Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

  La mécanique des dessous.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


 La mécanique des dessous. Empty
MessageSujet: La mécanique des dessous.    La mécanique des dessous. Icon_minitimeMar 9 Avr - 14:09


Les Arts Décoratifs

Prochainement
La mécanique des dessous, une histoire indiscrète de la silhouette
Présentation

Mode et Textile – Expositions – Prochainement
La mécanique des dessous, une histoire indiscrète de la silhouette
du 5 juillet 2013 au 24 novembre 2013

Cette exposition propose d’explorer la catégorie des dessous, féminins et masculins, tels que la braguette pour les messieurs, le corps à baleines, le panier, le corset, la crinoline, le « faux cul », le pouf, la ceinture d’estomac, le soutien gorge, la gaine et autres échafaudages vestimentaires qui façonnent le corps au moyen de fanons de baleines, de cerceaux ou de coussins selon les exigences d’une mode établie. Modelant le corps parfois à l’extrême, le « vêtement mécanique » permet à chacun d’atteindre l’idéal de beauté de son temps. Cette exploration est, d’autant plus riche en découvertes que ces pièces de vêtements ne sont pas circonscrites au XIXe siècle, comme on pourrait facilement le penser. En effet, les premières architectures dissimulées sont en vigueur au moins depuis le XIVe siècle jusqu’à nos jours. Aussi, par des pièces conservées – et rarement présentées au public –, l’exposition peut être appréhendée comme une longue histoire des « coulisses » du vêtement et de la mode en révélant cette insoupçonnable diversité de mécanismes.

Ministère de la Culture Les Arts Décoratifs 107, rue de Rivoli 75001 Paris - tél. : 01 44 55 57 50
[b]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


 La mécanique des dessous. Empty
MessageSujet: Re: La mécanique des dessous.    La mécanique des dessous. Icon_minitimeMer 19 Juin - 11:01

Une nouvelle sortie Boudoir ? mais AVEC Majesté Very Happy



Mode et Textile – Expositions – Prochainement
La mécanique des dessous, une histoire indiscrète de la silhouette
du 5 juillet 2013 au 24 novembre 2013

L’exposition « La mécanique des dessous, une histoire indiscrète de la silhouette » présentée aux Arts Décoratifs du 5 juillet au 24 novembre 2013 se propose d’explorer les artifices utilisés par les femmes et les hommes, du XIVe siècle à nos jours, pour dessiner leur silhouette. Ce projet original peut être appréhendé comme une longue histoire des métamorphoses du corps soumis aux diktats des modes successives. Quels sont les mécanismes qui ont contraint les corps des femmes afin d’obtenir des tailles resserrées jusqu’à l’évanouissement, des gorges pigeonnantes contrebalançant un fessier rehaussé à l’extrême, des hanches elargies, ou bien aplatissent des seins et des ventres ? Comment les hommes eux-mêmes ont-ils poussé leur virilité en bombant artificiellement les torses, en rajoutant des formes aux mollets, ou aux braguettes ? Toutes ces structures faites de fanons de baleine, de cerceaux de rembourrage, mais plus encore de laçages, de charnières, de tirettes, de ressorts ou de tissus élastiques dissimulés sous l’habit sont exposés dans une scénographie de Constance Guisset. Près de deux cents silhouettes rassemblant paniers, crinolines, ceintures d’estomac, faux-cul, gaines, « push up » issus des collections publiques et privées françaises et étrangères permettent, pour la première fois, d’aborder une lecture insolite de la mode liée au corps.

Tout d’abord, l’univers masculin et sa quête de la virilité sont évoqués avec les pourpoints étonnamment rembourrés du XIVe au XVIe siècle ainsi qu’avec les braguettes proéminentes de la Renaissance. Le XVIIIe siècle est caractérisé par les vestes matelassées provoquant des torses arqués. Les amplificateurs de mollets, les ceintures d’estomac et les slips-gaines sont révélateurs de la période XIXe-XXIe siècles. Les femmes, quant à elles, ont de tout temps rivalisé d’imagination et d’artifices avec les premiers corsages baleinés, les vertugadins (premières jupes renforcées de cerceaux de rotin ou de métal), les paniers, les crinolines, les tournures, les corsets, les gaines et les push-up d’aujourd’hui. Cet insolite défilé de mode n’oublie pas non plus les enfants qui ont porté des corsets au moins depuis le XVIIe siècle.

Renforcées d’armatures et d’autres mécanismes, toutes ces pièces de vêtement permettaient la rectitude, la verticalité tant attendue par une aristocratie, puis par une puissante bourgeoisie, toutes deux soucieuses d’un idéal de supériorité.

Le parcours tant insolite que didactique donnera la part belle au XIXe siècle. En effet, sous le Second Empire et la Troisième République principalement, le corset règne en tyran pour répondre à l’exigence de la « taille de guêpe » accentuée par l’évasement excessif des crinolines. Après 1870, ce jupon à baleines disparaît et se voit remplacé par la tournure – dite aussi le « faux-cul », la « queue d’écrevisse » ou encore le strapontin – qui donne aux femmes un étrange et sinueux profil d’oie.

Au XIXe siècle, les sous-vêtements n’ont jamais été aussi abondants et cachés à la fois. Si, au fil de l’histoire de la mode, les formes évoluent et les techniques s’affinent, le dessein du vêtement mécanique est récurrent : effacer le ventre, comprimer la taille jusqu’à la creuser, maintenir la poitrine, rehausser les seins – parfois les aplatir –, arrondir les hanches. Bref, le confort a souvent cédé le pas à l’apparence jusqu’à ce que, vers 1900, Nicole Groult, Paul Poiret et Madeleine Vionnet instaurent, pour un temps, le goût de la ligne « naturelle ».

L’exposition se poursuit avec le soutien-gorge, la gaine (et ses exemples masculins). Si le souci du soutien-gorge n’est plus de comprimer ou de rehausser les seins mais de les emboîter et les séparer, a-t-il perdu pour autant le rôle essentiel des vêtements baleinés d’autrefois : modeler la silhouette ? De nos jours, les soutiens-gorge « ampliformes » et pigeonnants en vue de créer un effet plongeant même sur les silhouettes les plus menues, répondent encore aux diktats des canons de beauté à une époque où l’on façonne moins son corps par des vêtements que par des régimes, le body building et la chirurgie. Toutefois, l’histoire du corset, de la crinoline ou de la tournure n’est pas révolue pour autant puisque des créateurs comme Thierry Mugler, Jean Paul Gaultier, Rei Kawakubo pour Comme des Garçons, Christian Lacroix ou Vivienne Westwood, etc. ont livré d’étonnants exemples permettant de clamer que les XXe et XXIe siècles ont fait du dessous d’autrefois un dessus expérimental.

Parallèlement aux deux-cents dessous présentés – et habits complets formés grâce à ces structures dissimulées –, l’exposition montre des mannequins couverts de reconstitutions de paniers, de crinolines ou de tournures, etc., toutes animées afin de saisir l’ingéniosité des mécanismes. De plus, un espace du parcours est spécialement dédié à l’essayage de corsets, de paniers du XVIIIe ou de crinolines, tous spécialement faits à l’identique, afin que le visiteur puisse porter et comprendre ces structures qui ont joué un rôle essentiel dans l’histoire de la mode et des usages vestimentaires.
Pratique

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


 La mécanique des dessous. Empty
MessageSujet: Re: La mécanique des dessous.    La mécanique des dessous. Icon_minitimeMer 19 Juin - 11:05

 La mécanique des dessous. Corps_10
Pauvres femmes...


Au XVIIIe siècle, la contrainte sociale appliquée au vêtement ne connaît pas de limite : toutes les femmes portaient le corps à baleines qui contraignait le corps à la rigidité, y compris les femmes enceintes et les femmes allaitantes.

Les femmes enceintes portaient des « palissades de baleines » adaptées à la circonstance au moyen de laçages supplémentaires permettant un élargissement progressif du dessous.

Celui-ci, daté des années 1740-1760, était porté par une femme allaitante, comme en témoignent les deux volets s’ouvrant sur la poitrine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


 La mécanique des dessous. Empty
MessageSujet: Re: La mécanique des dessous.    La mécanique des dessous. Icon_minitimeMer 19 Juin - 11:32

clioxviii a écrit:
Une nouvelle sortie Boudoir ? mais AVEC Majesté Very Happy

Très volontiers...j'avais repéré cette expo aussi !  La mécanique des dessous. 646837

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


 La mécanique des dessous. Empty
MessageSujet: Re: La mécanique des dessous.    La mécanique des dessous. Icon_minitimeMer 19 Juin - 12:53

 La mécanique des dessous. 31969 La mécanique des dessous. 31969 La mécanique des dessous. 31969
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


 La mécanique des dessous. Empty
MessageSujet: Re: La mécanique des dessous.    La mécanique des dessous. Icon_minitimeJeu 25 Juil - 14:27

http://videos.tf1.fr/jt-13h/2013/la-mecanique-des-dessous-une-exposition-originale-8175656.html
Vu l'exposition hier ( climatisée ) . Cette exposition vaut vraiment la visite ! Craqué sur le beau catalogue 55€. Un conseil : prendre une lampe de poche pour lire certains cartels .En entrant, il fait si sombre qu'on se bouscule ....
Aidé des visiteuses à mettre correctement les dessous proposés à l’essayage ; une bonne idée , très souvent utilisée en Angleterre .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


 La mécanique des dessous. Empty
MessageSujet: Re: La mécanique des dessous.    La mécanique des dessous. Icon_minitimeJeu 25 Juil - 14:34

L'affiche est très belle, le programme alléchant. C'est sur mes tablettes d'expo à la rentrée !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


 La mécanique des dessous. Empty
MessageSujet: Re: La mécanique des dessous.    La mécanique des dessous. Icon_minitimeJeu 25 Juil - 14:51

Mr de TALARU a écrit:
L'affiche est trés belle, le programme alléchant. C'est sur mes tablettes d'expo à la rentrée !!!!!

Partante pour une seconde visite avec les amis du Boudoir  La mécanique des dessous. 405462  La mécanique des dessous. 31969 collants
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


 La mécanique des dessous. Empty
MessageSujet: Re: La mécanique des dessous.    La mécanique des dessous. Icon_minitimeJeu 25 Juil - 15:34

clioxviii a écrit:
Un conseil : prendre une lampe de poche pour lire certains cartels .En entrant, il fait si sombre qu'on se bouscule ...
Quand Clio se prend pour Stéphane Bern  La mécanique des dessous. 49856 

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


 La mécanique des dessous. Empty
MessageSujet: Re: La mécanique des dessous.    La mécanique des dessous. Icon_minitimeJeu 25 Juil - 15:43

J'y ai songé en l'écrivant Smile mais c'est vrai !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


 La mécanique des dessous. Empty
MessageSujet: Re: La mécanique des dessous.    La mécanique des dessous. Icon_minitimeJeu 25 Juil - 16:09

Pour Majesté

 La mécanique des dessous. Img62010
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


 La mécanique des dessous. Empty
MessageSujet: Re: La mécanique des dessous.    La mécanique des dessous. Icon_minitimeJeu 25 Juil - 16:14

Il est superbe !!!  La mécanique des dessous. 405462  La mécanique des dessous. 405462  La mécanique des dessous. 405462 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


 La mécanique des dessous. Empty
MessageSujet: Re: La mécanique des dessous.    La mécanique des dessous. Icon_minitimeJeu 25 Juil - 16:17

Il est très tard dans le XVIIIème, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


 La mécanique des dessous. Empty
MessageSujet: Re: La mécanique des dessous.    La mécanique des dessous. Icon_minitimeJeu 25 Juil - 16:19

Lucius a écrit:
Il est très tard dans le XVIIIème, non ?

Je ne connais pas le décalage horaire...  La mécanique des dessous. 194575  La mécanique des dessous. 194575  La mécanique des dessous. 194575  La mécanique des dessous. 194575  La mécanique des dessous. 405448  La mécanique des dessous. 122619  La mécanique des dessous. 227961  La mécanique des dessous. 85158 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


 La mécanique des dessous. Empty
MessageSujet: Re: La mécanique des dessous.    La mécanique des dessous. Icon_minitimeJeu 25 Juil - 16:23

 La mécanique des dessous. 49856  La mécanique des dessous. 49856  La mécanique des dessous. 49856 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


 La mécanique des dessous. Empty
MessageSujet: Re: La mécanique des dessous.    La mécanique des dessous. Icon_minitimeJeu 25 Juil - 16:25

Je me disais bien que la formule serait détournée  La mécanique des dessous. 49856 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


 La mécanique des dessous. Empty
MessageSujet: Re: La mécanique des dessous.    La mécanique des dessous. Icon_minitimeJeu 25 Juil - 16:28

85/95 ; mis cette photo pour le curieux matelassage .
Pour tenir chaud ? sunny sunny sunny sunny , pour éviter que les devants ne se rabattent ( ce qui est fréquent dans les habits confectionnés / modernes ) ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


 La mécanique des dessous. Empty
MessageSujet: Re: La mécanique des dessous.    La mécanique des dessous. Icon_minitimeJeu 25 Juil - 16:29

Osterreich a écrit:
Lucius a écrit:
Il est très tard dans le XVIIIème, non ?

Je ne connais pas le décalage horaire...  La mécanique des dessous. 194575  La mécanique des dessous. 194575  La mécanique des dessous. 194575  La mécanique des dessous. 194575  La mécanique des dessous. 405448  La mécanique des dessous. 122619  La mécanique des dessous. 227961  La mécanique des dessous. 85158 

Qui ka besoin de vacances ?  La mécanique des dessous. 31969 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


 La mécanique des dessous. Empty
MessageSujet: Re: La mécanique des dessous.    La mécanique des dessous. Icon_minitimeJeu 25 Juil - 16:36

Merci Clio !  La mécanique des dessous. 646837 

Bien à toi !  La mécanique des dessous. 143928 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


 La mécanique des dessous. Empty
MessageSujet: Re: La mécanique des dessous.    La mécanique des dessous. Icon_minitimeJeu 25 Juil - 16:41

clioxviii a écrit:
Osterreich a écrit:
Lucius a écrit:
Il est très tard dans le XVIIIème, non ?

Je ne connais pas le décalage horaire...  La mécanique des dessous. 194575  La mécanique des dessous. 194575  La mécanique des dessous. 194575  La mécanique des dessous. 194575  La mécanique des dessous. 405448  La mécanique des dessous. 122619  La mécanique des dessous. 227961  La mécanique des dessous. 85158 

Qui ka besoin de vacances ?  La mécanique des dessous. 31969 

Oui je suis en train justement de fermer le bureau !!! Je suis en vacances dans exactement 23 minutes !!!!  La mécanique des dessous. 56173  La mécanique des dessous. 56173  La mécanique des dessous. 56173  La mécanique des dessous. 56173  La mécanique des dessous. 56173  La mécanique des dessous. 56173  La mécanique des dessous. 56173  La mécanique des dessous. 56173  La mécanique des dessous. 56173  La mécanique des dessous. 56173  La mécanique des dessous. 56173 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


 La mécanique des dessous. Empty
MessageSujet: Re: La mécanique des dessous.    La mécanique des dessous. Icon_minitimeJeu 25 Juil - 16:43

 La mécanique des dessous. 580524  La mécanique des dessous. 56173  La mécanique des dessous. 914132  La mécanique des dessous. 405462  La mécanique des dessous. 588717  La mécanique des dessous. 31969  La mécanique des dessous. 143928  La mécanique des dessous. 641202 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


 La mécanique des dessous. Empty
MessageSujet: Re: La mécanique des dessous.    La mécanique des dessous. Icon_minitimeJeu 25 Juil - 16:45

clioxviii a écrit:
85/95 ; mis cette photo pour le curieux matelassage .
Pour tenir chaud ? sunny sunny sunny sunny , pour éviter que les devants ne se rabattent ( ce qui est fréquent dans les habits confectionnés / modernes ) ?

Je suis surpris par l'ébauche de col ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


 La mécanique des dessous. Empty
MessageSujet: Re: La mécanique des dessous.    La mécanique des dessous. Icon_minitimeJeu 25 Juil - 17:35

Un collet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


 La mécanique des dessous. Empty
MessageSujet: Re: La mécanique des dessous.    La mécanique des dessous. Icon_minitimeJeu 25 Juil - 17:47

La culotte a la ceinture très haute, n'est-ce pas? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


 La mécanique des dessous. Empty
MessageSujet: Re: La mécanique des dessous.    La mécanique des dessous. Icon_minitimeJeu 25 Juil - 18:17

Culotte à pont

 La mécanique des dessous. Patron10
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




 La mécanique des dessous. Empty
MessageSujet: Re: La mécanique des dessous.    La mécanique des dessous. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La mécanique des dessous.
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Contexte social et économique :: Arts et artisanats au XVIIIème :: Modes, coiffures et costumes-
Sauter vers: