Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Le château de Hautefort entre histoire et cinéma

Aller en bas 
AuteurMessage
elois

elois

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 17/03/2015

Le château de Hautefort entre histoire et cinéma Empty
MessageSujet: Le château de Hautefort entre histoire et cinéma   Le château de Hautefort entre histoire et cinéma Icon_minitimeJeu 22 Aoû - 9:37

D'abord on va présenter le château.Il se situe sur la commune de Hautefort en Dordogne et est classé monument historique.

Le château de Hautefort entre histoire et cinéma 800px-10

  • Il est construit à partir du xvie siècle sous la direction des architectes Nicolas Rambourg puis Jacques Maigret3, pour la famille des marquis de Hautefort, proche du roi et ayant des charges importantes à la Cour. La famille est très appréciée des populations locales pour sa générosité envers les pauvres. Le marquis Jacques-François de Hautefort fera édifier dans le village un hospice en forme de croix grecque, du même style architectural que le château avec sa grande coupole centrale. À la Révolution, le château et la famille sont défendus par les habitants de Hautefort. Une armée conventionnelle d'Excideuil projetant de le détruire en tant que symbole de la féodalité d'Ancien Régime, les habitants du village font fondre leurs cuivres pour en faire des armes et sauvent leur château de la destruction.


Le château de Hautefort entre histoire et cinéma 800px-11

Après il faut savoir que ce domaine est prisé par le monde du cinéma.

  • Louis XIV est en fin de vie. Cloué dans son lit à baldaquin, ses proches défilent à son chevet. Par-dessus sa fenêtre, des jardins à la française, taillés au centimètre près. Un panorama verdoyant dessine le paysage aux alentours.

    Non, il ne s’agit pas du château de Versailles, où l’ancien roi a réellement vécu ses derniers moments en 1715. Cette scène a été reconstituée en 2015, dans le film La mort de Louis XIV, d’Albert Serra. Et le lieu, lui, peut étonner, puisqu’il s’agit du château de Hautefort, en Dordogne.



    De nombreuses équipes de tournage se succèdent pour poser leurs caméras dans les recoins de cet édifice, dominant depuis son éperon rocheux l’ensemble de la commune et le village d’Hautefort. Pour ces professionnels, inutile d’apporter des fonds verts et de monter des scènes de décor. Naturellement, le château baigne dans son ambiance du XVIe siècle.

    Le château de Hautefort entre histoire et cinéma Chatea10

    Ce bâtiment historique accueille depuis plus de cinquante ans "des productions françaises et internationales", indique Perrine Devaud, guide animatrice pour le château.

    • Rejouer des scènes de films tournés ici


    Le château de Hautefort entre histoire et cinéma Chatea11

    Cette double vie, entre histoire et 7e art, le château la cultive. "Pendant les visites, on propose aux touristes de découvrir les films tournés ici." Mieux. De rentrer dans le personnage. Dans cette fameuse chambre où est mort le roi dans ce long-métrage d’Albert Serra, le décor est resté intact.

    Caméras devant le lit. Perches de sons accrochées contre le mur. Écran de retour de la caméra au fond de la salle. Régie pour gérer le jeu de lumières. Tout y est. "On propose aux visiteurs de rejouer une des scènes de ce film de 2015. Ils peuvent incarner l’acteur ou un technicien."

    Une pièce, loin d’être la simple chambre du roi. Il suffit de lever les yeux pour que le décor se coupe tel quel. Les murs apparaissent bruts de béton. "Cette chambre a été créée de A à Z pour le film en 2015. "La boiserie, c’est du contre-plaqué, le tissu, du synthétique…", avoue Perrine Devaud.

    Le château de Hautefort entre histoire et cinéma Chatea13

    Mais avant, à quoi servait cette pièce ? "Il faut savoir que le château a brûlé en 1968. Deux jeunes femmes, invitées pour une réception, ont laissé leurs mégots de cigarette dans le grenier. La charpente a commencé à prendre feu. Puis le château." Aujourd’hui, une grande partie du bâtiment a été bétonnée à la suite de sa reconstruction.

    Des grands noms du 7e art ont tourné ici

    Ce n’est pas tant l’intérieur qui attire le 7e art. "Les tournages se font principalement à l’extérieur. Surtout au niveau de la cour d’honneur. Tout est naturel ici, sans aucune pollution visuelle. Il y a très peu de maison autour. Et il n’y a pas de route, donc même au loin il n’y a pas de risque d’apercevoir une voiture. Tout laisse penser qu’on est bien entre le XVIe et XVIIe siècles", décrit la guide animatrice, les yeux posés sur les jardins parfaitement entretenus.

    Le château de Hautefort entre histoire et cinéma Chatea14

    La plupart des films tournés ici relatent l’histoire française et celle de ses rois. Comptant bien sûr, une exception des plus originales. "Un film de Bollywood a été fait ici également."

    Le château peut se targuer d’avoir attiré des grands noms : Jean Marais, Jacques Perrin, Meryl Streep ou encore Sharon Tate. "Ça a été une volonté de la propriétaire il y a 50 ans de devenir un lieu de tournage". Pour faire venir les productions, un atout : sa localisation, en Dordogne.

    • "Beaucoup de films se tournent dans des châteaux de la région parisienne. Mais ici, c’est plus accessible et plus simple de s’approprier les lieux. C’est ce qui séduit les réalisateurs."

      PERRINE DEVAUD, GUIDE ANIMATRICE POUR LE CHÂTEAU


    Depuis le fameux film La mort de Louis XIV, en 2015, aucun autre tournage n’a eu lieu. Mais les portes du château restent ouvertes aussi bien aux visiteurs qu’aux équipes de production.

    Quels films ont été tournés ici ?

    La plupart des films tournés au château d’Hautefort porte sur une période de l’histoire bien précise : l’histoire de France entre Henri IV et Louis XVI. Se sont tournés ici notamment : Le Capitan d’André Hunebelle, Nicolas Le Floch de Jean-François Parot, Cartouche de Philippe de Broca, Richelieu, La Pourpre et le sang d’Henri Helman. D’autres styles également avec À tout jamais, une histoire de Cendrillon d’Andy Tennant une fable revisitée, ou encore des histoires plus contemporaines avec le long-métrage Plenty de Fred Schepisi.

    D’autres films plus atypiques, comme L’œil de malin, de J. Lee Thompson, avec David Niven, Deborah Kerr, Sharon Tate et Donald Pleasence, ont aussi posé leurs caméras au château.

    Visite. Le château de Hautefort est ouvert jusqu’au 11 novembre. Jusqu’à la fin du mois il est accessible tous les jours de 9 h 30 à 19 heures. Tarifs : 10 € pour les adultes et 5,50 € pour les enfants. Gratuit pour les moins de 7 ans. La visite du studio et de l’exposition est au prix de 2 € en plus du billet d’entrée. Une visite guidée d’1 h 30 est aussi possible. Plus d’informations : 05.53.50.51.23.

    Photos : Stéphanie Para
    Texte : Marjorie Ansion
    https://www.lamontagne.fr/


Beau projet de balade pour ce we qui s'annonce sous le soleil.


_________________
Il faut seulement que je plaise aux gens qui m'intéressent.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le château de Hautefort entre histoire et cinéma
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Endroits liés à Marie-Antoinette :: Musées et autres domaines-
Sauter vers: