Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Le Val de Grâce. Paris

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Le Val de Grâce. Paris Empty
MessageSujet: Promenades de la marquise   Le Val de Grâce. Paris Icon_minitimeMar 15 Sep - 19:51

Le Val de Grâce – 5ème arrondissement


L’entrée de l'église donne sur la rue Saint Jacques, voie d'époque gallo-romaine.

Cet endroit à toujours abrité des religieux, on trouve la trace d'un couvent de Carmes (1605) et c'est ici que Françoise Louise de La Baume le blanc, demoiselle de La Vallière entra dans les ordres en 1674 avec l'accord du Roy, sous le nom de Louise de la Miséricorde
Le Val de Grâce. Paris Louise10.

Anne d'Autriche achète l'endroit pour y loger des bénédictins, elle y vient souvent et y mène ses intrigues contre le cardinal de Richelieu. A 37 ans, n'ayant toujours pas donné un dauphin à la couronne de France, elle fait le vœu d'édifier une nouvelle église et des bâtiments conventuels. Le 5 septembre 1638, après vingt-trois années de mariage, naît enfin le futur Louis XIV. Dès le mois précédent sa naissance, fidèle à sa promesse, elle charge François Mansart, l'architecte de la Couronne, d'établir les plans de l'église et du nouveau monastère. Il lui faut cependant attendre de devenir régente pour pouvoir ordonner le commencement effectif des travaux. La première pierre de l'église n'est donc posée que le 1er avril 1645, par l'enfant roi lui-même, alors âgé de sept ans.
Le Val de Grâce. Paris Img_1310
Le Val de Grâce. Paris Img_1311

Pénétrons à l'intérieur
Le Val de Grâce. Paris Img_1312
Le Val de Grâce. Paris Img_1313

Non par l'entrée traditionnelle, mais par la clôture
Le Val de Grâce. Paris Img_1314
Mais qu'est-ce me direz-vous ? En voici l'explication : cette grille sépare le monde spirituel du temporel, elle permet aux religieuses d'assister à l'office. Et dans certains monastères, un rideau est déployé afin de cacher les religieuses à la vue des paroissiens.

Le maître-autel et le baldaquin sont réalisés par Gabriel Le Duc en 1669, après la mort d'Anne d'Autriche. Détruit pendant la Révolution, le maître-autel, dont le motif de la décoration est emprunté au thème de la Nativité, est remplacé sous le Second Empire par une copie. Le baldaquin qui le surplombe est supporté par six colonnes torses en marbre de Brabançon vert reposant sur des piédestaux en marbre rouge du Languedoc
Le Val de Grâce. Paris Img_1411

Derrière le maître-autel, se trouve la chapelle où l'on gardait les cœurs de la famille royale dans des reliquaires d'argent, ceux-ci au nombre de 45 furent à la révolution vendus aux peintres. Lorsque vous admirerez certains tableaux de cette époque, dîtes-vous que peut-être cette couleur rouge qui l'illumine est un petit bout du coeur d'un de nos rois bourdon ou autres princes.
Le Val de Grâce. Paris Img_1412
Le Val de Grâce. Paris Img_1413

Le dallage, réalisation prestigieuse en marbre polychrome, ne fut sauvé des destructions révolutionnaires que par l'intelligence d'un sacristain qui l'avait dissimulé sous du plâtre et du foin. Il ne fut redécouvert qu'en 1826, lorsque l'église fut rendue à l'exercice du culte.
Le Val de Grâce. Paris Img_1414
Le Val de Grâce. Paris Img_1415
Le Val de Grâce. Paris Img_1416

A présent, dirigeons nous vers le musée du service de santé des armées. Il est installé au premier étage du cloître, ainsi que la bibliothèque centrale du service de santé des armées, deuxième bibliothèque médicale de France qui comporte plus de 40 000 ouvrages et près de 600 collections de périodiques.

Le 31 juillet 1793, la Convention nationale autorise le ministre de la guerre à utiliser l'abbaye royale du Val de Grâce, devenue bien national, comme hôpital militaire, ce qui la sauve très probablement de la destruction. De nos jours, l'abbaye royale du Val-de-Grâce abrite depuis 1850, l'Ecole d'application du service de santé des armées (anciennement Ecole d'application de la médecine et de la pharmacie militaires, créée en 1852), qui constitue avec l'hôpital du Val-de-Grâce le premier centre hospitalier universitaire militaire.
Le Val de Grâce. Paris Img_1315
Le Val de Grâce. Paris Img_1316
Le Val de Grâce. Paris Img_1317

Cordialement







.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle

pimprenelle

Nombre de messages : 40337
Date d'inscription : 23/05/2007

Le Val de Grâce. Paris Empty
MessageSujet: Le Val de Grâce. Paris   Le Val de Grâce. Paris Icon_minitimeMar 15 Sep - 19:54

Merci pour cette passionnante visite, chère Marquise ! Very Happy

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Le Val de Grâce. Paris Empty
MessageSujet: Re: Le Val de Grâce. Paris   Le Val de Grâce. Paris Icon_minitimeLun 8 Aoû - 22:29

Merci Nikko ! Le Val de Grâce. Paris 580524
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le Val de Grâce. Paris Empty
MessageSujet: Re: Le Val de Grâce. Paris   Le Val de Grâce. Paris Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Val de Grâce. Paris
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Endroits liés à Marie-Antoinette :: Musées et autres domaines-
Sauter vers: