Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Collections et enchères 2019

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Chakton

Chakton

Nombre de messages : 975
Date d'inscription : 22/10/2017

Collections et enchères 2019 Empty
MessageSujet: Collections et enchères 2019   Collections et enchères 2019 Icon_minitimeSam 12 Jan - 16:34

L'année s'annonce féconde. Collections et enchères 2019 914132

Arts d'Asie et d'Afrique, textiles anciens et militaria pour la rentrée

Collections et enchères 2019 17-bps10

Départ sur les chapeaux de roues pour cette saison 2019 des enchères à Lyon avec un programme déjà bien chargé. Ivoire-Lyon, De Baecque & Associés et Bremens-Belleville ouvrent le bal.

Collections chez Ivoire-Lyon

Coup d'envoi ce 15 janvier sous le marteau de Maîtres Bérard, Péron, Rousselot et Battin avec une vente sur le thème de la collection. Au catalogue une belle sélection d'estampes, porcelaines et autres bronzes principalement du Japon et de Chine. On retient parmi ces derniers un très bel okimono du Japon signé Miayo, okimono en bronze représentant un daimyo haut de 28 cm pour lequel on attend 2 000 à 3 000 € mais aussi, et pour ce qui concerne les arts de la Chine, une paire de vases balustres en porcelaine et émaux de la Famille rose, travail de Canton datant de la fin du XIXe siècle attendu pour sa part entre 600 et 800 €. Egalement au catalogue, diverses pièces d'archéologie et d'égyptologie dont ce buste de statuette égyptienne représentant un homme en orant vêtu d'une longue jupe nouée sur la poitrine et coiffé de la perruque évasée à pattes temporales, statue en calcaire avec restes de polychromie rouge datant probablement du règne de Thoutmosis III, soit la XVIIIe dynastie, pour laquelle l'estimation atteint 5000/8 000 €. Arts premiers enfin avec une intéressante sélection de statuettes, masques et objets ethniques dont cette harpe Domu anthropomorphe du Congo, ethnie Mangbetu, à cinq cordes et deux têtes en bois estimée 400/600 € mais aussi cette impressionnante statue Ibibio du Nigéria avec ses scarifications sur le torse pour laquelle il faudra engager 400 à 600 €.

Collections et enchères 2019 178-bp10
Buste de statuette égyptienne, XVIIIe dynastie, estimé 5 000 / 8 000 €

Collections et enchères 2019 207-bp10
Harpe Mangbetu, Congo, estimée 400/600 €

Archives textiles et costumes chez de Baecque & Associés

Nouveau volet de ces ventes consacrées aux textiles anciens chez de Baecque & Associés ce 17 janvier avec, comme de coutume, un ensemble de pièces peu communes comme cette rare étole en velours ciselé tissée à disposition pour la circonstance de la naissance du Dauphin Louis Joseph de, France le 22 octobre 1781, émouvant témoignage d'une grande manufacture lyonnaise de la seconde moitié du XVIIIe siècle en forme d'hommage au Roi. Attendue entre 1 000 et 1 500 €, cette rare étole pourrait largement dépasser son estimation. Toujours au catalogue, on note encore un beau manteau chinois datant de la fin du XIXe siècle, manteau en taffetas bleu ciel et taffetas corail brodés en filé or au point de couchure et décor en médaillons de dragon poursuivant une perle de feu estimé entre 800 et 1 300 € mais aussi un autre habit à savoir celui de ministre plénipotentiaire de Maurice d'Hartoy, ministre à la SDN puis à l'ONU, pour lequel on attend 600 à 800 €. Broderie enfin avec cet exemplaire liturgique brodé en demi-ronde bosse sur toile matelassée en guipure et couchure à motif de cinq personnages entourant un pape coiffé de la tiare sur le pont d'un navire portant les armes de France, travail de la fin du XVIe- début du XVIIe siècle pour lequel l'estimation atteint 400/500 €.

Collections et enchères 2019 Db-man10
Manteau chinois estimé 800/1300 €

Collections et enchères 2019 Db-bat10
Broderie liturgique estimée 400/500 €

Collections et enchères 2019 Db-ten10
Costume de ministre plénipotentiaire estimé 600/800 €

Collections et enchères 2019 Db-dau10
Etole en hommage à la naissance du Dauphin estimée 1000/1500 €

Armes anciennes chez Bremens-Belleville

Amateurs d'armes anciennes et de chasse à vos agendas! Ce 22 janvier seront en effet dispersées sous le marteau de Maîtres Bremens et Belleville des armes de collection et de chasse. A retenir pour les passionnés une paire de pistolets Cizeron à Saint-Etienne à monture en bois à fût long et platine à silex décorée de rinceaux. Située vers le XVIIIe voire le XIXe siècle, cette paire en très bel état est estimée 4 500/5 000 €. Autre sujet d'intérêt, ce très beau fusil prussien à double canons tournants avec raison sociale sur le pan supérieur d'un des canons. Datée vers 1770, cette arme de grande qualité d'exécution est attendue entre 5 500 et 6 000 €. Pour les amateurs enfin de militaria germanique, on note au catalogue de cette vente une dague de la Kriegsmarine de la seconde guerre mondiale complète de sa dragonne cannetille argent pour une estimation annoncée entre entre 600 et 700 € mais également, et de la même période historique, un sabre de la Kriegsmarine à poignée en bronze et lame à faible courbure estimé quant à lui entre 1 200 et 1 500 €.

Collections et enchères 2019 Cizron10
Paire de pistolets Cizeron estimée 4500/5000 €

Collections et enchères 2019 Fusil10
Fusil prussien estimé 5500 / 6000 €

Sources
https://www.le-tout-lyon.fr/
https://www.interencheres.com/
http://www.debaecque.fr/

Mais pas de doute, ici on va surtout se concentrer sur l'étole du dauphin. tongue

_________________
X est la force deux fois pure
Revenir en haut Aller en bas
Den Duvel

Den Duvel

Nombre de messages : 121
Date d'inscription : 15/05/2016

Collections et enchères 2019 Empty
MessageSujet: Re: Collections et enchères 2019   Collections et enchères 2019 Icon_minitimeVen 18 Jan - 22:06

Succès en ce début d'année ! Collections et enchères 2019 914132

Le week-end dernier, le château de Chesnier à Cheillé a accueilli plus de personnes en deux jours qu’à aucun autre moment de sa longue vie, sauf peut-être lorsque le roi, à la Renaissance, passait y prendre ses chiens blancs pour aller chasser dans la forêt de Chinon…
Pour la grande vente aux enchères exceptionnelles du mobilier, voulue par le propriétaire vendeur, M. de Christen et orchestrée par la maison d’enchères de Philippe et Aymeric Rouillac, 750 visiteurs se sont déplacés vendredi et samedi matin au château pour examiner les objets avant leur vente (et peut-être aussi pour visiter ce château privé du XVe siècle). 250 personnes ont assisté aux enchères, le samedi après-midi, dans la salle des fêtes de Cheillé. Soit 1.000 personnes en 2 jours…
Les prix moyens de vente ont tourné autour de quatre fois les estimations et les pièces les plus importantes se sont envolées : 11.000 € le tapis de Smyrne du grand salon, 9.000 € le coffre de mariage italien aux armes de la famille Montini (celle du pape Paul VI !), 5.500 € la commode d’apparat en ébène et ivoire dans la chambre de l’évêque… Tout un chacun a pu se faire plaisir : le piano Pleyel, une armoire du XVIIIe siècle ou une belle gouache dans une chambre ont trouvé preneur à 50 euros !

https://www.lanouvellerepublique.fr/
Revenir en haut Aller en bas
de Neubourg

de Neubourg

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 08/08/2018

Collections et enchères 2019 Empty
MessageSujet: Re: Collections et enchères 2019   Collections et enchères 2019 Icon_minitimeDim 20 Jan - 19:36

Belle vente mobilière jeudi 24 janvier 2019 à Paris.

Collections et enchères 2019 Zlougr11

TABLE TRICOTEUSE DE STYLE LOUIS XVI D'après un modèle de Jean-Henri Riesener
En placage de satiné, bois teinté et amarante à décor de croisillons, filets de bois clair et bois noirci, ornementation de bronze ciselé et doré, à deux plateaux à galerie, le supérieur à abattant, les montants en accolade ; le placage éclairci par le soleil, portant une estampille J.CANABAP et poinçon de jurande JME apocryphe sous le plateau
H. : 71 cm (28 in.)
l. : 76,5 cm (30 in.)
Bibliographie comparative :
C. Payne, "European Furniture of the 19th century", Antique Collectors' Club, 2013, p. 219, p. 228.
C. Payne, "La Quintessence du Meuble au XIXe siècle", Editions Monelle Hayot, 2018, p. 190.

A Louis XVI gilt-bronze mounted, satinwood and sycamore, two-tier table tricoteuse, after the model by Jean-Henri Riesener

Cette table s'inspire du modèle commandé par Marie Antoinette à Jean-Henri Riesener (1734-1806) pour son cabinet intérieur au château de Saint Cloud aujourd'hui conservé dans les collections du Musée Nissim de Camondo à Paris (S. Legrand-Rossi, Le Mobilier du Musée Nissim de Camondo, Editions Faton, Paris, 2012, pp. 134-135).
Revenir en haut Aller en bas
Cochevis de Thekla

Cochevis de Thekla

Nombre de messages : 235
Date d'inscription : 01/07/2018

Collections et enchères 2019 Empty
MessageSujet: Re: Collections et enchères 2019   Collections et enchères 2019 Icon_minitimeJeu 21 Fév - 11:38

Georges JACOB (1739-1814) Important mobilier de salon à dossier plat en bois laqué gris, mouluré et sculpté de fleurettes :

Collections et enchères 2019 Zducre20

Quelques mots de rappel sur l'ébéniste:

Reçu Maître en 1765, décédé en 1814. Georges JACOB, créateur prolifique de la dynastie éponyme, a suivi l'évolution du goût, du Louis XV finissant au Louis XVI, du Directoire et à l'Empire. Sa production a été immense, puisque son atelier a compris jusqu'à 800 ouvriers. On le connait mieux pour des sièges Louis XVI et Empire mais ceux de l'époque Louis XV, d'un style déjà assagi, sont parfaitement proportionnés : ce qui est le cas du mobilier présenté dans cette vente. Sa descendance poursuivra son oeuvre bien au-delà. Il a compté parmi sa clientèle le roi Louis XVI et la reine Marie-Antoinette, les frères et soeur du roi, et de nombreux aristocrates étrangers.

Sur la vente:
https://debaecque.auction.fr/

_________________
un peu vif
Revenir en haut Aller en bas
soho23

soho23

Nombre de messages : 151
Date d'inscription : 01/12/2018

Collections et enchères 2019 Empty
MessageSujet: Re: Collections et enchères 2019   Collections et enchères 2019 Icon_minitimeJeu 21 Fév - 12:04

Ils proposent une commode aussi :

Collections et enchères 2019 15506610

  • Belle commode arbalète en noyer mouluré à trois tiroirs, les montants arrondis, les cotés chantournés à panneaux saillants, la ceinture découpée, les pieds à escargot, garniture de bronze à cotes de melons et entrées de serrure rocaille
    Travail de la vallée du Rhône d’époque Louis XV
    H. 94,5 cm - L. 129 cm - P. 63 cm BL

_________________
London bridge is falling down
Revenir en haut Aller en bas
globule
Administrateur
globule

Nombre de messages : 1355
Date d'inscription : 04/10/2017

Collections et enchères 2019 Empty
MessageSujet: Re: Collections et enchères 2019   Collections et enchères 2019 Icon_minitimeDim 3 Mar - 19:42

Vient de tomber ! Collections et enchères 2019 588717

Collections et enchères 2019 Zducre25

Estimation : 3 000 - 5 000 €

Exceptionnel bureau à cylindre en placage d'acajou, sycomore teinté tabac et bois contrastés, marqueté toutes faces de treillages en losanges, le cylindre orné au centre d'un médaillon fleuri aux attributs musicaux. Il ouvre par trois tiroirs en ceinture, le central à secret, et un cylindre découvrant une tablette écritoire coulissante gainée de cuir cognac, cinq tiroirs et trois casiers. Il repose sur des pieds en gaine terminés de sabots feuillagés. Ornementation de bronzes, tels que frises feuillagées et rais de coeur, rangs de perles, guirlandes fleuries, feuilles d'acanthe, noeud de ruban et plaques en bas reliefs à décor de putti. Dessus de marbre blanc veiné à galerie.
Travail de la Maison DAIDE
Style Louis XVI, Début du XXème Siècle (Légers chocs).
Haut. : 114 cm x Larg. : 118 cm x Prof. : 65,5 cm

Notre meuble reprend le modèle d'un bureau de Jean-Henri Riesner (Reçu Maître en 1768), ébéniste ordinaire de la Couronne, qui fut livré le 21 décembre 1784 pour le cabinet intérieur du nouvel appartement de la Reine Marie-Antoinette au château des Tuileries. Il est conservé aujourd'hui au Musée du Louvre.

Maison d'excellence, la Maison Daïdé réalise des reproductions de mobiliers anciens dans le plus grand respect de la tradition. Les ateliers Daïdé ont conservé la même structure que celle de l'atelier du Roi au XVIIIème Siècle : marqueteurs, vernisseurs, ciseleurs, doreurs (...) : des corps de métiers collaborant ensemble pour perpétuer l'art des Maîtres ébénistes français et ainsi réaliser des meubles d'une exceptionnelle qualité.
https://www.armor-encheres.com/

_________________
- Je ne vous jette pas la pierre, Pierre -
Revenir en haut Aller en bas
Cochevis de Thekla

Cochevis de Thekla

Nombre de messages : 235
Date d'inscription : 01/07/2018

Collections et enchères 2019 Empty
MessageSujet: Re: Collections et enchères 2019   Collections et enchères 2019 Icon_minitimeMer 13 Mar - 6:45

Extrait de la Collection d'un Amateur chez Ader :

Collections et enchères 2019 15523110

Collections et enchères 2019 15523111

Description du lot (estimé entre 6 000 et 8 000)


  • Pendule aux vestales en marbre blanc sculpté et bronze doré, les femmes antiques soutiennent un cadran à chiffres arabes à entourage de guirlandes de feuillages et fleurs de bronze doré et surmonté d’un Amour guerrier, la base à plaque de jeux d’enfants.
    Le cadran signé de l’horloger Furet à Paris et de l’émailleur Joseph Coteau.
    Époque Louis XVI
    H : 44 cm, L : 40 cm, P : 12 cm



On ne retrouve qu’assez rarement la signature du célèbre émailleur Joseph Coteau (1740-1801), membre de l’Académie de Saint Luc, il quitta Genève en 1766 pour s’installer à Paris. Coteau participa notamment à la fabrication du service de toilette offert par Marie-Antoinette et Louis XVI à la grande duchesse Maria Féodorovna. Les figures en marbre blanc sont à rapprocher de la production des frères Broche, Joseph et Jean-Baptiste Ignace, originaires de Belfort et travaillant à la manufacture de porcelaine de Sèvres sous la direction d’Etienne Maurice Falconet. Le musée Cognacq-Jay à Paris conserve un certain nombre de leurs œuvres (voir Falconet à Sèvres ou l’art de plaire 1757-1766, cat. exp., musée national de la Céramique, Sèvres, 2001, p. 43-45 et 97).
https://www.ader-paris.fr/

_________________
un peu vif
Revenir en haut Aller en bas
Cochevis de Thekla

Cochevis de Thekla

Nombre de messages : 235
Date d'inscription : 01/07/2018

Collections et enchères 2019 Empty
MessageSujet: Re: Collections et enchères 2019   Collections et enchères 2019 Icon_minitimeSam 16 Mar - 18:04

Chez Côte Basque Enchères, un rêve inatteignable Wink Wink
http://www.cotebasqueencheres.com/

Collections et enchères 2019 15526513

Collections et enchères 2019 15526514

Collections et enchères 2019 15526515

SPECTACULAIRE COMMODE à côtés concaves et ressaut central, en acajou et placage d'acajou flammé, ouvrant à cinq tiroirs sur trois rangs dont deux sans traverse, montants à pans coupés, riche ornementation de bronzes ciselés et dorés tels que frises de rinceaux fleuris en ceinture, rangs de perles, guirlandes de fleurs, frises de piastres et larges feuilles d'acanthe sur les montants, entrées de serrures en panier fleuri et rinceaux, poignées de tirage en couronne de laurier sur fond de soleil, quatre pieds toupies; Beau dessus de marbre beige veiné. Estampillée d'une fleur de lys et d'une couronne royale fermée, avec initiales D. J. Les bagues en bronze des pieds mongrammées PB 335.

Haut. 102,5 cm; larg. 193 cm; prof. 70 cm

D'après le modèle de Jean-Henri RIESENER et les bronzes de Pierre GOUTHIERE, créé en 1786 pour Marie-Antoinette, et conservée aujourd'hui dans le Salon des Nobles de la Reine à Versailles. La richesse des bronzes et le dessin des montants de la commode devaient reprendre les motifs de la cheminée en marbre du Salon pour former une homogénéité du décor.
Notre commode s'inscrit dans la grande tradition des ébènistes français de la seconde motié du XIXe siècle comme Dasson, Linke ou Sormani.

Estimation : 15 000 € / 20 000 €


_________________
un peu vif
Revenir en haut Aller en bas
de Neubourg

de Neubourg

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 08/08/2018

Collections et enchères 2019 Empty
MessageSujet: Re: Collections et enchères 2019   Collections et enchères 2019 Icon_minitimeMer 27 Mar - 7:51

La Tribune de l'Art se penche sur les ventes les plus attirantes.
https://www.latribunedelart.com/plusieurs-ventes-aux-encheres-a-paris
Revenir en haut Aller en bas
spa monopole

spa monopole

Nombre de messages : 286
Date d'inscription : 31/01/2017

Collections et enchères 2019 Empty
MessageSujet: Re: Collections et enchères 2019   Collections et enchères 2019 Icon_minitimeMer 27 Mar - 9:28

Ah oui, c'est du bon. Collections et enchères 2019 914132
Revenir en haut Aller en bas
globule
Administrateur
globule

Nombre de messages : 1355
Date d'inscription : 04/10/2017

Collections et enchères 2019 Empty
MessageSujet: Re: Collections et enchères 2019   Collections et enchères 2019 Icon_minitimeSam 30 Mar - 10:36

Bon je suis allé voir le catalogue de la vente dont Reinta parle ici
http://maria-antonia.forumactif.com/t321p25-eventails-de-marie-antoinette#371511

C'est

  • Suite à une Ordonnance de la Cour d'Appel de Versailles du 31 janvier 2019, Succession de Madame X chez Versailles Enchères , 78000 Versailles (France)
    https://versaillesencheres.auction.fr


ce qui fait que ça me fait l'effet d'être méchant sous-évalué. Collections et enchères 2019 914132 Du coup plus qu'intéressant. Il y a des meubles anciens, des chinoiseries, des tableaux, des portraits.

Collections et enchères 2019 15535910
Ecole Française du XIX° siècle
Portrait de Louis XVI
Pastel ovale
54 x 43 cm
Estimation : 150 € / 200 €

Collections et enchères 2019 15535911
Ecole Française du XVII° siècle
Portrait d’une dame de qualité
Huile sur toile
81 x 63 cm
Estimation : 200 € / 300 €
Vous aussi, vous avez l'impression que c'est maman Marie-Thérèse ?  Collections et enchères 2019 194575

Je mets ça aussi, pour mon pote Chakton  Collections et enchères 2019 454943
Collections et enchères 2019 15535912
Ecole Française
Assemblée de personnages et musiciens
Dessin au lavis brun
22 x 27 cm
Estimation : 120 € / 150 €

Et le meilleur pour la fin ! "buste de femme", qu'ils disent  Collections et enchères 2019 49856

Collections et enchères 2019 15538610

_________________
- Je ne vous jette pas la pierre, Pierre -
Revenir en haut Aller en bas
Cochevis de Thekla

Cochevis de Thekla

Nombre de messages : 235
Date d'inscription : 01/07/2018

Collections et enchères 2019 Empty
MessageSujet: Re: Collections et enchères 2019   Collections et enchères 2019 Icon_minitimeJeu 25 Avr - 8:25

Nous nous en voudrions de ne point signaler cette superbe vente de mobilier et objets d'art chez ARTCURIAL.
https://www.artcurial.com/fr/calendrier-ventes-aux-encheres

Patience jusqu'aux 20 et 21 mai. Wink

Avec notamment ces trois lots

  • PAIRE DE CONSOLES À ÉTAGÈRES ALLEMANDES DE LA DEUXIÈME MOITIÉ DU XVIIIe SIÈCLE, VERS 1785 Attribuées à David Roentgen
    En acajou, incrustations de laiton, ornementation de bronze ciselé et doré, dessus de marbre bleu turquin, la ceinture ouvrant par un tiroir, les montants en pilastre cannelés réunis par deux tablettes d'entrejambe, reposant sur des pieds en gaine détachables, les deux plateaux portant une inscription à l'encre noir "N° 14"
    H. : 85,5 cm (33 ½ in.)
    l. : 56,5 cm (22 ¼ in.)
    P. : 27 cm (10 ½ in.)

    Collections et enchères 2019 15561010

    Collections et enchères 2019 15561011

    Cette élégante paire de consoles, aux lignes sobres et épurées selon le vocabulaire décoratif du Néoclassicisme des années 1780, est typique de l'oeuvre de David Roentgen (1743-1807), l'un des plus célèbres ébénistes du dernier quart du XVIIIe siècle.

    Né à Neuwied, fils de l'ébéniste Abraham Roentgen (1711-1793), David entre dans l'atelier paternel en 1757 pour en prendre la direction en 1772. Il en fit une véritable entreprise de dimension européenne, fournissant les plus importantes Cours d'Europe continentale, telle que celle de Louis XVI et Marie-Antoinette qui lui accordent le titre "d'ébéniste - mécanicien" du Roi et de la Reine, Fréderic le Grand, ou Catherine II de Russie.

    Des montants similaires, en pilastre, présentant des cannelures de laiton et terminant par des pieds en gaine à décor de grattoirs, se retrouvent dans un certain nombre d'œuvres documentées de Roentgen, tels une commode conservée au Kunstgewerbemuseum de Berlin (W-1984, 168) ou bien un bureau à cylindre (FAS M 89) conservé dans les collections du Château de Fasanerie à Fulda (cf. W. Koeppe, "Extravagant Inventions : The Princely Furniture of the Roentgens", New Haven & London, 2012, p. 164).

    Ses œuvres, comme ici, sont munies de pieds détachables et démontables (fig. 1), facilitant leur transport lors de leur exportation.

    Outre cette caractéristique de fabrication, le même parti pris décoratif se retrouve sur des oeuvres documentées de Roentgen. Le bureau dit d'Apollon que Roentgen réalisa pour Catherine II vers 1793-1794, conservé au Musée de l'Hermitage, présente le même décor combinant canaux et feuilles d'acanthe.


  • PAIRE DE CONSOLES-DESSERTES DE STYLE LOUIS XVI Par Gervais-Maximilien-Eugène Durand (1839-1920), dans le goût de Jean-Henri Riesener
    En acajou, ornementation de bronze ciselé et doré, dessus de marbre blanc veiné, la ceinture ouvrant par trois tiroirs dont les deux latéraux au moyen d'un bouton pressoir, les montants en gaine réunis par une tablette d'entrejambe, estampillées au dos G.DURAND
    H. : 97 cm (38 in.)
    l. : 144 cm (56 ½ in.)
    P. : 56 cm (22 in.)

    Collections et enchères 2019 15561012

    Cette paire de consoles-dessertes est estampillée par Gervais-Maximilien Eugène Durand, figure emblématique des ébénistes les plus réputés de la deuxième moitié du XIXe siècle, au même titre que Sormani ou Linke.

    Elles peuvent être mises en relation avec l'œuvre de Jean-Henri Riesener dont elles reprennent un certain nombre d'éléments du répertoire décoratif, tels les pieds fuselés à sections carrées ornés d'un simple chapiteau de bronze doré ou l'emploi d'une élégante feuille d'acajou, si cher à Riesener et qu'il sut magnifier comme nul autre.

    Riesener est l'un des ébénistes duquel Durand s'inspire le plus ; il réalisa, par example, un certain nombre de bureaux plats aux lignes Louis XVI très épurées clairement inspirées de l'œuvre du célèbre ébéniste. (cfr. C. Payne, "Paris, La Quintessence du Meuble au
    XIXe siècle", Editions Monelle Hayot, 2018, p. 193 et p. 200.)

    Ces consoles présentent des analogies avec une large console-desserte livrée par Riesener pour la petite salle à manger de la reine Marie-Antoinette au Petit Trianon, où elle est toujours conservée.


  • PENDULE À CADRANS TOURNANTS D'ÉPOQUE LOUIS XVI, LA PORCELAINE DE LA MANUFACTURE DE SÈVRES, VERS 1768
    En porcelaine tendre de Sèvres à fond violet, monture de bronze ciselé et doré, le cadran à cercles tournants émaillés blancs inscrit dans un vase couvert ceint d'une guirlande de rosaces retenue par un nœud de ruban, le mouvement signé "Ch.les Dutertre AParis", le corps flanqué d'anses feuillagées, reposant sur une base cubique ornée de trois plaques en porcelaine tendre de Sèvres à décor polychrome de corbeilles de fleurs retenues par des rubans dans des réserves sur fond Taillandier bleu ; le couvercle restauré, manques à l'émail du cadran, trois plaques sur
    la base associées et surdécorées
    H. : 48 cm (18 ¾ in.)
    l. : 18 cm (7 in.)

    Collections et enchères 2019 15561013

    Charles Dutertre, maître horloger en 1758

    La manufacture de Vincennes était parvenue autour de 1753 à poser un fond violet sur la porcelaine. Le très petit nombre de ces porcelaines réalisées et parvenues jusqu'à nous témoigne des difficultés rencontrées. Issus de la manufacture de Vincennes, seuls une paire de pot-pourris Pompadour provenant de Mentmore et conservée au musée de Sèvres, une paire de seaux à verre du Roi conservée au Ashmolean museum de Oxford, un pot à boire couvert et une paire de vases pour le Turc dans une collection privée (voir Tamara Préaud, Antoine d'Albis, "La porcelaine de Vincennes", 1991, pp. 126-127).
    L'intérêt que manifeste Henri Léonard Bertin, contrôleur général des Finances puis commissaire du Roi en charge de la manufacture de Sèvres à partir de 1767, pour la Chine et l'art chinois fait actuellement l'objet d'études approfondies. C'est sans doute sous l'impulsion du ministre qu'à la fin des années 1760, poursuivant l'idée de s'inspirer des porcelaines chinoises, le chimiste Jean-Jacques Bailly met au point un fond violet pour la porcelaine à Sèvres. Il note dans son manuscrit le 24 septembre 1767 sous le fond Violet n° 1 : "on fait des petits œufs qui est très beau (sic) (Registre des procédés de couleurs pour la porcelaine tendre et la porcelaine dure de Sèvres, Manuscrit de Bailly. 17..-1785" ; Arch., Sèvres, Cité de la Céramique, Y75).
    Un vase à fond violet reprenant fidèlement une forme chinoise, ayant possiblement appartenu à Jean-Baptiste Machault d'Arnouville est récemment réapparu (Christie's, Londres, 9 juillet 2015, lot 22).
    Les registres de ventes de la manufacture de Sèvres sont, pour cette période, lacunaire et laconique et un grand nombre de vases sont simplement mentionnés comme "pièce d'ornement", sans description de forme ni de décor. Les seules mentions de vases à fond violet dans les registres de vente sont cinq vases à fond violet livrés pour présents au ministre Bertin en décembre 1768 dont deux vases avec monture et trois vases sans monture et trois vases livrés pour présent à Machault d'Arnouville, chacun avec une monture en bronze. Trois des cinq vases de Bertin ont été rapprochés des trois vases œufs conservés à Chatsworth dans les collections du duc de Devonshire (Deborah Gage, "The Chatsworth Vases, a gift from Louis XV in 1768 to Henri Léonard Jean-Baptiste Bertin", The Burlington Magazine, juillet 2010, pp. 461-463). Le même auteur associe la garniture de trois vases offerte à Machault d'Arnouville avec trois vases œufs à fond violet conservés autrefois chez Maurice Ségoura (Deborah Gage, op. cit., le vase central provenant des collections de Frederick J. et Antoinette H. Van Slyke, Sotheby's, New York, 20 mai 1989, lot 171). Un sixième vase œuf avec une monture similaire est également passé en vente publique (Christie's, New York 22 mai 2002, lot 314).
    Les autres vases à fond violet aujourd'hui connus sont :
    - Une paire de vases cylindriques conservés à Sèvres, Cité de la Céramique (MNC1130),
    - Une paire de vases œufs à couvercles en bronze doré dans une collection privée aux U.S.A. et reproduits par Deborah Gage,
    op. cit., p. 461, fig. 18.
    - Une garniture de trois vases composée d'un pot-pourri central et deux vases de côtés provenant des anciennes collections des ducs de Rohan-Chabot, vendue par Sotheby's, Londres, The Rossi Collection, London, 12 mars 1999, lot 1346.
    - Un vase ovoïde à oreilles provenant des collections du roi Alphonse XII d'Espagne, récemment vendu par Sotheby's, Londres, 6 juillet 2011, lot 1.
    Une pendule de même forme, également par Charles Dutertre, associant un vase similaire mais à fond bleu et trois plaques en porcelaine de Sèvres peintes par Charles-Nicolas Dodin, datées 1767, provenant des anciennes collections Lionel et Alfred de Rothschild est aujourd'hui conservée au Detroit Institute of Art (n° 54.475). Une autre pendule composée d'un vase en bronze doré et de plaques en porcelaine de Sèvres à fond vert provenant des collections James de Rothschild et Riahi s'est récemment vendue (Sotheby's, Paris, 6 juillet 2017, lot 96).


J'attends l'exposition. Collections et enchères 2019 580524


_________________
un peu vif
Revenir en haut Aller en bas
Cochevis de Thekla

Cochevis de Thekla

Nombre de messages : 235
Date d'inscription : 01/07/2018

Collections et enchères 2019 Empty
MessageSujet: Re: Collections et enchères 2019   Collections et enchères 2019 Icon_minitimeJeu 25 Avr - 8:27

J'ai oublié un détail, l'estimation de la première paire : 50 000 € / 80 000 €.

_________________
un peu vif
Revenir en haut Aller en bas
de Neubourg

de Neubourg

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 08/08/2018

Collections et enchères 2019 Empty
MessageSujet: Re: Collections et enchères 2019   Collections et enchères 2019 Icon_minitimeLun 27 Mai - 9:08

Jolie vente à venir chez Pierre Bergé et Associés. Very Happy
http://www.pba-auctions.com/html/index.jsp?id=97147&lng=fr&npp=150

Je retiens

Collections et enchères 2019 Zzzz11

Collections et enchères 2019 Zzzz210

Collections et enchères 2019 Zzzz10

Collections et enchères 2019 Zzzz14

  • 33  
    1 200 - 1 800 €

    ÉCOLE AUTRICHIENNE DU XVIIIE SIÈCLE
    Cavaliers
    Turcs
    Deux huiles sur verre.
    H_24,2 cm L_17,5 cm chaque



Collections et enchères 2019 Zzzz13


  • 51  
    60 000 - 80 000 €

    FRANCESCO GUARDI (VENISE 1712 - 1793)
    Vue de l'Ile de San Cristoforo della Pace dans la lagune de Venise
    Toile (restaurations et usures).
    H_32,5 cm L_42,5 cm
    Provenance: Collection particulière, Milan
    Placée au nord-est de Venise dans la direction de Murano, l'Île de San Cristoforo della Pace est l'un des rares points de vue de Venise perdu à tout jamais depuis le XVIIIe siècle. En 1454, cette île avait été offerte par le Sénat vénitien à Fra Simeone da Camerino, théologien très réputé appartenant à l'ordre de Saint-Augustin, qui y fit bâtir une église. Elle était constituée par trois nefs ouvrant sur sept chapelles et une abside. Endommagé par les troupes napoléoniennes en 1798-1799, le monastère attenant à l'église fut supprimé par un décret napoléonien en 1806, avant que les deux monastère et église soient démolis en 1810.
    L'ancienne Île de San Cristoforo et celle toute proche de San Michele furent réunies en 1836, afin de créer le cimetière de Venise (A. Zorzi, Venezia Scomparsa, II, Repertorio degli edifici veneziani distrutti, alterati o manomessi, Milan, 1977, pp. 401-3).
    Très proche des Fondamenta Nuove, l'Île de San Cristoforo domine un des plus beaux tableaux du jeune Canaletto, San Cristoforo, San Michele e Murano depuis les Fondamenta Nuove, conservé au Dallas Museum of Art (cf. le catalogue de l'exposition Canaletto prima maniera, Fondazione Giorgio Cini, Venise, 2001, pp. 108-9, n° 40, illustration en couleur).
    L'ile a été un sujet très populaire avec Francesco Guardi, qui était familier de ce lieu ayant peint un retable pour l'église; ce tableau est actuellement perdu, mais mentionné par le restaurateur Pietro Edwards (1744-1821).
    L'île est le point focal de deux vues en collection privée, travaux de jeunesse de Guardi montrant la relation entre l'Île de San Cristoforo et celle de San Michele (A. Morassi, Guardi. L'opera completa di Antonio e Francesco Guardi, Venice, 1973, I, p. 430, n° 645a and 646, planches en couleur LII-III; II, fig. 606 and 608; Morassi n° 645a fut vendu par Du Boisrouvray Collection chez Sotheby's, New York, le 27 octobre 1989, lot 76, et présenté anonymement chez Sotheby's, New York, le 28 janvier 2000, lot 88; Morassi n° 645, fig. 607, est, comme il a été souligné par Succi, d'une autre main, probablement celle de Nicolò Guardi, cf. D. Succi, Francesco Guardi. Itinerario dell'avventura artistica, Cinisello Balsamo, 1993, p. 200, fig. 224).
    Plusieurs tableaux de Francesco Guardi montrent cette île depuis un point de vue plus à l'ouest, comme c'est le cas d'un dessin conservé au Musée des Beaux-Arts, Dijon (A. Morassi, Guardi. Tutti i disegni di Antonio, Francesco e Giacomo Guardi, Venice, 1975, p. 151, n° 409, fig. 413, où il est décrit comme «probablement pris depuis le Fondamenta Nuove»).
    Par dimensions descendantes, nous citons les tableaux suivants:
    - Vente de la collection Champalimaud, Christie's, Londres, le 6 juillet 2005, lot 16. Huile sur toile, 49.5 x 77.5 cm.
    - Morassi, op. cit., 1973, I, pp. 225 and 431, n° 647, pl. LIV; II, fig. 609. Galleria Schubert, Milan, avant 1973. Huile sur toile, 26 x 34 cm. Ibid., n° 648
    - Vente anonyme, Christie's, New York, le 25 mai 1999, lot 145. Huile sur panneau, 19 x 30.4 cm. Ibid., n° 649.
    - Vente anonyme, Christie's, Londres, le 7 juillet 2016, lot 43. Huile sur panneau, 19 x 30.4 cm. Ibid., n° 649.
    - Vente anonymes, Sotheby's, New York, le 22 mai 2018, lot 125. Huile sur toile, 17.2 x 23.9 cm.
    Tous montrent des différences dans les bateaux et les personnages, comme il s'avère aussi dans ce très fin tableau inédit de collection privée Italienne, même si leurs positions sont ici à peu près semblables à ceux de la version Champalimaud, le seul plus large que celui-ci. D'après la photographie digitale, il devrait être daté aux années quatre-vingt du XVIIIe siècle.
    Nous remercions Monsieur Charles Beddington pour avoir confirmé l'authenticité de cette oeuvre sur la base de la photographie et pour avoir rédigé cette fiche.



Collections et enchères 2019 Zzzz14

list]
[*]78  
4 000 - 6 000 €

CHARLES - EUPHRASIE KUWASSEG (1833 - 1904)
L'incendie de Saint Cloud
Toile.
Signé et daté 1874 en bas à droite (restauration).
H_67,5 cm L_55 cm
[/list]

Collections et enchères 2019 Zzzz15

Collections et enchères 2019 Zzzz110

Collections et enchères 2019 Zzzz213

  • 179  
    4 000 - 5 000 €

    PAIRE DE FAUTEUILS À LA REINE en hêtre mouluré,…
    PAIRE DE FAUTEUILS À LA REINE en hêtre mouluré, sculpté, laqué crème. Pieds fuselés, cannelés à dés de raccordement centrés de rosaces. Traverse antérieure droite moulurée.
    Supports d'accotoirs à cavets, terminés par des enroulements.
    Dossier simplement mouluré.
    Estampille «J.B.BOULARD», Jean-Baptiste Boulard (c.1725- 1789), reçu maître le 17 avril 1754. Porte une étiquette sous les ceintures postérieures: «Le salon de Madame de Lamballe à Fontainebleau, n° 133».
    Marque à l'encre sous les ceintures postérieures: n° 9 et n° 10.
    Epoque Louis XVI.
    H_90 cm L_51 cm
    Les différentes indications sur les étiquettes nous permettent donc d'identifier le château de Fontainebleau comme lieu de livraison et Thérèse-Louise de Savoie-Carignan, princesse de Lamballe (1749-1792) comme destinatrice.
    Ses appartements au château de Fontainebleau donnaient sur la cour des Fontaines. Ils se composaient d'une antichambre, d'une salle à manger, de deux salons, d'une salle de billard, d'une chambre à coucher, d'un cabinet...
    Le 27 mars 1788, l'ordre N° 133 du Garde-Meuble de la Couronne donnera commande à Boulard pour «le service de Made le Princesse
    Lambal à Fontainebleau». Il lui sera commandé: deux grandes bergères, deux tabourets, «10 fauteuils aussi pareils à double moulure et doucine de 15 livres pièce, ci 150 livres» (dont deux sont présentés dans cette fiche) et 10 chaises.
    Thérèse-Louise de Savoie-Carignan, princesse de Lamballe, devient par son mariage avec Louis-Alexandre de Bourbon, la belle fille du duc de Penthièvre, un des hommes les plus riches d'Europe. A la mort de son mari, son beau-père lui offrira la chaumière au coquillage dans les jardins du château de Rambouillet. La reine Marie Antoinette la nommera surintendante de la Maison de la reine en 1775, siège qui sera vite repris par la duchesse Gabrielle de Polignac.
    La mort de la Princesse de Lamballe a suscité beaucoup de fantasmes, et les divergences abondent.
    Après avoir été battue à mort et son corps mutilé, on lui coupa la tête qu'on plaça sur une pique qu'on fît défiler dans Paris.
    Cette funeste parade s'arrêtera devant la salle à manger de la Reine
    Marie-Antoinette qui s'évanouit.
    Bibliographie: L. Condamy, Jean-Baptiste Boulard, Menuisier du Roi, Editions Faton, Dijon, 2008, page 279 et 280.


Voilà donc qui ne manquera pas de piquer votre intérêt. Wink
Revenir en haut Aller en bas
globule
Administrateur
globule

Nombre de messages : 1355
Date d'inscription : 04/10/2017

Collections et enchères 2019 Empty
MessageSujet: Re: Collections et enchères 2019   Collections et enchères 2019 Icon_minitimeLun 27 Mai - 11:01

Super ! Je vais faire des topics séparés. Collections et enchères 2019 914132

_________________
- Je ne vous jette pas la pierre, Pierre -
Revenir en haut Aller en bas
de Neubourg

de Neubourg

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 08/08/2018

Collections et enchères 2019 Empty
MessageSujet: Re: Collections et enchères 2019   Collections et enchères 2019 Icon_minitimeJeu 13 Juin - 7:56

La Maison Millon annonce pour le 25 une vente qui en intéressera plus d'un(e) dans ce forum. Wink Marie-Antoinette et Louis XVI à l'honneur. Collections et enchères 2019 914132

1) Une jolie petite Reine :

Collections et enchères 2019 Zzzz16

Collections et enchères 2019 Zzzz17

Estimation : 1 500 - 2 000 €

Jean-Michel MOREAU LE JEUNE (1741-1814).
Portrait de la Reyne Marie Antoinette.
Plume et encre brune, signée en bas A droite J.M.moreau Le Jne.
Projet pour le frontispice des Annales du règne de Marie-Thérèse, par Pierre Fromageot (1775), gravé par Gaucher, représentant la toute jeune reine en médaillon, de profil droit, dans un cartouche. Bon état.
Circa 1774-1775.
Dans un cadre en bois sculpté et doré aux armes de France (postérieur).
H. 9 x L. 8 cm (dessin A vue).


2) Une autre en majesté :

Collections et enchères 2019 Zzzz18

Collections et enchères 2019 Zzzz19

Estimation : 200 - 300 €

Marie-Antoinette
Estampe titrée Marie-Antoinette de Lorraine et d'Autriche, reine de France, la représentant en pied d'après le portrait faussement attribué A Roslin, probablement par Vigée-Lebrun.
Gravé par B. Roger d'après Roslin Le Suédois (sic). Encadrée. Bon état.
H. 59,5 x L. 78,5 cm. Cadre : H. 64 x L. 82,5 cm.


3) Un dauphin inhabituel :

Collections et enchères 2019 Zzzz20

Collections et enchères 2019 Zzzz21

Estimation : 1 000 - 1 500 €

Louis-Auguste, dauphin de France, futur Louis XVI
Rare collier retenant un médaillon en sablé, A décor polychrome au recto d'un portrait du dauphin Louis-Auguste de France, futur Louis XVI, de profil droit portant probablement l'écharpe de grand-croix de l'Ordre de Saint-Louis sur fond blanc, au verso des armes delphinales surmontées d'une couronne royale, le cordon A décor de fleurs de lys stylisées en bleu sur fond jaune. Bon état, légers manques.
Présenté dans un écrin ancien (postérieur).
Vers 1770-1774.
H. 4,7 cm (médaillon).

La technique du sablé remonte au XVIIe siècle et consiste en un enfilage et un nouage de minuscules perles autour de fils de soie formant des dessins géométriques, des fleurs ou des personnages. Destiné dès le XVIIIe siècle A la haute société et parfois réalisé par des mains princières, ce minutieux travail était également enseigné aux pensionnaires de la Maison royale de Saint-Louis (Saint-Cyr-l'École), créant des bourses, étuis, reliures de carnet ou des parements de costume.

Provenance :
"Collection Marie-Antoinette", ancienne collection de la baronne Liliane de Rothschild, Christie's Paris, 3 novembre 2015, lot 10.


4) Le Dauphin toujours à l'honneur :

Collections et enchères 2019 Zzzz22

Collections et enchères 2019 Zzzz23

Estimation : 1 500 - 2 000 €

École française de la seconde moitié du XVIIIe siècle.
Portraits du Dauphin de France, futur Louis XVI, et de la jeune reine Marie-Antoinette.
Paire de pastels sur papier de forme ovale, conservés dans leur cadre d'origine ovales en bois doré (redoré sous la Restauration par l'encadreur et doreur A. Lefèvre Aîné). Le Roi représenté en buste d'après le portrait peint par Van Loo en 1769, alors qu'il est encore duc de Berry, Agé de quinze ans, avec quelques variantes dans son habit (on aperçoit tout de même le cordon bleu de l'ordre du Saint-Esprit). La Reine représentée en buste portant un manteau d'hermine, les cheveux tirés vers le haut portant une coiffe avec diadème, perles et plumes, probablement d'après le portrait peint par Gautier-Dagoty en 1775, un des premiers portraits peints de la nouvelle Reine de France ayant été repris en différentes versions (une variante se trouve au musée Antoine-Lécuyer A Saint-Quentin). Restaurations.
H. 40 x L. 31 cm (A vue). H. 49 x L. 40,5 cm (cadres).

Notes:
Cette paire de portraits inédits a vraisemblablement été réalisée vers 1775, A l'époque du sacre de Louis XVI (célébré A Reims le 11 juin 1775), peu après qu'ils aient été titrés roi et reine de France, A la mort du roi Louis XV le 10 mai 1774. Bien que Louis XVI soit représenté encore Dauphin, la ressemblance du portrait de Marie-Antoinette avec celui de Gautier-Dagoty peint en 1775 nous amène A les dater d'au moins 1775.


5) Intéressant portrait du Roi :

Collections et enchères 2019 Zzzz24

Collections et enchères 2019 Zzzz25

Estimation : 3 000 - 5 000 €

BOZE Joseph (1745-1826), attribué A.
Portrait du roi Louis XVI.
Miniature ovale peinte A la gouache sur ivoire, représentant le Roi en buste sur fond gris, de trois-quarts A gauche, portant une veste de velours bleu et ses décorations des Ordres du Saint-Esprit, de Saint-Louis et de la Toison d'or. Fêle et restaurations.
Porte une signature A droite "R.J.L." (pour Robert Jacques Lefèvre) et une date "1789", très probablement rapportés (on distingue en-dessous une trace de signature Bo...).
Conservée dans un médaillon en or (750 millièmes) et émail bleu sur fond guilloché A décor de fleurs de lys, surmonté de la couronne royale et surmontant une croix latine nouée avec une branche de lauriers, d'époque Restauration. Dos en nacre. Monté en broche (tige manquante).
Présentée dans un écrin ovale gainé de galuchat vert, intérieur en velours de soie rouge avec pied chevalet au dos.
Miniature : H. 5,7 cm. Médaillon : H. 9,5 cm. Poids brut : 72,7 g.
ibliographie :
Gérard FABRE, Joseph Boze 1745-1826, portraitiste de l'Ancien Régime A la Restauration, cat. exp. musée Ziem A Martigues, du 18 nov. 2004 au 20 fév. 2005, Somogy, 2004, pp. 70-77 et suivantes.

Historique :
Élève de Quentin de La Tour, Boze s'est rendu célèbre pour ses portraits au pastel de Louis XVI, Marie-Antoinette et d'autres membres de la famille royale, qui lui valurent le surnom de "peintre monarchique".
Notre portrait reprend la composition du pastel exécuté par Boze au printemps 1784 A la demande du Roi (collection particulière), qui permît A Boze d'accéder A la célébrité, en France et en Europe, grAce A la diffusion de sa gravure (exécutée par Benoît-Louis Henriquez en 1786). Le livre de comptes de Boze ne mentionne pas moins de six répliques de ce portrait, exécutées entre décembre 1785 et septembre 1786, A l'huile ou au pastel, en plus d'une série de miniatures, genre où l'artiste excellait également, entre 1785 et 1788, pour la plupart A la demande des proches du couple royal ou du couple lui-même. Le livre de comptes de Boze n'en mentionne qu'un nombre limité et il est probable qu'il en est exécuté au-delA de 1788, voire sous la Restauration, en plus d'avoir fait l'objet de nombreuses copies (FABRE, pp. 82-83).
Notre portrait, d'une qualité indéniable, curieusement signé du monogramme de Robert Jacques Lefèvre (1756-1830) qui, A notre connaissance, n'a pas ou peu réalisé de portrait miniature et encore moins du Roi puisqu'il débutait A peine sa carrière A la fin des années 1780, illustre bien les relations de travail parfois tendues entre Boze et Lefèvre (FABRE, pp. 226-229). Élève de Regnault, Lefèvre est appelé par Boze pour l'aider A réaliser plusieurs grands portraits en pied de personnalités de la Cour de Louis XVI, y compris du Roi lui-même (voir notamment le portrait vers 1785-1786 conservé au chAteau de Breteuil). La célébrité croissante de Lefèvre et la difficulté pour Boze de réaliser des portraits de grand format engendrera une confusion dans la reconnaissance de l'auteur de plusieurs oeuvres, citons notamment la toile de 1801 figurant Bonaparte et Berthier A la bataille de Marengo (Fondation Napoléon), sujette A des débats houleux.
Il semble ainsi plus vraisemblable d'attribuer notre miniature A Boze plutôt qu'A Lefèvre, d'autant qu'une trace de signature Bo... apparaît sous les initiales R.J.L., ce qui en ferait une redécouverte tout A fait importante dans l'oeuvre de l'artiste et plus généralement pour les portraits du roi Louis XVI.


6) Souvenir historique d'une soeur :

Collections et enchères 2019 Zzzz15

Collections et enchères 2019 Zzzz26

Estimation : 800 - 1 200 €

Madame Elisabeth
Rare souvenir historique de Madame Elisabeth (1764-1794), soeur du roi Louis XVI, provenant de la prison du Temple, composé d'un important fragment d'étoffe en cretonne, A décor de branchages fleuris rouge et noir sur fond écru, provenant du mobilier ayant servi A la Famille royale A la tour du Temple.
Conservé sous verre dans un cadre A baguettes dorées inscrit au dos : Ce lambeau d'étoffe m'a été donné par Mme. Blavot qui, en sa qualité d'héritière de Barthélemy, archiviste de l'ordre du Temple en 1792, possédait les meubles ayant servi A la famille royale pendant sa captivité A la petite tour du Temple. Ce fragment de cretonne provient d'un fauteuil ayant servi A Madame Elisabeth. Paris, 3 mai 1926. G. (Gosselin) Lenotre. Déchirures et taches, en l'état.
Époque Louis XVI.
Fragment : H. 32,5 x L. 45,5 cm. Cadre : H. 40,5 x L. 55,5 cm.

Provenance :
- Jacques-Albert Barthélemy (1745-1813), gardien des archives de l'Ordre de Malte conservées A la tour du Temple, il fut expulsé de son logement lors de la Révolution et dût y laisser une grande partie de ses meubles. Ce mobilier fut réquisitionné pour garnir la prison du Temple pendant la détention de la Famille royale A partir du 13 août 1792. Par la suite, après de longues démarches qui durèrent 3 ans, Barthélemy se vit restituer son mobilier et effets personnels, ayant notamment servi A la Famille royale. En 1882, la fille de ce dernier décida de mettre en vente une partie de ce mobilier devenu depuis reliques historiques. Les pièces conservées par sa descendance seront remis A Carnavalet par Mme. Gustave Blavot, veuve du petit-fils de J. A. Barthélemy en 1907, et y sont toujours visibles aujourd'hui depuis 1910.
- G. Lenotre, de son vrai nom Louis Léon Théodore Gosselin (1855-1935), historien et auteur dramatique français, spécialiste de la Révolution française et de la Famille royale. Il publia notamment en 1902, La captivité et la mort de Marie-Antoinette , en 1905, Le drame A Varennes , en 1920, Le roi Louis XVII et l'énigme du Temple suivi d'un grand nombre d'ouvrages historiques sur le sujet. Il fut élu A l'Académie française le 1er décembre 1935. Agé de 77 ans, G. (Gosselin) Lenotre s'éteignit avant de pouvoir siéger.

Références :
Trois autres fragments de cette étoffe sont connus, provenant chacun de la même origine (G. Lenotre) : deux se trouvaient dans la collection Alain Bancel, vendus A Drouot, chez Piasa, le 21 mai 2003, sous le n 230 ; un autre dans la vente de la collection Rousseau, vendu A Toulon le 24 mars 2012, lot 71.

Bibliographie :
Catalogue de l'exposition Marie-Antoinette, archiduchesse, dauphine et reine , chAteau de Versailles, 16 mai au 2 novembre 1955, p. 232.


7) Le visage d'une impératrice :

Collections et enchères 2019 Zzzz27

Collections et enchères 2019 Zzzz28

Estimation : 1 500 - 2 000 €

École allemande ou autrichienne du XVIIIe siècle.
Portrait de l'impératrice Marie-Thérèse d'Autriche (1717-1780).
Huile sur cuivre, représentant la mère de Marie-Antoinette en buste, de trois-quarts A droite, portant une parure de perles et des broches en diamants, dans son cadre d'époque en bois doré. Bon état, usures au cadre.
H. 11 x L. 8,5 cm.

Provenance :
Vente Christie's Paris, 15 mai 2003, lot 579.


Pour de plus amples renseignements, je vous invite à prendre contact avec la Maison Millon.
http://www.millon.com/



Revenir en haut Aller en bas
Megadrive

Megadrive

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 26/08/2019

Collections et enchères 2019 Empty
MessageSujet: Re: Collections et enchères 2019   Collections et enchères 2019 Icon_minitimeMer 28 Aoû - 15:53

Vente Maîtres anciens & du XIXe  siècle - 24 septembre chez Artcurial

Ecole européenne de la fin du XVIIIe siècle
Portraits de Louis XVI, de Marie-Antoinette, de Madame Royale et de Louis XVII
Estimation 8 000 - 12 000 €


Collections et enchères 2019 3931_110
Collections et enchères 2019 3931_111
Collections et enchères 2019 3931_112
Collections et enchères 2019 3931_113

Suite de quatre huiles sur toiles (Toiles d'origine), de forme ovale,
annotées 'MARIA ANTONETTA REGINA DI FRANCIA' pour l'une, '(...) XVI RE DI FRANCIA', '(...) FIGLIA DI LUIGI XVI', et 'LUIGI CARLO DELFINO FIGLIO DI LUIGI XVI' pour les autres
Sans cadres
Hauteur : 56 Largeur : 43 cm

En savoir plus : https://www.artcurial.com/fr

Commentaire : A la fin du XVIIIe siècle, une production importante de portraits de la famille royale française voit le jour dans les cours royales européennes. En effet, suite à l'incarcération du couple royal et de ses enfants à la prison du Temple en 1791, de nombreux personnes sont encore très attachées à eux et tentent d'exprimer leur soutien. A la mort de Louis XVI, de nombreux portraits sont peints à la Mémoire de la Monarchie Française. Marie-Caroline d'Autriche, sœur très proche de Marie-Antoinette et épouse du roi Ferdinand IV de Naples et de Sicile, lance en 1798 les hostilités contre les armées de la France révolutionnaire. La victoire des français inspire le peuple napolitain à se révolter et oblige la reine à se réfugier en Sicile. Les portraits que nous présentons représentent les défunts Louis XVI, Marie-Antoinette et Louis XVII, ainsi que Madame Royale qui fut finalement exilée, avec des inscriptions en italien montrant bien la Mémoire de l'Italie pour la Maison Royale française.

_________________
So long Marianne
Revenir en haut Aller en bas
painted veil

painted veil

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 21/06/2017

Collections et enchères 2019 Empty
MessageSujet: Re: Collections et enchères 2019   Collections et enchères 2019 Icon_minitimeMer 28 Aoû - 15:57

Très intéressant, je note.

_________________
Watteau a renouvelé la grâce.
Revenir en haut Aller en bas
Cochevis de Thekla

Cochevis de Thekla

Nombre de messages : 235
Date d'inscription : 01/07/2018

Collections et enchères 2019 Empty
MessageSujet: Re: Collections et enchères 2019   Collections et enchères 2019 Icon_minitimeMer 28 Aoû - 20:32

Merci, l'ami. La force émotive de ces pièces nous dispense de nous appesantir sur leur valeur artistique.

_________________
un peu vif
Revenir en haut Aller en bas
de Neubourg

de Neubourg

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 08/08/2018

Collections et enchères 2019 Empty
MessageSujet: Re: Collections et enchères 2019   Collections et enchères 2019 Icon_minitimeVen 4 Oct - 6:36

Deux lots royaux en perspective : Collections et enchères 2019 49856

  • Vincennes
    Vase de forme Médicis probablement nommé vase Parseval en porcelaine tendre à décor polychrome de paysages de bord de mer dans des cartouches cernés de rinceaux rocaille en or.
    Marqué : LL entrelacés et point en bleu.
    XVIIIe siècle, vers 1750-52.
    H. 10,5 cm.
    Deux dessins de cette forme sont conservés aux archives de la manufacture de Sèvres avec l’inscription Vase Perseval n° 2 fait en 1755. Un vase de même forme et décor similaire est conservé au musée des Arts décoratifs de Paris et reproduit dans le catalogue de l’exposition Porcelaine de Vincennes, les origines de Sèvres, Tamara Préaud et Antoinette Hallé, octobre 1977-janvier 1978, n° 444, p. 146. Deux autres vases très comparables figuraient dans l’ancienne collection Gilbert Lévy, vente Paris, Hôtel Drouot, Ader-Picard, 23 novembre 1967, lot 131.
    Estimation : 6 000 - 8 000 €

    Collections et enchères 2019 Zzzz31


L'autre

  • Vincennes
    Gobelet à la Reine et sa soucoupe en porcelaine tendre à décor polychrome d’oiseaux sur terrasse sur fond bleu lapis.
    Marqué : LL entrelacés.
    XVIIIe siècle, vers 1753.
    H. 8,5 cm, D. 15,3 cm.
    Provenance :
    Christie’s, Londres, 2 décembre 1974, lot 24
    Plusieurs gobelets à la Reine de la première grandeur, à fond lapis décorés d’oiseaux sur terrasse ornés d’une dorure similaire sont répertoriés.
    Ils sont conservés au Metropolitan Museum de New York (Svend Eriksen et Geoffrey de Bellaigue, Sèvres porcelain, 1987, p. 255), au Victoria And Albert Museum, au British Museum (Aileen Dawson, French porcelain, A catalogue of the British Museum collection ¸1994, n° 77, pp. 82-83), au musée des Arts décoratifs de Paris (Tamara Préaud et Antoinette Hallé, Porcelaine de Vincennes, les origines de Sèvres, octobre 1977-janvier 1978, n°290, p. 291), dans la collection du comte de Spencer à Althorp. Deux autres gobelets ont été vendus en même temps que ceux-ci par Christie’s à Londres (2 décembre 19
    Estimation : 10 000 - 15 000 €

    Collections et enchères 2019 Zzzz32


Contacts https://www.etudedoutrebente.com/

Bien joli, tout cela. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Grandier A

Grandier A

Nombre de messages : 90
Date d'inscription : 16/04/2014

Collections et enchères 2019 Empty
MessageSujet: Re: Collections et enchères 2019   Collections et enchères 2019 Icon_minitimeMer 6 Nov - 20:34


_________________
What else ?
Revenir en haut Aller en bas
elois

elois

Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 17/03/2015

Collections et enchères 2019 Empty
MessageSujet: Re: Collections et enchères 2019   Collections et enchères 2019 Icon_minitimeMer 6 Nov - 22:17

Grandier A a écrit:
Vente de la collection Marie-Antoinette
https://www.coutaubegarie.com/actualite/70778

Très belle vente en perspective. On se référera aussi à ce catalogue en ligne.
https://www.coutaubegarie.com/catalogue/97735?

_________________
Il faut seulement que je plaise aux gens qui m'intéressent.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle

pimprenelle

Nombre de messages : 40340
Date d'inscription : 23/05/2007

Collections et enchères 2019 Empty
MessageSujet: Re: Collections et enchères 2019   Collections et enchères 2019 Icon_minitimeMer 6 Nov - 23:09

Waow ! Mais c'est qu'il y a des pièces magnifiques, dans ce catalogue ! drunken drunken

Et ça commence dès la couverture, avec ce très beau portrait attribué à Hall :

Collections et enchères 2019 Zzzz12

La reine Marie-Antoinette de France (1755-1793).
Portrait miniature peint sur ivoire, de forme ronde, conservé sous verre bombé dans un encadrement en bronze finement ciselé et doré surmonté d'un noeud enrubanné d'une guirlande de fleurs, avec attache de suspension. Représentant la souveraine de face, vêtue d'une simple robe paysanne assise sur une chaise bleue dans un décor champêtre. Bon état.
Miniature: Diam.: 8 cm.
Cadre: Diam.: 12, 5 cm.
Provenance: vente Koller Zurich - 20 septembre 2007 - N°1904.

On tente un plan plus rapproché du visage...

Collections et enchères 2019 Zzzz13

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
citron vert

citron vert

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 08/08/2018

Collections et enchères 2019 Empty
MessageSujet: Re: Collections et enchères 2019   Collections et enchères 2019 Icon_minitimeMer 6 Nov - 23:11

Ce sera une très belle vente.

_________________
L'ami de Mickey, c'est Dingo
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle

pimprenelle

Nombre de messages : 40340
Date d'inscription : 23/05/2007

Collections et enchères 2019 Empty
MessageSujet: Re: Collections et enchères 2019   Collections et enchères 2019 Icon_minitimeMer 6 Nov - 23:14

Nous continuons avec cette vue d'ensemble :

Collections et enchères 2019 Zzzz14

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Collections et enchères 2019 Empty
MessageSujet: Re: Collections et enchères 2019   Collections et enchères 2019 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Collections et enchères 2019
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Autour de Marie-Antoinette :: Collections et ventes-
Sauter vers: