Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 L'abbaye d'Argentan, Bénédictines et belles dentelles

Aller en bas 
AuteurMessage
soho23

soho23

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 01/12/2018

L'abbaye d'Argentan, Bénédictines et belles dentelles Empty
MessageSujet: L'abbaye d'Argentan, Bénédictines et belles dentelles   L'abbaye d'Argentan, Bénédictines et belles dentelles Icon_minitimeLun 5 Aoû - 9:28


  • L’abbaye a été fondée à Almenêches (à 15 km d’Argentan) à la fin du VIIe siècle par saint Évroul. Détruit par les Normands, restauré vers 1060, le monastère adopte la Règle de St Benoît. Réformé par Fontevrault au XVIe siècle puis transféré à Argentan par ordre de Louis XV (1736), le monastère, dispersé à la Révolution, se regroupa de nouveau en 1822. Le prestige de la dentelle lui évita l’expulsion au début du XXe siècle, mais la bataille de Normandie le détruisit en 1944, obligeant la communauté à se replier à Sées. En 1958, elle put s’installer dans un monastère reconstruit, à Argentan en bordure de la ville.

    L'abbaye d'Argentan, Bénédictines et belles dentelles Benarg10

    La communauté de l’Abbaye Notre-Dame à Argentan, d’environ 35 sœurs, s’applique à chanter dans la beauté la louange de Dieu, avec la liturgie de Paul VI et en chant grégorien.


Et la dentelle bien sûr, la dentelle !

L'abbaye d'Argentan, Bénédictines et belles dentelles Dentel10

En exclu, un petit groupe a pu visiter la Maison des dentelles d'Argentan et rencontrer les sœurs dentellières des Bénédictines.


  • Sœur Colette a expliqué les différentes techniques de fabrication des dentelles et bien sûr celle du Point d’Argentan que les sœurs ont à cœur de pérenniser (une opération similaire est programmée le 24 août).

    L'abbaye d'Argentan, Bénédictines et belles dentelles 1280px10
    dentelle fin XVIIIe


    Elle a eu plaisir à faire découvrir la qualité du travail réalisé par les moniales qui sont plusieurs à intervenir pour la réalisation d’un seul motif, chacune ayant sa spécialité, tout en précisant qu’une surface de la taille d’une pièce de 2 € demande pratiquement dix journées de travail.


Cet art a connu son apogée sous Marie-Antoinette, qui avait ses exigences bien à elle. L'abbaye d'Argentan, Bénédictines et belles dentelles 405462
Un petit historique !

  • C’est en 1665 que la première manufacture française a vu le jour, permettant ainsi de concurrencer les produits venus des Flandres et d’Italie. Le point de France est créé à Alençon qui devient le principal centre dentellier de France, Argentan n’étant à cette époque qu’un « bureau secondaire ».

    La fabrication de la dentelle à l’aiguille, la division du travail entre les ouvrières, le fait que les dentellières travaillent à domicile permet de protéger le secret industriel, car chaque ouvrière ne domine qu’une ou deux parties de l’ensemble du travail, mais cette répartition n’altère en rien la qualité du produit final.

    Le style a évolué selon les époques, la profusion des motifs et la symétrie laissant la place à des compositions plus aérées, comme l’a souhaité la reine Marie-Antoinette, ou redevenant plus envahissants avec l’impératrice Eugénie.

    La production dentellière s’arrête à Argentan au tout début du XIXe siècle, mais reprendra en 1874 à la demande de la ville grâce à Ernest Lefébure, un dentellier réputé, qui, après un important travail de recherche mené par sa principale dentellière, permettra de retrouver la technique de fabrication et de ressusciter l’industrie dentellière argentanaise.

    Tout au long du XIXe, les dentelles à l’aiguille de Normandie ont remporté de nombreuses distinctions et se sont vu confier de prestigieuses commandes.

    En 1976, un Atelier-conservatoire de la Dentelle est créé à Alençon. Rattaché au Mobilier National, sa mission consiste à conserver le savoir-faire ancestral, mais la production est aujourd’hui orientée sur la création contemporaine.

    L'abbaye d'Argentan, Bénédictines et belles dentelles 25174-10
    Soeur Colette au travail


    Le musée des Dentelles accueille les visiteurs pour leur présenter en rotation quelques-unes des pièces exceptionnelles parmi les très nombreux spécimens conservés en réserve.



Sources
http://www.abbaye-argentan.fr/index.php?page=dentelle
https://actu.fr/normandie/argentan_61006/les-benedictines-devoilent-leurs-dentelles-argentan_26085678.html


Et maintenant la toute bonne nouvelle ! C'est que cette visite n'était pas un one shot, et qu'on recommence bientôt !

  • Rencontre à l’Abbaye, le samedi 24 août, après la visite commentée de la Maison des Dentelles à 14 h 30.
    À partir de 12 ans.
    Tarif : droit d’entrée 3,50 € +2 €.
    Sans réservation.
    Contact : 02 33 67 50 78.


J'ai bien envie d'y aller. Et vous ? L'abbaye d'Argentan, Bénédictines et belles dentelles 454943

_________________
London bridge is falling down
Revenir en haut Aller en bas
Bint Georch

Bint Georch

Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 25/02/2019

L'abbaye d'Argentan, Bénédictines et belles dentelles Empty
MessageSujet: Re: L'abbaye d'Argentan, Bénédictines et belles dentelles   L'abbaye d'Argentan, Bénédictines et belles dentelles Icon_minitimeMar 6 Aoû - 8:41

Je suis toujours admiratif devant les travaux de précision.

_________________
Et l'orage s'en va calmé indifférent
Revenir en haut Aller en bas
 
L'abbaye d'Argentan, Bénédictines et belles dentelles
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Contexte social et économique :: Arts et artisanats au XVIIIème :: Modes, coiffures et costumes-
Sauter vers: