a écrit:
]Quel est le résultat des analyses scientifiques de la Joconde Nue faites par le Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France (C2RMF) ?

Sur La Joconde Nue, l'on se référera aussi à l'exposé de Chakton. Wink
http://maria-antonia.forumactif.com/t33528-la-joconde-nue-de-chantilly

_________________
J'fréquente que des baronnes aux noms comme des trombones.
Revenir en haut Aller en bas
de Neubourg

de Neubourg

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 08/08/2018

Le domaine de Chantilly - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Le domaine de Chantilly   Le domaine de Chantilly - Page 14 Icon_minitimeVen 5 Juil - 8:46

Le Musée Condé vient de préempter une vue de Chantilly, ce qui nous permet de voir l'état du domaine au XVIIIe siècle. Wink

Mais je vous donne tout ce que j'ai lu, les images avec leurs explications dans La Tribune de l'Art.
https://www.latribunedelart.com/une-vue-du-chateau-de-chantilly-au-xviiie-siecle-preemptee-par-le-musee-conde

En 1970, le musée Condé du château de Chantilly se portait acquéreur lors d’une vente à l’hôtel Drouot d’une grande gouache de Jean-Baptiste Lallemand représentant le château de Chantilly au milieu du XVIIIe siècle (ill. 2). Il s’agissait déjà d’un précieux témoignage de la vie que menaient les princes de Condé sous l’Ancien Régime et surtout de l’élévation de l’ancien Grand Château, remanié par l’architecte Jean Aubert entre 1718 et 1741 mais qui ne survivra pas à la Révolution. La vue depuis la grille d’honneur et ses deux pavillons - toujours en place - montre également le Petit Château élevé pour le connétable de Montmorency à la Renaissance ainsi que la grande perspective mise en place par André Le Nôtre pour le Grand Condé. L’emplacement du château d’Enghien, élevé par Jean-François Leroy à partir de 1769 en prévision des noces princières entre les Condé et les Orléans, est occupé sur le dessin par une terrasse plantée d’arbre.

Le domaine de Chantilly - Page 14 Lallem10
2. Jean-Baptiste Lallemand (1716 - vers 1803)
Le château de Chantilly vu des parterres
Aquarelle, pastel et gouache sur papier - 37,5 x 68,5 cm
Chantilly, musée Condé
Photo : Actéon Compiègne



C’est le très probable pendant de cette œuvre qui passait en vente le samedi 29 juin à Compiègne (Compiègne Enchères OVV) où il a très heureusement pu être préempté pour la somme très raisonnable de 4 800€ (5 952€ avec les frais) grâce au soutien des Amis du musée Condé. Encore conservé dans son cadre d’origine (ill. 1 et 3), ce dessin de mêmes dimensions que la feuille acquise en 1970 possède le même fond bleu et le même trait d’encadrement noir. Le Grand Château est ici représenté depuis les parterres, ce qui permet à l’artiste de montrer dans toute son ampleur le Grand Degré dessiné par Le Nôtre pour raccorder la terrasse du Connétable aux parterres à la française. La vue est animée de personnages flânant dans le jardin, montant l’escalier, admirant les carpes dans le bassin et d’un jardinier au travail sur le parterre. On distingue dans le lointain la salle du Jeu de Paume édifiée en 1756 mais aussi l’ancienne galerie des Cerfs, qui sera rasée en 1785, ce qui permet d’affiner la fourchette de datation des deux dessins : entre 1756 et 1769.

Le domaine de Chantilly - Page 14 Na-4-r10
1. Jean-Baptiste Lallemand (1716 - vers 1803)
Le retour de la chasse à courre au château de Chantilly
Gouache sur papier - 38 x 68,5 cm
Chantilly, musée Condé
Photo : RMN-Grand Palais (domaine de Chantilly) / René-Gabriel Ojéda



Fils d’un tailleur de Dijon, Jean-Baptiste Lallemand est donc originaire de Bourgogne, province dont les princes de Condé étaient généralement gouverneurs. Il obtint ses lettres de maîtrise en 1744 puis se rendit à Paris où il fut reçu en 1745 à l’Académie de Saint-Luc comme peintre de paysages. Il part ensuite pour l’Italie où il se marie à Rome en 1748 mais revient en France à partir de 1761. S’il réalise beaucoup de vues de fantaisie, il sait aussi travailler avec une grande exactitude sur des sites réels. Ses œuvres imaginées pour des demeures particulières forment volontiers des paires, à l’instar de ces deux vues de Chantilly désormais réunies. D’autres artistes dijonnais comme Nicolas-Anne Dubois, par exemple, sont venus travailler pour les princes de Condé, à Chantilly ou à Paris.

Alexandre Lafore
Revenir en haut Aller en bas
madame antoine

madame antoine

Nombre de messages : 6248
Date d'inscription : 30/03/2014

Le domaine de Chantilly - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Le domaine de Chantilly   Le domaine de Chantilly - Page 14 Icon_minitimeLun 4 Nov - 8:52

Bien chers Amis du Boudoir de Marie-Antoinette,

Les grandes écuries du domaine de Chantilly fêtent leurs trois-cents ans, un événement qui est marqué par une exposition.

Le domaine de Chantilly - Page 14 20330310
Vue des Grandes Écuries du Domaine de Chantilly (Oise) (AFP / hemis.fr / Bertrand GARDEL)


C’est un peu le "Versailles" du cheval. Un bâtiment majestueux édifié à partir de 1719 pour accueillir les nombreux chevaux du riche et puissant Louis-Henri de Bourbon, septième prince de Condé (1692-1740), alors chef du Conseil de Régence et futur Premier ministre de son cousin Louis XV. Grand amateur de chasse, l’édifice commandé par le prince à l’architecte Jean Aubert devait pouvoir accueillir 240 chevaux et plus de 500 chiens.

Chef-d’œuvre architectural, véritable palais pour chevaux, c’est aussi la plus grande écurie princière d’Europe avec ses boxes alignés dans l’aile principale longue de 186 mètres. Un décor fastueux, témoignage précieux de l’architecture Louis XV, qui a participé au rayonnement international du Domaine de Chantilly. L’exposition revient sur l’histoire des Grandes Écuries et de l’évolution de leurs usages à travers les siècles.


De la chasse aux courses hippiques

L’exposition regroupe une trentaine d’objets et d’archives des collections du musée Condé, dont un chef-d’œuvre : l’Album du Comte du Nord, un recueil de plans du château, des jardins et des Grandes Écuries, d’une très grande précision. L’ouvrage fût offert en 1784 au tsar Paul Ier de Russie à la suite de sa visite au prince de Condé à Chantilly en 1782. L’Institut de France le rachètera en 1930.

L’exposition permet également de voir comment la construction durant vingt ans de cet imposant édifice a déterminé l’aspect actuel de la ville de Chantilly. Et comment, ce bâtiment conçu avant tout pour la chasse, évolua au fil du temps jusqu’au développement des courses hippiques sur le domaine qui allaient profondément changer sa fonction.


Le domaine de Chantilly - Page 14 20330311
Vue aérienne des Grandes Écuries de Chantilly (AFP / hemis.fr / Davit Bugrat)

  • Exposition du tricentenaire - Musée du cheval des Grandes Écuries du Domaine de Chantilly (Oise) - jusqu'au 5 janvier 2020 - Tous les jours sauf le mardi, de 10h à 17h.


Article signé Stéphane Hilarion.
Source https://www.francetvinfo.fr/

Bien à vous

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent (Marie-Antoinette)
Revenir en haut Aller en bas
PierrotLeFou

PierrotLeFou

Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 12/09/2017

Le domaine de Chantilly - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Le domaine de Chantilly   Le domaine de Chantilly - Page 14 Icon_minitimeJeu 7 Nov - 8:02

Je connaissais le château mais n'avais pas encore prêté attention aux écurie.

_________________
Regarde je luis de paillettes
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le domaine de Chantilly - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Le domaine de Chantilly   Le domaine de Chantilly - Page 14 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le domaine de Chantilly
Revenir en haut 
Page 14 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Endroits liés à Marie-Antoinette :: Musées et autres domaines-
Sauter vers: