Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Indiennes, un tissu révolutionne le monde

Aller en bas 
AuteurMessage
Chakton

Chakton

Nombre de messages : 975
Date d'inscription : 22/10/2017

Indiennes, un tissu révolutionne le monde Empty
MessageSujet: Indiennes, un tissu révolutionne le monde   Indiennes, un tissu révolutionne le monde Icon_minitimeMar 2 Oct - 12:36

Exposition à Prangins sur un tissu qui a révolutionné bien plus que la mode. tongue




Pour ses 20 ans, le Musée national suisse de Prangins présente une exposition dédiée aux "indiennes", premier produit mondialisé. Une histoire racontée au travers de la collection Xavier Petitcol, dont le musée a acquis plus d’une centaine de pièces.

A l’origine, en Europe, il y avait la laine, le lin, les soieries, des tissus chers et longs à réaliser. Ensuite, au XVIIe siècle le coton teint débarqua en Europe. Il venait des Indes. La révolution des "indiennes" était en marche.

Solide, souple, lavable, ce tissu possède toutes les qualités, dont une hautement appréciable, les motifs imprimés à la planche de bois résistent au nettoyage. Qui plus est, le prix des "indiennes" est abordable par toutes les classes sociales, que l’on soit princesse, bourgeois gentilhomme ou soubrette.
Les huguenots créent les manufactures en Suisse

Face à ce phénomène, pourquoi la France ne produirait-elle pas, elle aussi, ce tissu avec ses motifs? Tout le monde en profiterait. Toutefois, le succès immédiat des "indiennes" made in France met en péril d’autres proto-industries liées aux productions de tissus.

Indiennes, un tissu révolutionne le monde 1398a510
Un exemple d'"indienne" datant du XVIIIe siècle.
Musée national suisse


Pour les protéger, le roi Louis XIV va donc interdire l'"indienne" en 1686. Cet édit prohibe l'entrée en France des toiles de coton, tout comme leur fabrication. Il vise à protéger les tisseurs de soie, laine, lin et chanvre. Mais de nombreux négociants et artisans huguenots, persécutés pour leur religion protestante dès le début des années 1680, s'exilent en Suisse, principalement à Genève et ensuite Neuchâtel et créent des manufactures au rendement fort lucratif.

Le succès des "indienneries" suisses crée alors une dynamique économique avec la création de banques et la multiplication d'ateliers dans l’horlogerie artisanale ou pré-industrielle.

Si en France le port des "indiennes" est interdit, l’engouement est tel que va s’instaurer tout un système de contrebande, la France est alors inondée de cotonnade colorée. Lorsque Louis XV lève la prohibition en 1759, de nombreuses manufactures vont fleurir entre autres à Nantes, Bordeaux et Jouy-en-Josas et seront dans la plupart des cas dirigées par des Suisses.

  • Des tissus pour raconter l'actualité


Au fil de l’exposition, on ouvre des chapitres de l’histoire moderne, on tisse des liens, on se rend compte que l’actualité (une bataille navale dramatique) ou l’esprit du temps (un livre à succès, "Paul et Virginie" de Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre ou un opéra en vogue: "Les noces de Figaro" de Mozart) avaient leur place sur ces "indiennes" que l’on portait ou qui tapissaient les chambres à couchers. Comme si aujourd’hui, on s'habillait avec une robe avec un imprimé Macron ou on dormait sous une couette illustrant la guerre en Syrie.

Tout au long du riche parcours, lancinant, une réalité impossible à oublier: en toile de fond, la traite des noirs. Les "indiennes" étaient en effet le produit par excellence servant à acheter en Afrique les esclaves envoyés ensuite en Amérique ou ailleurs.

Florence Grivel/jd
https://www.rts.ch/info/culture/

_________________
X est la force deux fois pure
Revenir en haut Aller en bas
madame antoine

madame antoine

Nombre de messages : 6243
Date d'inscription : 30/03/2014

Indiennes, un tissu révolutionne le monde Empty
MessageSujet: Re: Indiennes, un tissu révolutionne le monde   Indiennes, un tissu révolutionne le monde Icon_minitimeMar 2 Oct - 12:38

Voici un cliché d'ambiance pour cette exposition qui fermera bientôt ses portes.

Indiennes, un tissu révolutionne le monde Indien10

Il faut donc prendre rapidement ses dispositions pour la voir.

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent (Marie-Antoinette)
Revenir en haut Aller en bas
Chakton

Chakton

Nombre de messages : 975
Date d'inscription : 22/10/2017

Indiennes, un tissu révolutionne le monde Empty
MessageSujet: Re: Indiennes, un tissu révolutionne le monde   Indiennes, un tissu révolutionne le monde Icon_minitimeMar 2 Oct - 13:01

More pics (toujours plus efficace en anglais tongue )

Indiennes, un tissu révolutionne le monde Img-0510

Indiennes, un tissu révolutionne le monde Img-0410

Indiennes, un tissu révolutionne le monde Img-0411

Indiennes, un tissu révolutionne le monde Img-0511

Photos Colette de Lucia https://www.echappeesbelles.ch/

_________________
X est la force deux fois pure
Revenir en haut Aller en bas
le beau lauzun

le beau lauzun

Nombre de messages : 826
Date d'inscription : 04/09/2014

Indiennes, un tissu révolutionne le monde Empty
MessageSujet: Re: Indiennes, un tissu révolutionne le monde   Indiennes, un tissu révolutionne le monde Icon_minitimeMer 3 Oct - 10:37

Belle exposition ! A voir. Indiennes, un tissu révolutionne le monde 914132
Revenir en haut Aller en bas
PierrotLeFou

PierrotLeFou

Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 12/09/2017

Indiennes, un tissu révolutionne le monde Empty
MessageSujet: Re: Indiennes, un tissu révolutionne le monde   Indiennes, un tissu révolutionne le monde Icon_minitimeVen 26 Oct - 10:09

Histoire des Indiennes, ces tissus très à la mode au XVIIIe siècle



  • Dans les années 1650, les tissus de coton imprimés appelés « Indiennes » se répandent en Europe et en France, avec l'intensification du commerce entre Orient et Occident. Ces étoffes légères aux décors colorés et variés, encouragent le goût des Européens pour l'exotisme et les Compagnies des Indes n'ont aucun mal à écouler leurs considérables cargaisons de toiles en provenance d'Inde.


Le secret technique des Indiennes repose sur le principe du « mordant », sel métallique imprimé à la planche de bois, qui fixe la matière colorante sur la fibre de coton lorsque le tissu est plongé dans un bain de teinture. Des ateliers d'indiennage ouvrent en Angleterre, en Hollande, en Suisse... En France, l'importation et la fabrication des toiles de coton imprimées connaissent un tel succès que les métiers lyonnais de la soie  et les manufactures royales de laine s'insurgent contre la forte concurrence de cette nouvelle activité. En octobre 1686, un Arrêt du Conseil d'État du Roi prohibe les « toiles de coton peintes aux Indes ou contrefaites dans le royaume ». Louis XIV et Colbert veulent protéger les manufactures textiles françaises : il est désormais interdit d'importer ou de fabriquer des Indiennes.

Indiennes, un tissu révolutionne le monde 2e8dbe10
Échantillons de planches d’impression avec maillet d’imprimeur et tissu imprimé, fin XVIIIe siècle.
Musée de la Toile de Jouy, Jouy-en-Josas. © Cliché Hervé Gyssels, Photononstop
 

Le tissu à l’indienne devient un phénomène de mode

Cependant plus les mesures d'interdiction s'intensifient, plus le pouvoir monarchique échoue à enrayer ce véritable phénomène de mode qui va, pour la première fois, concerner toutes les classes sociales. Les Français veulent porter des Indiennes ! La prohibition encourage une très forte contrebande : les portes d'entrée des Indiennes étrangères sont les régions frontalières et les ports. Des ateliers d'indiennage existent sur le territoire du royaume pendant la période de prohibition (à Marseille, Le Havre, Rouen, Paris, Angers, Orange) mais ils ne peuvent vendre leur production qu'à l'étranger.

Indiennes, un tissu révolutionne le monde 7e7ba210
Robe en Indienne, fin XVIIIe siècle ; exposée au Musée de la Marine de Rochefort
Propriété d’Anne Berthoud. © Cliché Isabelle Bernier


Une opportunité commerciale pour la ville de Mulhouse

Ce contexte particulier explique l'essor des manufactures d'Indiennes à Mulhouse, petite république indépendante (rattachée à la France en 1798) enclavée dans la province d'Alsace. En 1746, des négociants mulhousiens financent la première manufacture de la ville, investissant leurs capitaux dans ce nouveau secteur envisagé comme une formidable opportunité commerciale. Les fabriques d'Indiennes qui s'implantent dans la cité bénéficient du contexte de la prohibition française qui est levée par Arrêt du Conseil d'État en octobre 1759. Cela leur permet de détenir une avance technique et commerciale très importante sur les manufactures qui s'installent dans le royaume dès les années 1760. En Alsace, en Normandie, à Paris, à Lyon, à Marseille, dans le Sud-Ouest, l'indiennage s'implante sur l'ensemble du territoire : la France compte environ cent-dix fabriques d'Indiennes en 1785 et vingt-quatre à Mulhouse.

Les débuts de l’ère industrielle

L'entreprise devenue la plus célèbre est la manufacture de Jouy-en-Josas, créée par Christophe-Philippe Oberkampf en 1760 : le motif monochrome (« toile de Jouy ») représentant généralement des personnages dans un décor champêtre devient mondialement connu et copié.

Indiennes, un tissu révolutionne le monde 928bfa10
Détail agrandi d’une toile de Jouy, « les occupations de la ferme », dessin de Jean-Baptiste Huet
Manufacture Oberkampf, entre 1785 et 1792, impression à la plaque de cuivre et non à la planche de bois.
© Creative Commons, domaine public  


À la fin du XVIIIe siècle, la manufacture d'Indiennes préfigure déjà le portrait de l'usine contemporaine avec la concentration des bâtiments industriels, des moyens de production et des hommes ; les besoins en main-d'œuvre sont nombreux et provoquent de massives migrations vers les villes manufacturières. La hiérarchisation des activités dans le processus de fabrication se structure et les investissements en capitaux de plus en plus importants font apparaître des sociétés par actions. Des activités complémentaires viennent se greffer autour de l'indiennage : tissage des toiles de coton (n'étant plus importés, ils sont fabriqués), élaboration de certains produits utilisés dans le processus d'impression, comme l'amidon. La fabrication d'Indiennes sollicite également le secteur du charbon (pour les chaudières de teinture des tissus) ou le commerce des produits tinctoriaux (indigo, garance, curcuma ...) et des produits chimiques.
https://www.futura-sciences.com/sciences/

  • À savoir

    L'indiennage va contribuer à l'essor de l'industrie chimique qui lui est spécialement destinée dès la fin du XVIIIe siècle. À Rouen, la fabrication d'acide sulfurique apparaît en 1766 puis, à Lyon en 1787, jumelée à une fabrication d'acide nitrique. L'usine de Javel, à Paris, produit du chlore dès 1777 et fabrique également du vitriol. Les trois premières régions de la chimie sont nées !

_________________
Regarde je luis de paillettes
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Indiennes, un tissu révolutionne le monde Empty
MessageSujet: Re: Indiennes, un tissu révolutionne le monde   Indiennes, un tissu révolutionne le monde Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Indiennes, un tissu révolutionne le monde
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Contexte social et économique :: Arts et artisanats au XVIIIème :: Modes, coiffures et costumes-
Sauter vers: