Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Les figures de proue de la Gauche depuis 1789

Aller en bas 
AuteurMessage
globule
Administrateur
globule

Nombre de messages : 1358
Date d'inscription : 04/10/2017

Les figures de proue de la Gauche depuis 1789 Empty
MessageSujet: Les figures de proue de la Gauche depuis 1789   Les figures de proue de la Gauche depuis 1789 Icon_minitimeSam 8 Juin - 11:46

Must have ! Les figures de proue de la Gauche depuis 1789 887322

Les figures de proue de la Gauche depuis 1789
Collectif


Les figures de proue de la Gauche depuis 1789 Zoom-l10

Ni mélancolie — il y aurait des raisons… — ni pente hagiographique : ces trente figures historiques de la gauche depuis 1789 jusqu’à aujourd’hui, dont les portraits sont dressés par des historiens, offrent, sinon un retour aux sources, du moins un éclairage sur des personnages parfois oubliés. D’emblée, le maître d’œuvre, Michel Winock, prend la précaution de préciser que la dénomination politique est « multiple, plurielle, contradictoire, au point qu’il est difficile de parler de la gauche au singulier ». On trouvera certes François Mitterrand, Michel Rocard, Arlette Laguiller, pour les plus récents, mais l’ouvrage plonge jusqu’au xviiie siècle avec Condorcet, Olympe de Gouges et encore Benjamin Constant. Le xixe siècle révolutionnaire tonne, avec Louis-Auguste Blanqui, Joseph Proudhon et Louise Michel, institutrice déportée en Nouvelle-Calédonie après la Commune de Paris en 1871. Cependant, plus qu’une simple suite de biographies, ce livre met en perspective ce qu’« être de gauche » pouvait signifier à différentes époques et selon les évolutions des régimes. Victor Hugo, l’opposant à Napoléon III, ne désarma pas. Jules Ferry apparaît plus controversé, depuis sa lutte pour l’école jusqu’à la défense d’un colonialisme que Clemenceau, lui, fustigeait. Le même Clemenceau, médecin dreyfusard attentif à la question sociale, vit celle-ci se retourner contre lui quand il devint ministre et dut faire face aux grèves syndicales et aux manifestations socialistes. Un de ses opposants, Jean Jaurès, mythique « ministre de la parole », déploya tous ses efforts pour maintenir au sein de la SFIO toutes les tendances contradictoires et ne cessa de mener un combat contre la guerre de 1914, dont il avait prévu qu’elle serait un carnage. Principes, idées, combats et compromis jalonnent ainsi cet ouvrage des plus instructifs.

| Ed. Perrin, 480 p., 24,90 €.

Gilles Heuré
https://www.telerama.fr/


_________________
- Je ne vous jette pas la pierre, Pierre -
Revenir en haut Aller en bas
 
Les figures de proue de la Gauche depuis 1789
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Autour de Marie-Antoinette :: Bibliographie :: Révolution-
Sauter vers: