Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Les vampires de la bibliothèque

Aller en bas 
AuteurMessage
Biname

Biname

Nombre de messages : 201
Date d'inscription : 29/12/2016

Les vampires de la bibliothèque Empty
MessageSujet: Les vampires de la bibliothèque   Les vampires de la bibliothèque Icon_minitimeMer 24 Oct - 6:52

Une visite qui ne manque pas d'intérêt ! Les vampires de la bibliothèque 49856

L’université de Coimbra, située au centre du Portugal, dispose d’une bibliothèque datée du XVIIIe siècle, où les chauves-souris sont autorisées. On n’en compte que deux sur le territoire lusophone. Simplement parce que les manuscrits ne risquent pas grand-chose, et qu’au contraire, elles servent à éliminer les insectes dont elles se nourrissent.

Une gestion des manuscrits et de leur préservation qui fait même venir des touristes et visiteurs, curieux de découvrir cette étrange osmose.

Les chauves-souris se sont installées voilà plus de 300 ans dans la la bibliothèque Joanina, et ses 300 000 livres, mais les personnels n’en ont vraiment pris conscience que durant la moitié du XIXe siècle. Elles émergent à la tombée de la nuit, pour engloutir mouches, moucherons ou insectes nuisibles, avant de sortir par les fenêtres à la recherche d’un point d’eau. Un service indispensable pour garantir que les ouvrages ne serviront pas de goûter aux insectes bibliophages.

Les bibliothécaires affirment même qu’en tendant l’oreille, on les entend chanter – ces vocalisations spécifiques à l’espèce – tard dans l’après-midi, durant les journées de bruine.



C’est également à une trentaine de kilomètres, au sud, qu’une autre colonie de chiroptères fait des miracles. De nouveau dans une bibliothèque vieille de plus de trois siècles, et située dans le palais national de Mafra.

Elles sont bien plus complexes à observer, mais des biologistes s’efforcent de capturer quelques instants de leur vie. Elles parcourent les allées, navigant entre les ouvrages incunables à l’abri du public et la collection royale.

On compte près de 36.000 livres dans l’établissement, qui chaque nuit cohabitent avec ces invitées. Les livres voient alors passer ces visiteuses du soir, qui naviguent entre l’intérieur et les jardins du palais, dans une migration nocturne bien connue.

Hugo Rebelo, biologiste spécialiste des chauves-souris au Centre de recherche sur la biodiversité et les ressources génétiques de l’Université de Porto, a passé bien des nuits à les observer. Il a principalement vu des sérotines communes, créatures mesurant moins d’une dizaine de centimètres.

Dans l’une, ou l’autre, il arrive que l’on retrouve un matin le corps sans vie de l’une d’entre elles... Ces gardiennes des livres impliquent un peu d’entretien – et des précautions particulières pour protéger malgré tout les documents de leurs déjections...
https://www.actualitte.com/

_________________
Après moi les mouches
Revenir en haut Aller en bas
 
Les vampires de la bibliothèque
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Endroits liés à Marie-Antoinette :: Musées et autres domaines-
Sauter vers: