Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 La ville royale, un haut-lieu de la French touch

Aller en bas 
AuteurMessage
zebulon

zebulon

Nombre de messages : 99
Date d'inscription : 08/06/2019

La ville royale, un haut-lieu de la French touch Empty
MessageSujet: La ville royale, un haut-lieu de la French touch   La ville royale, un haut-lieu de la French touch Icon_minitimeJeu 4 Juil - 12:14

La ville royale, c'est bien sûr

La ville royale, un haut-lieu de la French touch Zfer12

On a déjà un truc sur les bruits de Versailles mis en électro.
http://maria-antonia.forumactif.com/t37413-thylacine-en-immersion-au-chateau-de-versailles#378915

Passionnant ! La ville royale, un haut-lieu de la French touch 580524

Du coup petit retour sur le succès du château dans la French touch.

Si la musique électro à la française a obtenu une reconnaissance internationale, elle le doit pour beaucoup à Versailles.

A la fin des années 1980, dans la foulée de Laurent Garnier ou David Guetta, de nombreux artistes versaillais s'y distinguent. Etienne de Crécy, Alex Gopher, les groupes Air ou Phénix - tous des anciens du lycée Jules-Ferry - participent à cette French Touch qui séduit la planète. Une légende court même sur le célébrissime duo Daft Punk et sa supposée appartenance à la mouvance versaillaise. « Ils ont dit eux-mêmes et très clairement ne pas vouloir y être apparentés », précise Philippe Thuillier, l'un des fondateurs de Saint-Michel, un autre nom qui compte dans cet univers.

En 2017, le premier festival Electrochic est lancé dans l'agglomération versaillaise, puis se répète ensuite chaque année. Thylacine y est d'ailleurs programmé à l'Onde de Vélizy. Le 8 juin dernier, le label Ed Banger loue les terrasses du château pour une soirée électro. 12 000 spectateurs s'arrachent les billets pour cette soirée avec 4 DJ de renom.

« Versailles, c'est un univers particulier. Quand on est jeune, et qu'on ne suit pas un parcours classique, il n'y a pas grand-chose à faire, mais beaucoup d'espace et de lumière. L'architecture, voire la musique baroque, peuvent aussi inspirer. Si on est une bande de copains qui se suit et échange, on aboutit sur un son délicat et raffiné qui s'entend chez Air et Phénix. Pour moi, la French Touch, made in Versailles, c'est ça », analyse Philippe Thuiller.

La ville royale, un haut-lieu de la French touch Zfer13

  • Le groupe Saint-Michel, dont Philippe Thuillier (à droite), est un des représentants versaillais de la French Touch. DR.

http://www.leparisien.fr/

_________________
Je vous décrirai ce qui nous sépare.
Revenir en haut Aller en bas
 
La ville royale, un haut-lieu de la French touch
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Endroits liés à Marie-Antoinette :: Versailles :: Généralités-
Sauter vers: