Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Le château de la Berrière

Aller en bas 
AuteurMessage
Airin

Airin

Nombre de messages : 604
Date d'inscription : 19/09/2015

Le château de la Berrière Empty
MessageSujet: Le château de la Berrière   Le château de la Berrière Icon_minitimeLun 19 Nov - 9:51

Singulière présentation pour le château de la Berrière puisqu'elle se fait à un moment crucial. Wink

Tout est à vendre dans ce château du XVIIIe siècle !

Le château de la Berrière Image-10

Une grande vente aux enchères est organisée, jeudi 22 novembre, au château de la Berrière, dans le Vignoble nantais. Les propriétaires doivent faire face à de lourds frais d’entretien et de sauvegarde des lieux.

« Il faut qu’on casse la baraque avec cette vente ! » Amateur de bons mots, Xavier de Bascher affiche une humeur souriante à quelques jours d’un événement auquel il a dû se résoudre.

Lui et sa famille ont décidé de vendre aux enchères les meubles, lampes, tapis, draps, livres anciens, vêtements de grandes maisons, tableaux, etc. du château de la Berrière, à Divatte-sur-Loire, dans le Vignoble nantais.

Un corps de logis du XVIIIe siècle, entouré de douves en eau et d’éléments architecturaux, datant, pour les plus anciens, du XVIe siècle. Le tout classé à l’inventaire des Monuments historiques depuis 2011. Depuis la mort de sa mère Armelle, Xavier de Bascher est l’un des propriétaires de cette propriété de 72 hectares avec son frère, sa sœur et leurs neveux.

  • Retenu par la Mission Patrimoine de Stéphane Bern


Seulement voilà, la vie de château est parfois un rêve qui se fissure. À la Berrière, les travaux de sauvegarde à programmer d’urgence s’accumulent : l’aile Ouest du château prend l’eau, la chapelle du XVIe siècle a besoin d’être consolidée, le pigeonnier a perdu son dôme en tuffeau dans les années 1960 et la grange, avec sa superbe charpente en chêne du XVIIe siècle, est couverte d’une immense bâche en attendant une nouvelle toiture…

Le château de la Berrière Image-11

Le château de la Berrière Image-12

C’est d’ailleurs pour pouvoir envisager certains de ces travaux qu’un dossier a été déposé à la Mission Patrimoine de Stéphane Bern. Le château de la Berrière est le seul monument retenu pour la Loire-Atlantique, sans que ses propriétaires ne sachent, pour l’instant, combien ils toucheront ni quand.

S’ajoutent à ces lourds travaux un coût de maintenance annuel de l’ordre de 15 000 € et le règlement de frais de succession.

  • « Passeurs d’histoire »


Jeune retraité, Xavier de Bascher s’est installé sur place depuis deux ans, après une vie de designer graphiste à Paris. Il reçoit en bottes et pantalon élimé, toujours entre deux travaux manuels. « Je suis jardinier à temps plein, ici. Et je répare, autant que je peux, portes et fenêtres. » Gonzalve, son frère aîné, et sa femme Catherine, qui vivent au château, s’activent eux aussi à de nombreuses tâches d’entretien courant.

Le château de la Berrière Image-13

Le château de la Berrière Image-14

ls peuvent compter sur le soutien des bénévoles de l’association des amis du château de la Berrière, créée en 2016. Jacqueline, la présidente, ainsi que Betty et Coco, viennent plusieurs fois par semaine donner un coup de main.

« On a un rôle de passeurs d’histoire ici, confie Jacqueline Bondu, qui a grandi tout près. On ne peut pas laisser s’écrouler toutes ces belles pierres ! C’est un lieu en souffrance architecturale auquel il faut venir en aide. »

Un partenariat avec le lycée professionnel de Clisson permet par ailleurs que les élèves et leurs professeurs mènent à bien certains travaux de restauration : les marches du perron du château, l’escalier de la grange ou les pierres de tuffeau de la chapelle.

  • Plus de 600 lots aux enchères


La vente aux enchères, sur place, jeudi, de (presque) tout ce que contient le château depuis que la famille s’y est installée pour en faire un domaine agricole, en 1737, devrait faire rentrer un peu d’argent dans les caisses.

Le commissaire-priseur nantais François-Xavier Duflos a réuni plus de 600 lots. Cela va d’un buffet bas style Louis XVI à un piano quart de queue en bois, en passant par un imposant lustre en bronze doré à volutes feuillagées du XIXe siècle, un tanto (une dague) japonais, des chaussures de luxe en soie rose de 1840 ou ces nus de Joseph de Bascher, le grand-père de Xavier, peintre amateur.

Le château de la Berrière Image-15

Le château de la Berrière Image-16

Le château de la Berrière Image-17

Le château de la Berrière Image-18

Les frais inhérents à l’entretien de ce château évoquent le tonneau des Danaïdes. Pourtant, aujourd’hui, Xavier de Bascher ne veut pas envisager de le vendre : « Quand j’ouvre les fenêtres le matin, je me dis que ça vaut le coup de se battre pour ces lieux. »

Vente aux enchères, jeudi 22 novembre, à partir de 10 h 30 au château de la Berrière à Divatte-sur-Loire (Barbechat). Exposition des lots sur place le mercredi 21, de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h. Et sur le site Interenchères, où la vente de jeudi sera aussi diffusée en live.
https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/index.html






Revenir en haut Aller en bas
spa monopole

spa monopole

Nombre de messages : 286
Date d'inscription : 31/01/2017

Le château de la Berrière Empty
MessageSujet: Re: Le château de la Berrière   Le château de la Berrière Icon_minitimeMer 21 Nov - 9:30

J'aime bien ce concept. Un peu IKEA au château. Le château de la Berrière 56173
Revenir en haut Aller en bas
 
Le château de la Berrière
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Endroits liés à Marie-Antoinette :: Musées et autres domaines-
Sauter vers: