Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Les Lumières sont-elles à l’origine de la Révolution ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Sulpice

Sulpice

Nombre de messages : 203
Date d'inscription : 27/07/2018

Les Lumières sont-elles à l’origine de la Révolution ? Empty
MessageSujet: Les Lumières sont-elles à l’origine de la Révolution ?   Les Lumières sont-elles à l’origine de la Révolution ? Icon_minitimeMer 16 Oct - 22:28

Les Lumières sont-elles à l’origine de la Révolution ? Les Lumières sont-elles à l’origine de la Révolution ? 244157
Une question qui agite ce docte boudoir depuis bien longtemps.
Haha ! Aurons-nous enfin la réponse ? Les Lumières sont-elles à l’origine de la Révolution ? 56173


  • La Révolution française n’est pas un coup de tonnerre dans un ciel serein, il semble qu’elle soit le produit de son siècle... Mais quelle en est l'origine intellectuelle? Le terreau de la Révolution française est-il à rechercher dans la philosophie des Lumières?


Les Lumières sont-elles à l’origine de la Révolution ? 838_ge10
Gravure de la Révolution française tirée de TABLEAUX HISTORIQUES DE LA REVOLUTION FRANCAISE
cérémonie au cours de laquelle les restes de Rousseau ont été installés au Panthéon pendant la Révolution• Crédits : Time Life Pictures / Mansell


Ah, ça ira ! Pendant longtemps nous avons cherché les causes de la révolution française, une révolution qui n’est pas un coup de tonnerre dans un ciel serein, mais un événement majeur de notre histoire dont nous mesurons sans cesse l’intensité. Puis nous avons abandonné les causes, car, en histoire, il n’est pas question de causalité : les causes qui produisent des effets ne sont pas opérantes dans l’étude du passé.

Alors nous avons parlé des origines de la révolution. Nous avons placé dans notre besace un mécontentement paysan, des droits féodaux, une guerre d’indépendance américaine, et les Lumières furent. Diderot, d’Alembert, Voltaire, Rousseau et toute la compagnie ont débarqué avec leurs livres, dont les magnifiques volumes de l’Encyclopédie. Là encore, nous étions un peu dans l’obscurité : quelle place ont les philosophes des Lumières dans le mouvement révolutionnaire ? Est-ce que penser le monde peut conduire à une révolution ? Formidable : les historiens et les historiennes nous ont apporté leurs lumières. Ah ça ira..

Pour en parler nous recevrons dans la première partie de l'émission Sophie Wahnich, historienne, directrice de recherche au CNRS et membre du Centre de Recherches Historiques, elle est notamment l’auteur de La Révolution française, un événement de la raison sensible, Paris, Hachette, 2012.

Comment nous souvenons nous de la Révolution française, et selon quelles modalités convoquons nous cet évènement ? Entre mémoires conflictuelles et enjeux épistémologiques, histoire du procès de la Révolution française, avec Anne de Mathan, historienne et enseignante à l’Université de Caen. Elle a dirigé l’ouvrage Mémoires de la Révolution française, Enjeux épistémologiques, historiographie et exemples inédits paru aux Presses Universitaires de Rennes en 2019.
https://www.franceculture.fr/emissions/le-cours-de-lhistoire/les-lumieres-sont-elles-a-lorigine-de-la-revolution

_________________
I'll have to go to Las Vegas or Monaco
Revenir en haut Aller en bas
madame antoine

madame antoine

Nombre de messages : 6248
Date d'inscription : 30/03/2014

Les Lumières sont-elles à l’origine de la Révolution ? Empty
MessageSujet: Re: Les Lumières sont-elles à l’origine de la Révolution ?   Les Lumières sont-elles à l’origine de la Révolution ? Icon_minitimeJeu 17 Oct - 6:55

Le deuxième épisode de cette réflexion est disponible.


La Révolution dans son siècle (2/4)
Vivre la Révolution


La Révolution, c’est l’avènement du peuple souverain. Mais que désire précisément ce peuple, et quelles formes prennent ses revendications politiques, sociales et économiques ?

Les Lumières sont-elles à l’origine de la Révolution ? 838_ge10
"Le serment du Jeu de Paume, le 20 juin 1789" David (1748-1825), 18ème siècle. Musée Carnavalet, Paris


Que demande le peuple ? Terrible question que se sont posée tous les souverains, même républicains, quand la population est grognon. Que demande le peuple est une chose, faire parler le peuple en est une autre. Les cahiers de doléances en 1789 ont été une tentative immense et sublime pour recueillir la parole populaire. Ce n’était pas la première fois que le souverain procédait ainsi. Ce n’était pas la dernière non plus, l’actualité nous l’a montré avec le grand débat voulu par Emmanuel Macron. Alors, que dit le peuple quand le pouvoir lui donne la parole ? Et que dit-il dans la sphère de l’intime ? L’historien et l’historienne sont de sales petits fouineurs : ils ouvrent les cartons, les malles, les tiroirs. Ils montent au grenier et ils descendent à la cave. Que demande le peuple ? Difficile à dire. Que demandent les historiens et les historiennes ? Ils veulent des archives pour écouter le peuple.

Nous parlerons de la Révolution vécue par le peuple dans la première partie de notre émission, avec Pierre Serna, historien professeur à Paris I - Panthéon-Sorbonne, et directeur de l'Institut d’Histoire de la Révolution française, il publie en octobre 2019
Que demande le peuple ? Les cahiers de doléances de 1789, aux éditions Textuel

Comment la Révolution a-t-elle bouleversé la vie des nouveaux citoyens jusque dans leur intimité ? Ce sera l'objet de la seconde partie de l'émission, avec Annie Duprat, historienne, professeure émérite d'Histoire moderne à l'Université de Cergy-Pontoise. Elle est notamment l’auteur de
"Les affaires d’État sont mes affaires de cœur." Rosalie Jullien, une femme dans la Révolution. Lettres, 1773-1810, paru en 2016 chez Belin.
https://www.franceculture.fr/emissions/le-cours-de-lhistoire/la-revolution-dans-son-siecle-24-vivre-la-revolution


Je vous en souhaite bon écoute.

Bien à vous

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent (Marie-Antoinette)
Revenir en haut Aller en bas
Sulpice

Sulpice

Nombre de messages : 203
Date d'inscription : 27/07/2018

Les Lumières sont-elles à l’origine de la Révolution ? Empty
MessageSujet: Re: Les Lumières sont-elles à l’origine de la Révolution ?   Les Lumières sont-elles à l’origine de la Révolution ? Icon_minitimeJeu 17 Oct - 21:53

madame antoine a écrit:
Le deuxième épisode de cette réflexion est disponible.

Le 3 aussi maintenant. Wink

Le Roi est mort, et la Reine aussi !


  • Si l’image du roi guillotiné cristallise à elle seule les plus grandes heures de la Révolution, cela n’en est pas moins vrai de la mort de la reine. Entre déni et stratégies d’évitement, histoire d’une reine de France face à la mort d’un régime.


Les Lumières sont-elles à l’origine de la Révolution ? 838_ge11
Portrait de la reine Marie-Antoinette dit « à la rose », Élisabeth-Louise Vigée Lebrun, 1783, Château de Versailles
• Crédits : © Jean Feuillie / Centre des monuments nationaux



Le 16 octobre 1793, Marie Antoinette Lorraine d’Autriche, veuve de Louis Capet, est conduite sur l’échafaud. Au pied de la guillotine, elle marche sur le pied de Sanson, le bourreau, et elle s’excuse : « Monsieur, je vous demande pardon, je ne l'ai pas fait exprès ». C’est une femme de 38 ans qui est coupée en deux morceaux, après une pénible détention, coupée du monde, coupée des siens. Voilà une lecture possible d’un épisode dramatique de la révolution, centré sur un personnage. Elle contrebalance le mouvement massif du peuple qui se révolte et elle est utilisée par les contre-révolutionnaires qui jouent de l’émotion – légitime – pour dénigrer la révolution française, profonde refondation des institutions et des idées. Si l’image du roi guillotiné cristallise à elle seule les tensions de la révolution, la figure de la reine demeure essentielle. L’image de Marie-Antoinette reine de France, puis prisonnière au Temple, puis martyre ou icone de la culture populaire ne doit pas être écartée : elle aussi explique la révolution, sans idolâtrie ou prise de tête.

Dans la première partie de l'émission nous recevrons Antoine de Baecque, historien, spécialiste de la culture des Lumières et de la Révolution française. Il est le commissaire de l’exposition Marie-Antoinette, métamorphoses d’une image, qui se tiendra à la Conciergerie du 16 octobre 2019 au 26 janvier 2020

Le corps des reines est une surface éminemment politique. Entre impératifs et représentations, retour sur une histoire du pouvoir féminin dans la seconde partie de notre émission avec Stanis Perez, professeur agrégé et docteur en histoire de l'EHESS, coordonnateur de recherche à la Maison des sciences de l'homme Paris-Nord, il est notamment l’auteur du Corps de la reine, paru chez Perrin en 2019.

  • Ce qui est particulièrement paradoxal chez Marie Antoinette, c’est que d’un côté elle a une vie de cour avec tout l’aspect baroque, rutilant, clinquant, artificiel etc. Donc on pourrait dire qu’une reine vit quelque part loin de son corps, loin de sa nature profonde, car elle est obligée d’être en représentation, c’est une actrice. Et en fait, en parallèle, on lui demande de compter exactement ses jours, en lui disant « attention là s’il y a un retard de trois jours il ne faut pas aller à la chasse etc. » Il y a une sorte de retour au réel et à quelque chose d’extrêmement basique. Car pour Marie Antoinette, être reine c’est ça aussi, être encore plus sous pression et sous observation que si c’était une paysanne. On comprend peut-être mieux ses escapades où elle joue à la bergère. Car elle était obligée de se justifier et de raconter des choses qu’aucune autre reine n’a jamais racontées à ma connaissance. Elle était prise entre deux feux.
    Stanis Perez


On écoute ici https://www.franceculture.fr/emissions/le-cours-de-lhistoire/la-revolution-dans-son-siecle-34-le-roi-est-mort-et-la-reine-aussi

_________________
I'll have to go to Las Vegas or Monaco
Revenir en haut Aller en bas
madame antoine

madame antoine

Nombre de messages : 6248
Date d'inscription : 30/03/2014

Les Lumières sont-elles à l’origine de la Révolution ? Empty
MessageSujet: Re: Les Lumières sont-elles à l’origine de la Révolution ?   Les Lumières sont-elles à l’origine de la Révolution ? Icon_minitimeVen 18 Oct - 8:31

Voici la dernière partie qui clôt cette série de réflexions.

La Révolution dans son siècle (4/4)
La Contre-Révolution


La Révolution est un torrent qui a tout balayé sur son passage et fait triompher les idées de liberté et d'égalité. Or elle a suscité des résistances : à la Révolution s'est opposée, dès 1789, la Contre-révolution. Qui étaient les contre-révolutionnaires ? Que défendaient-ils ?

Les Lumières sont-elles à l’origine de la Révolution ? 838_le10
Planche issue de la la BD "Révolution !" Tome 1 : Liberté de Younn Locard et Florent Grouazel, éd. de L'An 2 / Actes Sud.


L’incroyable Sacha Guitry, dramaturge, réalisateur, acteur, homme d’esprit, avait une formule amusante pour parler des femmes. Il disait : « Je suis contre les femmes, tout contre ! » Sacha Guitry a parfois été taxé de misogyne. Il en jouait d’ailleurs alors que, dans le même temps, il magnifiait les femmes. La misogynie supposée de Guitry était plus complexe qu’il n’y paraît, lui qui était contre les femmes, tout contre. Être contre quelqu’un ou contre quelque chose nécessite de se construire en prenant en compte ce à quoi l’on s’oppose. Ce n’est donc pas une construction à l’opposée, en parallèle : c’est un mouvement complexe où ce que l’on rejette fait partie de ce que nous sommes. La chose est d’autant intéressante quand l’ennemi est, lui- même, en mouvement. C’est le cas pour les adversaires de la Révolution : puisqu’elle est protéiforme, l’opposition l’est tout autant. La révolution, je suis contre, tout contre !

Dans la première partie de l'émission nous recevrons Jean-Clément Martin, professeur émérite à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et ancien directeur de l’Institut d’Histoire de la Révolution française (IHRF), qui a notamment publié : La terreur : vérités et légendes, Perrin, Paris, 2017 et La Vendée de la mémoire : 1800 – 2018, Perrin, Paris, 2019

  • Le processus de la Révolution fonctionne à la condamnation de la Contre-Révolution. Ne pas parler de l’opposition Révolution/Contre-Révolution, c’est ne pas comprendre la montée vers la violence. Si l’on oublie la Contre-Révolution, on ne voit dans les révolutionnaires que des fous qui guillotinent. Ce n’est pas vrai. En face d’eux il y a des gens qui sont dangereux, qui sont nombreux. En face d’eux il y a toujours des menaces considérables. [...]. On arrête la Révolution en 1794 [...] mais en 1795-1797, aux élections, les majorités sont favorables aux royalistes. Il faut des coups d’Etat pour que la République s’instaure à nouveau.
    Jean Clément Martin


  • La Terreur va être appelée, un mois après la mort de Robespierre, pour qualifier tout ce qui s’est passé. Devant quelque chose qui devient incompréhensible, le mot terreur va permettre précisément de dire: il y a eu des excès révolutionnaires [...] Ca va arranger tout le monde de dire que cette violence était telle, qu’on ne pouvait pas la comprendre et la combattre. [...] Avec cette aura donnée autour de la Terreur, on va alimenter le rejet de la Révolution et ça permet effectivement à la Contre-Révolution de s’affirmer d’avantage et de trouver les éléments qui jusqu’à aujourd’hui lui donne une unité.
    Jean Clément Martin


Nous poursuivrons cette discussion autour de la "Contre-Révolution" dans la seconde partie de notre émission en compagnie de Younn Locard et Florent Grouazel, auteurs et dessinateurs de la bande-dessinée Révolution ! Tome 1 Liberté, paru aux éditions de L'An 2 / Actes Sud.

  • La révolution [racontée via l’histoire des grands personnages] a déjà été beaucoup faite. ll est difficile de parler de personnages qui ont vraiment existé et d’en faire des personnages de fiction, de romans, de BD sans les trahir ou sans avoir peur de les trahir. On a aussi la conviction que ce ne sont pas les grands hommes qui font avancer l’histoire ; c’est quelque chose de beaucoup plus compliqué, de global, de général.
    Younn Locard & Florent Grouazel


Cette période de la Révolution nous intéresse éminemment aujourd'hui L’image que l'on portait avant de commencer ce projet nous interrogeait beaucoup. On nous a enseigné la Révolution comme le fondement de nos institutions. C’est une histoire compliquée et très républicaine. On ne nous enseigne jamais l’histoire de la Contre-Révolution. [...] On étudie jamais le fonctionnement de la dynamique révolutionnaire. C’est ce qui nous intéresse : ce pont toujours repoussé en avant de la Révolution. Assez vite les révolutionnaires, ne le sont plus [...] et tombent dans la Contre-Révolution. Younn Locard & Florent Grouazel

https://www.franceculture.fr/emissions/le-cours-de-lhistoire/la-contre-revolution

Bonne écoute et bien à vous

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent (Marie-Antoinette)
Revenir en haut Aller en bas
Le Graveur

Le Graveur

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 20/02/2019

Les Lumières sont-elles à l’origine de la Révolution ? Empty
MessageSujet: Re: Les Lumières sont-elles à l’origine de la Révolution ?   Les Lumières sont-elles à l’origine de la Révolution ? Icon_minitimeLun 21 Oct - 18:14

Super intéressant, beau partage.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les Lumières sont-elles à l’origine de la Révolution ? Empty
MessageSujet: Re: Les Lumières sont-elles à l’origine de la Révolution ?   Les Lumières sont-elles à l’origine de la Révolution ? Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Lumières sont-elles à l’origine de la Révolution ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Autour de Marie-Antoinette :: A l'écran et sur les planches :: Clips, radio, musique et vidéos-
Sauter vers: