Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 14 novembre 1647: Santé du Roi

Aller en bas 
AuteurMessage
yann sinclair

yann sinclair

Nombre de messages : 20662
Age : 61
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 10/01/2016

14 novembre 1647: Santé du Roi Empty
MessageSujet: 14 novembre 1647: Santé du Roi   14 novembre 1647: Santé du Roi Icon_minitimeMar 20 Mar - 10:46

Jeudi 14 novembre 1647

Quatrième jour de la maladie du Roi

14 novembre 1647: Santé du Roi Capt188614 novembre 1647: Santé du Roi Capt1885



Les sieurs Guénault et Vallot, médecins des plus fameux et des plus employés de Paris, furent appelés par le sieur Vaultier pour être ajoutés à MM Séguin, oncle et neveu, premiers-médecins de la Reine et n'ayant rien remarqué d'extraordinaire, ni de plus fâcheux que par le passé, ils se contentèrent de proposer la continuation des remèdes cordiaux, disant qu'il fallait voir et observer les mouvements et les forces de la nature

La journée se passa bien, n'y étant arrivé aucun autre symptôme que le délire qui retourna sur les quatre heures du soir et dura jusqu'à dix heures de la même journée

Le reste de la nuit se passa avec un peu plus d'inquiétude que la précédente, ce qui obligea, le vendredi matin, le sieur Vallot, qui depuis a succédé au sieur Vaultier en la charge de premier-médecin, de proposer et faire ouverture en la consultation d'une troisième saignée, assurant qu'en l'état où était sa majesté l'on ne devait point différer ce remède, autrement qu'il y aurait sujet de craindre un mauvais succès, dont Sa Majesté était menacée non seulement à raison de la petite vérole, qui semblait déjà être bien maligne et bien dangereuse, mais particulièrement par l'accélération d'une fièvre essentielle qui l'accompagnait et qui avait ses redoublements déjà réglés; disant, ledit sieur Vallot, que si l'on consentait à cette proposition, la fièvre se rendrait plus modérée, et ue sans doute les redoublements s'apaiseraient, qui donnaient déjà beaucoup d'appréhension; et que pour le regard de la petite vérole, qu'il était assuré qu'elle sortirait en très grande abondance, avec un soulagement notable et une diminution de tous les accidents

Cette proposition fut reçue et approuvée par le sieur Guénault et rejetée par MM. Séguin, oncle et neveu

Sur cette diversité d'opinion, le premier-médecin, considérant la grandeur du mal et la nécessité du remède, confirma les sentiments de ceux qui approuvaient la saignée, qui fut faite sur-le-champ et sans différer davantage, quoique ceux qui n'étaient pas de cet avis fissent grand bruit en se retirant de la chambre du Roi, et protestassent devant la reine que ce remède était dangereux et contre les règles de la médecine

L'effet néanmoins en fut admirable et, sur le soir, le redoublement ne parut point, non plus que le délire, et la Reine, après avoir visité le Roi par tout le corps, avoua que les pustules étaient augmentées au centuple depuis ladite saignée, suivant et confirmant ce que le sieur Vallot avait assuré et prédit le matin en sa consultation

Cet amendement ne diminua ni les soins ni les inquiétudes de la Reine, qui ne perdit pas un seul moment pour assister avec plaisir aux moindres offices nécessaires à cet illustre malade et, dans sa plus grande tristesse, témoigna une gaieté d'humeur, quoique Sa Majesté fût dans les alarmes et appréhension à cause de la grandeur de la maladie et de l'incertitude du sussès

Et en effet, après le calme de quelques jours, et après que la nature eût semblé avoir suffisamment travaillé à faire sortir et mûrir les pustules, elle parut dans le dernier accablement, le 21 du mois, par une nouvelle ébullition qui augmenta la fièvre et tous les autres symptômes avec tant de violence, que les pustules parurent toutes sèches et d'une mauvaise couleur !

_________________
14 novembre 1647: Santé du Roi C_icgp11
👑    👑   👑
   ⚜king
Revenir en haut Aller en bas
http://louis-xvi.over-blog.net/
 
14 novembre 1647: Santé du Roi
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Au fil des jours :: Avant 1700 :: Novembre-
Sauter vers: