Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Uchronies

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Uchronies Empty
MessageSujet: Uchronies   Uchronies Icon_minitimeDim 23 Sep - 21:21

Uchronies P1010523
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Uchronies Empty
MessageSujet: Re: Uchronies   Uchronies Icon_minitimeDim 23 Sep - 22:48

J'imagine très bien Marie-Antoinette débarquée d'un hélicoptère customisée par ses soins : plumes roses, strass, intérieur en bois précieux... Oui bon d'accord, ça fait très coppolien comme référence, mais il n'empêche, j'adore l'idée.

Je la vois bien comme la fée des lilas dans Peau d'Âne. Uchronies 56173


Je suis sûre que Marie-Antoinette aurait adoré avoir son hélico perso ! Uchronies 454943
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Uchronies Empty
MessageSujet: Re: Uchronies   Uchronies Icon_minitimeDim 23 Sep - 22:55

Uchronie pour uchronie, je la vois mieux s'élever, de la cour des femmes de la Conciergerie dans les airs, dans un ballon ............... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Uchronies Empty
MessageSujet: Re: Uchronies   Uchronies Icon_minitimeDim 23 Sep - 22:57

Ah mais oui, évidemment ! Mais là tu es dans l'uchronie réalisable ! Very Happy
Moi je suis carrément dans un conte de fées ! Uchronies 56173
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Uchronies Empty
MessageSujet: Re: Uchronies   Uchronies Icon_minitimeDim 23 Sep - 23:06

...... beaucoup trop bruyant l'hélico, tout plein de cambouis, pas poétique pour deux sous !   Uchronies 56173

Tandis que le ballon !  Il s'élève tout en douceur, tel une bulle de savon ........ et Marie-Antoinette à ses geôliers : Uchronies LOL%20%2876%29

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Uchronies Empty
MessageSujet: Re: Uchronies   Uchronies Icon_minitimeDim 23 Sep - 23:08

Si seulement !  Sad  En jetant une échelle de corde au Temple. Elle n'allait pas partir en laissant ses enfants et Elisabeth ! Uchronies 454943
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Uchronies Empty
MessageSujet: Uchronie du lilicoptère   Uchronies Icon_minitimeLun 24 Sep - 12:33

Un ballon dans la cour des femmes , impossible, trop grand.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle

pimprenelle

Nombre de messages : 40337
Date d'inscription : 23/05/2007

Uchronies Empty
MessageSujet: uchronies   Uchronies Icon_minitimeDim 26 Jan - 12:32

Ce livre-là, je le veux!!!  Uchronies 580524 

Uchronies Et-si-10

Discipline : roman-historique
Parution : 23-01-2014
Auteur : Marc Luciano
ISBN: 978-2-312-02075-4
Format : 120x190 mm
Nombre de pages : 90
Série / Collection : Les Editions du Net


Et si Louis XVI avait réussi son évasion ?
MARC LUCIANO

RÉSUMÉ
Dans la nuit du 20 au 21 juin 1791, après une évasion bâclée, le roi Louis XVI, la reine Marie-Antoinette et leurs enfants sont arrêtés à Varennes. C’en est fini de la monarchie absolue. Quelles auraient été les circonstances si l’expédition avait atteint son but ? Quelle tournure aurait pris la révolution ? Concrètement, que serait-il advenu si Louis XVI avait réussi son évasion ? Marc Luciano nous donne son avis sur la question en réinventant cette période charnière de l’histoire de notre pays.

AUTEUR
Marc Luciano est déjà auteur de deux romans : Et si la France avait battu la Bulgarie aux Editions Persée, et Comment tuer ses ex sans se faire prendre aux Editions du Net.

http://www.leseditionsdunet.com/roman-historique/2147-et-si-louis-xvi-avait-reussi-son-evasion--marc-luciano-9782312020754.html

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle

pimprenelle

Nombre de messages : 40337
Date d'inscription : 23/05/2007

Uchronies Empty
MessageSujet: Re: Uchronies   Uchronies Icon_minitimeDim 16 Fév - 13:09

Au départ, je croyais que j'étais la seule à m'adonner à ce petit penchant... Puis, j'ai lu Chantal Thomas, j'ai rencontré, ici même, d'autres gens qui faisaient pareil... Et, maintenant que je cours la toile dans toutes ses largeurs, j'en découvre de plus en plus, des fondus d'uchronies.  Uchronies 405462 

Alors, pourquoi pas rassembler ces belles histoires, qui auraient pu être vraies, qui sont certainement réelles, quelque part, dans un univers parallèle... ?

Laissons-nous aller... Et si...


Voici pour commencer l'autre fin racontée par Chantal Thomas dans son très scientifique ouvrage La reine scélérate et rappelée par notre Choupinou il y a quelques temps. Je la donne dans la version publiée par Le Figaro:

La reine, sentant tourner le vent de l'histoire, a quitté Versailles en secret pour s'engager dans une troupe de théâtre.

Elle s'était toujours pensée unique, irremplaçable. Elle avait vécu dans la conviction que ce qui advenait à la fille de l'impératrice Marie-Thérèse et à l'épouse du roi de France était marqué du sceau de l'exceptionnel. Elle n'avait sous les yeux que des paysages aussi harmonieux que des tableaux (au point qu'elle se demandait pourquoi la peinture existait). Partout elle ne rencontrait que révérences et sourires.
Mais cette féerie de la Perpétuelle Adoration avait cessé. En 1785, pour ses 30 ans, Marie-Antoinette, avec l'affaire du collier, avait été confrontée à la haine. Et surtout à cette révélation : une Mlle Oliva avait pu la remplacer, se faire passer pour elle, une fille, une prostituée ! Elle essaie d'oublier. Elle joue le rôle de la jeune Rosine dans Le Barbier de Séville de Beaumarchais. « Rosine, surprise. - Ah ! monsieur Figaro, que je suis aise de vous voir. Figaro. - Votre santé, madame ? Rosine. - Pas trop bonne, monsieur Figaro. - L'ennui me tue. Figaro. - Je le crois ; il n'engraisse que les sots. » (Applaudissements discrets.)

En costume d'Arlequin

Quatre ans plus tard, à l'aube, peu après le défilé pour l'ouverture des États généraux, le dernier spectacle auquel son fils mourant put assister, Marie-Antoinette est seule dans son cabinet de jeu. Elle vient de perdre des sommes colossales. Elle regarde le parc désert. Soudain elle est traversée par la certitude que pour elle tout est fini. Le malheur l'a expulsée de son rôle de reine. Elle quitte Versailles enveloppée dans une cape noire. Elle rejoint en secret une troupe italienne de passage et affronte une vraie salle. Fini les faux compliments du petit Trianon. Maintenant elle doit conquérir une foule d'inconnus. Peu à peu elle apprend. Elle apprend les cahots des chemins, la crasse, la fatigue, la faim. Elle découvre aussi le pouvoir d'enchanter pour un soir la vie des autres. Son passé a disparu. Elle parle et rêve en italien.
Un jour de novembre dans une petite ville thermale où la rivière est déjà prise dans les glaces, elle entend dire que la reine de France a été guillotinée. Elle pense, en enfilant son costume d'Arlequine, qu'elle l'a échappé belle, et bondit sur la scène avec une joie sauvage.


http://www.lefigaro.fr/livres/2009/02/12/03005-20090212ARTFIG00455-et-si-marie-antoinette-etait-devenue-comedienne-.php
http://maria-antonia.forumactif.com/t1413-et-si-marie-antoinette-etait-devenue-comedienne

Ah, cette joie sauvage... Chantal Thomas a vraiment le chic pour nous peindre une Marie Antoinette flamboyante!  Uchronies 405462 

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle

pimprenelle

Nombre de messages : 40337
Date d'inscription : 23/05/2007

Uchronies Empty
MessageSujet: Re: Uchronies   Uchronies Icon_minitimeDim 16 Fév - 13:25

Encore une uchronie. Attention, il faudra la lire à l'envers, en partant du bas. Elle commence en 1789 et se termine en 1830.  Very Happy 

Scenario « inversé » : part non d'un « point de divergence »; mais d'une « divergence inversée » ou « divergence originelle ». Au lieu d'analyser les conséquences d'un évènement, - victoire de Napoléon à Waterloo -, on en remonte les origines. Quelles en furent les causes fondatrices?

Le scénario ci-dessous part ainsi d'une forte improbabilité : quels évènements auraient pu faire de Marie-Antoinette une respectée Reine des Français en 1800?
Ce type de scénario se présente donc comme une "remontée de l'histoire"

scenario mis au point à la demande d'un lecteur... il se reconnaîtra...

Uchronies _wsb_210

. La dynastie de Marie-Antoinette, des "bourbons-habsbourgs" continue à régner, constitutionnellement, en France.
. Son fils Louis XVII meurt en 1830.

1830

. Marie-Antoinette meurt d'un cancer le 1 janvier 1800.
. Elle ne se remarie pas. Même si sa liaison avec le comte de Fersen était notoire. On a longtemps soupçonné, à tort, un mariage secret.
. L'ex roi de France Louis XVI fait de lointains voyages, notamment dans le Pacifique. Il meurt en Inde en 1804.
. 1795 : Le divorce de l'ex roi Louis XVI avec Marie-Antoinette est prononcé.

1795

. Elle devient "Reine des Français", inaugurant la dynastie dite des "bourbons-habsbourg".
. 1794 : Pendant la crise, Marie-Antoinette est nommée "régente" pour le compte de Louis XVII.

. Elle dira plus tard dans ses mémoires posthumes : "Je pensais qu'une bonne mousqueterie mettrait fin à mes souffrances..."
. Cette acte de bravoure insensée en fait aussitôt une héroïne nationale.

. A l'occasion de la bataille de Colombey, venue encourager par sa présence les troupes françaises sur le champ de bataille, elle s'empare du drapeau tricolore et entraîne les troupes françaises à la charge contre les prussiens. L'infanterie prussienne, effrayée par cette "reine blanche" brandissant un drapeau tricolore à la tête des troupes, s'enfuit.

1793

. Marie-Antoinette se retire, avec son fils et sa fille, au chateau de Chambord.
. En 1791, elle refuse au dernier moment de prendre la fuite avec Louis XVI. Elle part prier à la basilique Saint Denis. Grâce à quoi on ne la croit pas complice de la "fuite à Varennes". Où Louis XVI se fait finalement reprendre.

1791

. Longtemps alitée, elle bénéficie d'un courant de sympathie du peuple, et d'un retournement de l'opinion en sa faveur.
. Bien que sérieusement atteinte à la tête, elle survit miraculeusement. On n'a jamais trop su en quoi cette blessure avait atteint son discernement.
. Le 5 octobre 1789, elle est blessée par balle en apparaissant devant les émeutiers ayant envahi le château de Versailles.

1789

http://www.uchronie.org/35.html


Mais pourquoi ils veulent toujours faire mourir Antoinette d'un cancer?!  Shocked Sa soeur Charlotte a eu une crise d'apoplexie, son père aussi est parti d'une attaque.

Sinon, oui, il faudrait vraiment que la reine ait eu le discernement détruit par balle pour qu'elle décide de quitter le roi.  Shocked Surtout avec ses enfants, là, c'est carrément impossible. Le roi vivant, le sort de sa femme et de ses enfants reste lié au sien.

Donc, pour faire de Marie Antoinette une régente, il faut impérativement tuer Loulou.  Sad 

Par contre, là où l'auteur ne se trompe pas, à mon avis, c'est qu'une séparation d'avec son mari n'aurait pas automatiquement fait de Marie Antoinette la femme de Fersen.  Uchronies 49856

A part ces remarques, j'aime bien le côté Jeanne d'Arc. C'est un scénario qui conviendrait toutefois mieux à Marie Caroline ou Madame Royale qu'à notre Antoinette, je pense... Je ne la vois pas trop sur un champ de bataille... à moins que pour inspecter les costumes... Uchronies 85158

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle

pimprenelle

Nombre de messages : 40337
Date d'inscription : 23/05/2007

Uchronies Empty
MessageSujet: Re: Uchronies   Uchronies Icon_minitimeDim 16 Fév - 13:40

Une autre, extraite du même site:

Louis XVI réussit sa fuite à Varennes en 1791
Intérêt : rétablissement d'un parcours historique, par basculement d'un "jombar point'


Mais bon sang, personne n'a jamais voulu aller à Varennes?!  Shocked 

Uchronies France10

Attention, ça va décoiffer!  Uchronies 588717 


Louis XVI réussit sa fuite à Varennes

Trame : la fuite de Louis XVI, bien que réussie, le décrédibilise auprès de l'opinion publique.
Une autre branche de la maison de France, celle des Bourbon-Condé accède au pouvoir.

« La face du monde aurait été changée » (Napoleon à Jean-Baptiste Drouet)

1 – la fuite :

Jombar point : Marie-Antoinette ne confie pas sa mission d'éclaireur à son coiffeur Léonard, mais à un chevalier « Bertier ».
Curieusement, il s'agit là d'un pseudonyme, d'un individu jamais identifié par l'Histoire.

Le duc de Choiseul craint le stationnement prolongé de ses troupes à côté de Varennes. Quelques jours auparavant, il envoie des soldats sûrs dans les forêts avoisinantes jouer les voleurs de poules.
Il n'a, ensuite, aucun mal à convaincre les paysans du coin que ses troupes recherchent ces bandits de déserteurs.
Il évite ainsi la levée de fourches l'ayant obligé à lever le camp dans notre continuum.

Louis XVI atteint donc la place forte de Montmedy.

2 - l'échec de Louis XVI à rétablir son trône :

La Fayette est envoyé le déloger; puis Dumouriez. Ils n'y parviennent pas.

Louis XVI tente de relancer des négociations. Mais il apparaît comme un fuyard pour l'opinion publique en France.

Face aux menaces de l'armée française, Louis XVI se réfugie à Mayence; puis en Autriche-Hongrie.
Il parvient, cependant, à éviter la guerre entre la France et l'Europe, en se posant comme « médiateur ».

3 - Les Condé dynastie régnante :

Une certaine anarchie s'installe en France à partir de 1796.

Le prince de Condé « Louis-Henri de Bourbon-Condé » prend la tête d'une armée partie de Strasbourg. Il s'empare de Paris, devenant « Lieutenant-général du Royaume ».

Les républicains votent la chute des Bourbons. Ils portent au pouvoir le Prince de Condé « prince des sans-culottes ».
Il devient « Roi des Français » avec un étrange drapeau : noir et blanc frappé d'or au centre. Le blanc royal, le noir présumé symbole de l'opposé républicain, et l'union par l'or..

4 – La légitimation des Condé :

L'Autriche, présumant une faiblesse française et contestant la légitimité des Condé, « né du peuple et non de Dieu », entre en guerre contre la France.
La guerre tourne rapidement à l'avantage de la France. Laquelle conquiert les pays-bas autrichiens.
La Wallonie devient française. Un jeune conseiller militaire du « Roi des Français » , Napoléon Bonaparte, s'illustre dans cette campagne.
Les Flandres deviennent néerlandaises.

Curieux continuum, puisque dans notre continuum, Napoléon Bonaparte a fait fusiller le Prince de Condé.

5 – Le destin de Louis XVI, ex roi de France :

Marie-Antoinette donne naissance à un nouveau fils en 1794. Elle meurt d'un cancer en 1796.

Louis XVI renonce à son titre de roi de France, devenu très théorique. Il prend le titre de « Prince de Chambord ». Il cède le titre de « chef de la Maison de France », celle des légitimistes, à son frère, le comte de Provence.

Il se consacre aux sciences appliquées, développant notamment la machine à vapeur.
Il s'engage comme soldat de base dans les chevaliers de l'ordre de Malte. Il y sert très peu, symboliquement.

« Louis, Prince de Chambord » ne se remarie pas. Il meurt en exil en Autriche en 1821. Il est inhumé avec les anciens rois de France, à Saint-Denis.
Sa dépouille mortelle est ramenée d'Autriche par un convoi funèbre dirigé par un diplomate français, Louis de Talleyrand-Perigord; futur « président du Conseil du Roi, sorte de Premier Ministre ».

Le fils de « Louis, Prince de Chambord » , ex-dauphin, épouse une princesse allemande, dont postérité.

6 - Conclusion :

Bilan de cette fuite à Varenne réussie : l'établissement d'une monarchie constitutionnelle sur le Royaume de France, mais plus celle des Bourbons.

S'y substitue une branche cadette, n'ayant pas « trouvé son salut dans la fuite ».

L'épopée révolutionnaire française n'ayant pas été conquérante en Europe, le réveil des nationalismes est moins virulent et belliqueux. Ainsi, il y a réveil, mais pacifique, du nationalisme allemand.

. Les français partent dès 1810 à la reconquête d'un empire colonial.

http://www.uchronie.org/46.html

Ca étonnera quelqu'un si je dis que j'aurais pas du tout imaginé la même chose?  Uchronies 244157 

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle

pimprenelle

Nombre de messages : 40337
Date d'inscription : 23/05/2007

Uchronies Empty
MessageSujet: Re: Uchronies   Uchronies Icon_minitimeDim 16 Fév - 13:56

La Révolution française aurait-elle eu lieu si Louis XVI avait eu "un doigt de fermeté"?
Typique du "jonbar point", ou "point essentiel de l'histoire", cette lancinante question mérite un traitement. Allons donc à la plus optimiste, pour l'intéressé en tous cas

Uchronies Louis_10
Louis XVI, Roi de France
et de Navarre
(1754-1793)
par
Joseph Siffred Duplessis
(Musée National
du Château
et des Trianons)


LOUIS XVI A EU « UN DOIGT DE FERMETE :

PREAMBULE - LA MONTEE DES PERILS :

Admettons que Louis XVI ait été sensible au mot de Turgot : « N'oubliez jamais sire, que c'est la faiblesse qui a mis la tête de Charles 1er sur le billot ».

Louis XVI est un homme intelligent et cultivé. Il médite, profondément dirons-nous, ces fortes paroles. Il approfondit la science politique. Il se convainc, dans l'obscurité de sa conscience, de la nécessité d'une évolution.

Il développe une assurance d'acteur; travaillant ses effets de scène. En un mot, il s'éloigne de Louis Capet pour se rapprocher de Louis XIV. Il s'assure un réseau de membres de la haute noblesse, partageant ses idées libérales, formant une sorte de société secrète. Proche semble-t-il de la franc-maçonnerie.

1789 : LA GESTE REVOLUTIONNAIRE:

Les Etats Généraux se réunissent en juin 1789. Louis XVI laisse les débats se radicaliser.

Le 14 juillet 1789, il créée la surprise en demandant aux Etats Généraux leur "avis" sur un projet de "texte constitutionnel", rédigé en secret.

Il décide du vote par tête par une formule célèbre: « Messieurs, mélangez-vous ». Par son audace, il sidère les Etats Généraux. 1130 suffrages exprimés 850 voix pour; 280 contre; la formule « un coup du 14 juillet » devient désormais synonyme " de coup de théâtre ".

Immédiatement après, Louis XVI « habilite » cette Constitution.
« Ma conscience de Roi, que je ne vois en cet instant guidée que par la seule Providence, me dicte comme un devoir sacré de délivrer cette Constitution au peuple. »
« Peuple de France, je vous fais Roi, et me fais votre sujet »
De par cette Constitution, Louis XVI devient « Roi de France et des Français ».

Dévolution du pouvoir à la « Nation »; séparation des pouvoirs; proclamation de l'égalité des sujets du roi; institution du suffrage censitaire en constituent les lignes directrices.

Louis XVI, désireux d'échapper à Versailles, va s'installer aux Tuileries. Il y constitue un gouvernement modéré. On y trouve Mirabeau, Lafayette et Talleyrand.
Il s'affranchit de l'étiquette. « Ma seule étiquette, c'est désormais la Constitution ».

LA CONSTRUCTION DES INSTITUTIONS:

Août/septembre 1789 : troubles en province, car cette constitution est, parfois, interprétée comme une « capitulation des nobles ».
Octobre 1789 : élection des représentants à « l'Assemblée des Français » dite « auprès du Roi ».
Les résultats créent une assemblée globalement dominée par les modérés.
Décembre 1789 : création de la « Garde Nationale ».

Par la suite diverses lois dont :

1791 : loi « Robespierre » sur la sécularisation des biens du Clergé.
Loi « Brissot « sur la réorganisation administrative de la France.

L'HOSTILITE DE L'EUROPE:

La haute aristocratie, une partie de la noblesse, et du haut-clergé restent sourdement hostiles aux évolutions. Le Comte de Provence devient le chef de l'opposition.

1793 : Tentative de coup d'état de l'opposition intérieure du 20/1/1793, dite « du chapeau qui tombe »; une balle perdue fait choir le couvre-chef royal. L'opposition monarchiste radicale est déconsidérée. Une partie des Princes de sang doit s'exiler.
Marie-Antoinette s'en va "découvrir les lieux saints". Elle ne revient pas. Elle meurt dans son exil autrichien en 1800.

Une partie de l'Europe s'émeut du libéralisme français. Se met progressivement en place une coalition « anti-française », essentiellement structurée autour de la Prusse et l'Autriche.
Mais l'Angleterre s'allie à la France. Espérant, sans doute, que le radicalisme français est de nature à diviser la vieille Europe.

Des gesticulations militaires ont lieu aux frontières.

"L'Assemblée des Français" vote le " péril national ". Après des contrariétés militaires, les armées françaises obtiennent quelques succès. Dont la brillante victoire de Waterloo, en juin 1794, qui leur ouvre la voie de Bruxelles.

Devant la sympathie grandissante pour la cause française, les monarchies absolues préfèrent la prudence.
Au Traité de Luxembourg en 1794, la France obtient quelques concessions territoriales dans les Pays-Bas autrichiens.

LE RETOUR A LA PAIX ET "LOUIS L'INGENIEUR":

1800 : Marie-Antoinette est « rappelée à Dieu ». Louis XVI épouse la veuve d'un général tué au combat; Joséphine de Beauharnais; un mariage morganatique, sur le modèle de Louis XIV avec mme de Maintenon.

1801 : Talleyrand devient « ministre principal ». Il succède à Georges Danton. Lequel meurt de cause naturelle en 1820.

1802 : Louis XVI perd le contrôle des évènements politiques. Ses fonctions prennent un aspect de plus en plus protocolaire. Il se concentre sur les recherches techniques et l'exploration. Il soutient la vie économique.

1811 : Il traverse l'Atlantique sur un bateau à vapeur. Ce qui lui vaut le surnom de « Louis l'ingénieur ». Il devient le premier souverain européen à mettre le pied en Amérique.

1820 : La France intervient, victorieusement, dans les guerres d'indépendance des colonies espagnoles en Amérique, aux côtés des indépendantistes.

1828 : Des mouvements révolutionnaires surviennent en Europe. La France y échappe. Elle apparaît même comme un exemple attractif de monarchie "constitutionnalisée".

1836 : La loi « Lamennais » sur l'harmonie sociale en pays chrétien devient le symbole d'une "monarchie sociale".

1841 : Louis XVI, affaibli par l'âge, abdique. Il conserve le titre de "Roi". Louis XVII lui succède.

Novembre 1854 : décès de Louis XVI; seul Roi de France, et des Français, devenu centenaire.

L'année 1858 marque le début des guerres européennes entre progressistes et conservateurs; et la fin de l'âge d'or.

L'Histoire ne dit rien de Napoléon Bonaparte.

Le reste est une autre histoire...

http://www.uchronie.org/34.html

J'adore!!!  Uchronies 646837 C'est magnifique!!!  Uchronies 646837 

Bon, 45 ans, c'est bien trop peu pour Antoinette, et il est impossible qu'elle se sépare de son roi, elle l'a dit et répété un bon millier de fois.  Very Happy 

Mais, pour Louis XVI, c'est beau de le voir devenir roi ingénieur et visiter l'Amérique. Et que Louis XVII monte sur le trône...

Comique aussi que Loulou épouse Joséphine de Beauharnais... qui était tellement fascinée par Marie Antoinette.

Je recommande le site, c'est un vrai voyage dans tous les possibles:
http://www.uchronie.org/index.html

Et puis, j'aime bien la photo d'accueil, on est presque dans Cosmos 1999...  Uchronies 56173 


_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle

pimprenelle

Nombre de messages : 40337
Date d'inscription : 23/05/2007

Uchronies Empty
MessageSujet: Re: Uchronies   Uchronies Icon_minitimeVen 21 Fév - 1:02

Allez, il est passé minuit, la journée a été rude, j'en ai assez de me forcer à une neutralité de bon aloi... je me lâche!  Uchronies 887322 

A mon avis, pour imaginer une uchronie qui fasse vraiment plaisir à Marie Antoinette, il faut lui sauver ses quatre enfants. Et donc remonter à avant la mort de la petite Sophie. Il vaudrait mieux aussi éviter la catastrophe du collier. Allons donc jusqu'à l'arrestation de Rohan. Mais les souverains ne décident pas de lui faire un procès public, le roi use de son droit de justice. Rohan et toute la clique sont punis pour leurs outrages. L'honneur de la reine est entièrement lavé.

Madame de Lamballe qui, en loge, a rencontré une foule de spécialistes, convainc Marie Antoinette de les laisser examiner Louis Joseph. Ces médecins avertis mettent au point des traitements qui soulagent assez rapidement le malade. L'enfant reste délicat et sensible, mais les nouvelles potions, le bon air de Meudon et l'exercice quotidien raffermissent sa santé.


Uchronies Chasse10
Les 4 enfants de Louis XVI et Marie Antoinette, par Chasselat

A partir de là, toute une arborescence peut se développer. Dans un premier scénario, le roi et ses ministres parviennent à redresser les finances. Pas d'Etat Généraux, pas de Révolution, rien qu'un règne qui se poursuit sans heurt dans le meilleur des mondes. Marie Antoinette voit tranquillement grandir ses enfants et se succéder les modes entre Versailles, Trianon et Saint Cloud. Elle vieillit doucement, s'intéresse de plus en plus aux arts et au mécénat, tandis que Louis XVI entreprend une politique de développement scientifique. L'ère industrielle pointe et les progrès techniques fascinent le roi. En revanche, sur le plan des institutions, il se montre assez jaloux de son autorité et rechigne à voir la France évoluer vers une monarchie parlementaire. Un erreur que son fils Louis Joseph aura à coeur de corriger.

Je reprends l'idée du site uchronie.org, elle est trop belle: Louis et Antoinette visiteront les Amériques, ce qui enthousiasmera Louis (plus qu'Antoinette). L'amour que Louis aura toute sa vie montré pour les sciences lui vaudra de rester dans les mémoires "le roi ingénieur". La reine, elle, aura marqué de son empreinte les arts, les modes, l'artisanat et, puisqu'elle s'intéressait de très près à l'éducation de ses enfants, la pédagogie.  Very Happy 

Voilà la première branche de notre arbre uchronique. Elle est pas belle la vie?  Uchronies 646837

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle

pimprenelle

Nombre de messages : 40337
Date d'inscription : 23/05/2007

Uchronies Empty
MessageSujet: Re: Uchronies   Uchronies Icon_minitimeSam 22 Fév - 12:03

Vous savez que c'est un sujet qui me tient à coeur...  Uchronies 405462 La vie de Marie Antoinette regorge en effet de ces moments-clefs où une autre décision aurait pu être prise, un autre acte posé, une proposition acceptée plutôt que refusée... bref, de carrefours où un autre chemin aurait pu être pris, évitant, peut-être... sans doute... sûrement, l'issue fatale.

Ah, si Marie Antoinette...  Uchronies 405462 

Cet article va venir nourrir encore notre imagination:


Marie-Antoinette aurait pu sauver sa tête trois fois

... déjà, le titre, on se régale...  Uchronies 887322 

Uchronies Marie-22


Été 1792, la vie des souverains français est plus que jamais menacée. Depuis la folle équipée de Varennes, où ils ont vainement tenté de rejoindre des troupes fidèles aux frontières de l'est, le divorce est consommé avec la nation. On les tient désormais pour inutiles. Le droit de veto du roi irrite au plus haut point les révolutionnaires et précipite le régime vers la République. Claquemurés aux Tuileries, Louis XVI et Marie-Antoinette craignent désormais pour leur personne.

Le 20 juin, une foule d'émeutiers envahit le palais et défile devant la famille royale apeurée en brandissant un coeur de boeuf sanguinolent, censé représenter celui de Louis XVI, et une poupée attachée à une lanterne... Le roi et le dauphin portent le bonnet rouge, la reine fait face aux quolibets : on vient voir de près "la femelle du royal veto", cette femme "laide, ridée, fanée, hideuse". Aux yeux du peuple des faubourgs, la monarchie n'incarne déjà plus rien. La panique gagne les souverains, mais vers qui se tourner ? Une fuite semble impossible, à moins d'avoir de solides alliés dans la place.

Rejoindre Dieppe puis l'Angleterre

Justement, la proposition viendra de La Fayette lui-même, fervent défenseur d'une monarchie constitutionnelle. Le général estime que la Révolution, entraînée par la faction jacobine, va désormais trop loin. Il échafaude un plan simple mais efficace : le roi préside la prochaine cérémonie du 14 Juillet, comme prévu, avant de fuir Paris avec sa famille, protégé par des cavaliers fidèles et des Suisses, pour rejoindre le palais de Compiègne, loin de la capitale, de la populace et de ses excès... Si Louis XVI hésite, Marie-Antoinette refuse : pas question de faire confiance à ce La Fayette, qu'elle exècre. Plutôt attendre les troupes prussiennes afin de rétablir l'Ancien Régime. D'ailleurs, la reine a reçu des nouvelles encourageantes de l'étranger : elle continue à correspondre au fidèle comte de Fersen, son ancien ami suédois - et peut-être amant -, qui lui garantit que des troupes étrangères se préparent à marcher sur Paris pour balayer la Révolution. On attendra donc. Première occasion manquée.

Un mois plus tard, la crise s'est aggravée : après la prise des Tuileries, la famille royale quitte le palais en catastrophe pour être enfermée au Temple, tandis que la République est proclamée dans la foulée. À quoi peut bien servir un roi dans ce nouveau régime sans couronne ? On poursuit Louis Capet pour crimes contre la Révolution après avoir découvert sa correspondance secrète, avant de le condamner à mort en janvier 1793. Il reste dix mois à vivre à Marie-Antoinette... Et pourtant, en janvier, une seconde possibilité d'échapper à ses bourreaux s'offre à elle.

Deux officiers municipaux, Toulan et Lepitre, attendris ou corrompus par des agents royalistes, mettent au point un projet d'évasion : ils connaissent par coeur les issues et les habitudes du Temple, et proposent de faire sortir la reine et sa belle-soeur Élisabeth, habillées en gardes nationaux, pendant que ses enfants prendront les habits des allumeurs de lanterne. Puis direction Dieppe et l'Angleterre. On traîne, on hésite, si bien que la sécurité du Temple est revue et le personnel changé. Impossible de tous partir, on presse alors la reine de s'enfuir seule, mais elle refuse d'abandonner ses enfants. "Nous avons fait un joli rêve, voilà tout", écrit-elle au chevalier de Jarjayes, son contact à l'extérieur du Temple.

Échecs

Troisième et dernière tentative, plus aléatoire celle-là, celle d'un certain Alexandre de Rougeville, qui entre en contact fin août avec la reine par l'entremise de son geôlier, grassement payé pour servir d'intermédiaire. Ce chevalier est bien décidé à sauver la souveraine des griffes des Jacobins. Il est plus que temps : la Convention a décidé de traduire "l'Autrichienne" devant le tribunal révolutionnaire. Affaiblie physiquement par des pertes de sang continues, minée moralement par sa séparation d'avec ses enfants, la reine n'est plus que l'ombre d'elle-même : âgée de 37 ans, elle en paraît quinze de plus. Marie-Antoinette a été transférée à la Conciergerie. C'est là qu'Alexandre de Rougeville, un ancien chevalier de l'ordre de Saint-Louis, parvient à l'approcher en laissant tomber au sol un oeillet qui contient un message lui assurant l'imminence d'une évasion. Il est prévu d'acheter des gardiens avec des louis d'or et plusieurs milliers de livres d'assignats, de quitter la Conciergerie début septembre et de rejoindre l'étranger. La reine ramasse l'oeillet, prend connaissance du complot et entreprend de répondre à Rougeville en piquant le billet à l'aide d'une épingle - le crayon lui est interdit.

Qu'a-t-elle vraiment compris ? Le projet était-il vraiment fiable ? Quoi qu'il en soit, l'un des gardiens craque au dernier moment, le message est intercepté et le "complot des oeillets" échoue à son tour. Il est désormais trop tard, le sort de Marie-Antoinette est déjà scellé : pas question pour Robespierre d'échanger ou de vendre la liberté de la "veuve Capet", d'autant que son fils - le fameux Louis XVII - est également otage. Ce dernier complot précipite sa chute : plus rien ne peut sauver la reine.


... si, si, on arrive, on est là!  Uchronies 580524 

http://www.lepoint.fr/histoire/marie-antoinette-aurait-pu-sauver-sa-tete-trois-fois-16-10-2013-1744469_1615.php
Par MARC FOURNY

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle

pimprenelle

Nombre de messages : 40337
Date d'inscription : 23/05/2007

Uchronies Empty
MessageSujet: Re: Uchronies   Uchronies Icon_minitimeVen 7 Mar - 13:35

Décidément, nous ne sommes pas les seuls amateurs d'uchronies, dans le grand écheveau de la toile!  Uchronies 454943 En voici une super geek, à prendre au second degré... mais qui dit l'essentiel...  Very Happy 

SERIE D'ETE - L’histoire revisitée si les réseaux sociaux avaient existé, #2. La fuite de l'Autrichienne vue des smartphones.

En août 1792, la famille royale est conduite à la prison du Temple. Louis XVI est exécuté quelques mois plus tard. Alors que le couperet menace à son tour la reine déchue, le baron de Batz, un richissime royaliste, met sur pied un plan pour faire évader la souveraine. La tentative échoue in extremis, quand un révolutionnaire qui a eu vent du projet fait irruption dans la prison. Du moins, c'est ce qu'on a voulu vous faire croire. Reprenons donc l'histoire, telle qu'elle s'est réellement passée...


Depuis que la tête de Louis XVI a roulé dans la poussière, @Marie-Antoinette et le Dauphin s'ennuient ferme à la prison du Temple. La souveraine déchue avale goulûment des brioches et glande sur Twitter, d'où elle s'amuse à provoquer des scandales. Tout Paris ne parle que de cela.


Un tweet de soutien à cet abruti de Dumouriez, c'en est trop ! Après avoir épousé la cause révolutionnaire en 1789 et mené la France à la victoire de Valmy, le félon a trempé dans une conspiration visant à rétablir une monarchie constitutionnelle. Les révolutionnaires sont piqués au vif par ce nouveau dérapage anti-républicain. Le smartphone royal est confisqué. La twitosphère s'indigne. #Mortalautrichienne est désormais en tête des trending topics mondiaux.


Pendant ce temps, @BarondeBatz se gausse. Rappelez-vous : quand Louis XVI était conduit à l'échafaud, ce fervent royaliste blindé aux as avait brandi son épée en criant : "A nous, mes amis, ceux qui veulent sauver le roi !". Le bide est total, mais l'audacieux réussit à s'enfuir. L'homme le plus recherché de Paris n'en a pas pour autant fini avec ses projets délirants. @BarondeBatz vient d’élaborer pour @M_Adautriche une audacieuse stratégie d’évasion, dont il ne doute pas qu'elle se révèlera payante, y compris pour lui d'ailleurs. Il le sait, les convictions révolutionnaires de @Michonis_1789, l'inspecteur de la prison du Temple, s'arrêtent où commence le tintement des écus. Ni une ni deux, @BarondeBatz dégaine son smartphone.


Dissimulé sous les couleurs de l’ennemi, @BarondeBatz zone plusieurs jours dans le pénitencier royal. Repère les lieux, y introduit peu à peu ses complices, déguisés eux aussi en soldats de la garde. Puis…


@Michonis_1789 pénètre dans les appartements des prisonniers, et leur balance le paquet en question. Quelques minutes plus tard, @M_Adautriche, Madame-Elisabeth sa belle-sœur et les deux enfants royaux sont affublés de costumes de militaires républicains. La scène est parfaitement ridicule. L’Autrichienne, ex-starlette de Trianon, a envie de pleurer. Après avoir revêtu des guenilles de gouvernante lors de la fuite à Varennes, voilà qu'elle commet une nouvelle entorse intolérable au style. Heureusement, dans quelques heures tout sera fini. Elle aura quitté la capitale, et bientôt ce pays de guignols en bonnets phrygiens. Surtout, elle récupérera son iPhone 4S.


Voilà qu’un murmure inquiet s’échappe des corridors du Temple. Un tweet vient une nouvelle fois de semer la pagaille. @CitoyenSimon, incorruptible cordonnier membre de la Commune, vient d'avoir vent d'une félonie visant à faire évader l'Autrichienne.


La cyber-alerte est déjà dans les top-tweets. Les révolutionnaires ont empoigné leur fourche. Leur grondement s’élève autour de la prison.



Ce n’est pas peu dire. La foule se rue sur @Michonis_1789, le transperce, fait des guirlandes de sa dépouille. Au moins un qui ne salira plus la cause de la République. Pas de pitié pour les traitres. Tant qu’on y est, on massacre les vrais-faux gardes.

Curieusement, l’Autrichienne, tout le monde s’en balance...

N’écoutant que son courage, @BarondeBatz use une nouvelle fois de ses talents de corrupteur : il troque à une révolutionnaire éméchée son bonnet phrygien contre un écu, et le visse sur la tête de @M_Adautriche. Qui quitte le Temple les mains dans les poches. Et par la grande porte. Enfin, dans un geste chevaleresque, @BarondeBatz restitue son Smartphone à la souveraine déchue.


Audrey Salor - Le Nouvel Observateur


@M_Autriche Qui quitte le Temple les mains dans les poches. Et par la grande porte  Uchronies 646837 Uchronies 646837 Uchronies 646837 

Merci!!!

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
Chou d'amour

Nombre de messages : 31666
Age : 37
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

Uchronies Empty
MessageSujet: Re: Uchronies   Uchronies Icon_minitimeVen 7 Mar - 18:42

Amusant en effet  Uchronies 49856 

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
http://maria-antonia.forumactif.com
pimprenelle

pimprenelle

Nombre de messages : 40337
Date d'inscription : 23/05/2007

Uchronies Empty
MessageSujet: Re: Uchronies   Uchronies Icon_minitimeVen 7 Mar - 20:22

Rafraîchissant, aussi.  Very Happy 

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle

pimprenelle

Nombre de messages : 40337
Date d'inscription : 23/05/2007

Uchronies Empty
MessageSujet: Re: Uchronies   Uchronies Icon_minitimeDim 16 Mar - 22:48

Histoire uchronique de France écrite en 1983 par un historien, depuis 1789 jusqu'à Mitterrand.

Je vous poste la partie du tissage qui nous concerne:


La véritable histoire de France, par Bernard Quilliet


Date de la divergence : 1789

A partir de l'hypothèse: "Et si Louis XVI était mort à la chasse..." Une nouvelle fresque historique se dévoile avec crédibilité. Il est impossible de résumer un livre d'une telle richesse, il ne faut pas frustrer l'amateur qui aura ce livre en mains, mais afin d'appâter l'uchronien et les autres, voici quelques faits curieux, troublants et logiques issus de la mort de Louis XVI le 3 juillet 1789, au cours d'un accident de chasse dans le bois de Meudon. Une assemblée nationale indépendante et permanente est instauré. Les députés du Tiers restent dans l'opposition. Louis XVII succède à son père malgré la rancune des princes de sang. La date du 14 juillet 1789 est retenue pour les obsèques royales. Elles ont lieu à Notre-Dame de Paris.... Des milliers de personnes prient et se recueillent. Des émeutes paysannes sont violemment réprimées. A Paris, les députés du Tiers agitent les milieux d'artisans et d'ouvriers des faubourgs, les soulèvements des quartiers Saint-Marceau et Saint-Antoine en septembre 1789 provoquent une répression sanglante, la brutalité des soldats est systématique et aujourd'hui encore, les ruines qui s'étendent de l'église Saint-Médard jusqu'aux Gobelins montrent aux parisiens et aux touristes la violence des combats. La régente Marie-Antoinette et son premier ministre Fersen donnent l'ordre d'arrêter les députés du Tiers. "Les couvents sont vides, remplissons-les!". Mirabeau est expédié sous bonne escorte à la Chartreuse du Mont-Dieu, il parviendra à s'évader et mourra en exil à Amsterdam dans l'indigence. Bailly et l'abbé Sieyès se retrouvent en Picardie chez les Sisterciens. Robespierre finira ses jours en Normandie chez les Prémontés de Blanchelande. Mort en 1852, béatifié en 1855, Robespierre sera canonisé en 1868 sous le nom de Saint Maximilien d'Arras et proclamé docteur de l'église en 1916 par le pape Benoît XV.

Louis XVII meurt en 1795 d'une maladie vermineuse, trois ans avant d'atteindre sa majorité. Par décision de sa mère la régente, il est enterré dans l'Enclos du soir, face à la prison du temple, actuellement au centre du square du même nom. Marie-Antoinette survivra peu à son fils. Retirée au château de Saint-Cloud, elle décède en 1800, tuberculeuse.

http://www.noosfere.com/heberg/mota/quilliet-histoire.htm

C'est amusant, comme l'auteur s'est efforcé de respecter certaines dates-pivots et personnages-clefs.  Uchronies 49856 

Par contre, pourquoi, mais pourquoi s'obstinent-ils tous à faire mourir notre reine si jeune?  Shocked Elle mérite pas de vivre, ou quoi?  Shocked Et le pauvre petit Louis XVII, c'est le pompon!  Shocked Shocked Shocked 

Franchement, comme uchronies, je préfère celles que j'imagine avant de m'endormir...  Uchronies 405462 

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle

pimprenelle

Nombre de messages : 40337
Date d'inscription : 23/05/2007

Uchronies Empty
MessageSujet: Re: Uchronies   Uchronies Icon_minitimeSam 22 Mar - 15:48

Uchronie (involontaire?) trouvée par hasard sur le net:


Uchronies Marie-35

MARIE AMÉLIE DE BOURBON SICILE 1782-1866 , REINE DES FRANÇAIS ET ÉPOUSE DE LOUIS XVII .

https://lacuisinedu19siecle.wordpress.com/page/17/


Merci pour ce moment de rêve qui nous a permis de nous projeter dans un univers où Louis Charles a grandi et s'est marié.  Uchronies 405462 

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle

pimprenelle

Nombre de messages : 40337
Date d'inscription : 23/05/2007

Uchronies Empty
MessageSujet: Re: Uchronies   Uchronies Icon_minitimeSam 22 Mar - 23:54

Il était quatre petits enfants...


L'aînée, Marie Thérèse Charlotte, que sa mère appelle Mousseline, une tête dure en dépit de son surnom vaporeux.

Le dauphin, Louis Joseph, doux et souriant, malgré sa santé délicate. A plusieurs reprises, ses parents ont cru le perdre, mais les chirurgiens spécialistes indiqués par la princesse de Lamballe trouvent peu à peu le chemin de la stabilisation... voire, croisons les doigts, de la guérison.

Son frère cadet, Louis Charles, dit le Chou d'amour, un petit garçon charmant et fantasque, passionné par les plantes et les fleurs.

Et, enfin, Sophie Beatrix, la dernière née, qui n'était qu'un nourrisson à l'époque du tableau, mais a bien grandi depuis. C'est celle qui ressemble le plus à sa mère...


Il était quatre petits enfants...


Uchronies 4enfan10


Quelle que soit l'uchronie, qu'elle commence à Versailles, à Paris, à Varennes, il est indispensable qu'elle s'articule à partir de ce point crucial. Marie Antoinette a mis au monde quatre enfants et, dans tous les univers parallèles où notre imagination la fera évoluer, elle aura besoin de les avoir tous les quatre auprès d'elle.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
Chou d'amour

Nombre de messages : 31666
Age : 37
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

Uchronies Empty
MessageSujet: Re: Uchronies   Uchronies Icon_minitimeDim 23 Mar - 11:46

Cette uchronie fait plaisir pour l'imagination en effet  Very Happy Mais elle est vaste  Uchronies 56173 

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
http://maria-antonia.forumactif.com
madame antoine

madame antoine

Nombre de messages : 6240
Date d'inscription : 30/03/2014

Uchronies Empty
MessageSujet: Re: Uchronies   Uchronies Icon_minitimeVen 30 Mai - 21:19

pimprenelle a écrit:
Ce livre-là, je le veux!!!  Uchronies 580524 

Uchronies Et-si-10

Discipline : roman-historique
Parution : 23-01-2014
Auteur : Marc Luciano
ISBN: 978-2-312-02075-4
Format : 120x190 mm
Nombre de pages : 90
Série / Collection : Les Editions du Net


Et si Louis XVI avait réussi son évasion ?
MARC LUCIANO

RÉSUMÉ
Dans la nuit du 20 au 21 juin 1791, après une évasion bâclée, le roi Louis XVI, la reine Marie-Antoinette et leurs enfants sont arrêtés à Varennes. C’en est fini de la monarchie absolue. Quelles auraient été les circonstances si l’expédition avait atteint son but ? Quelle tournure aurait pris la révolution ? Concrètement, que serait-il advenu si Louis XVI avait réussi son évasion ? Marc Luciano nous donne son avis sur la question en réinventant cette période charnière de l’histoire de notre pays.

AUTEUR
Marc Luciano est déjà auteur de deux romans : Et si la France avait battu la Bulgarie aux Editions Persée, et Comment tuer ses ex sans se faire prendre aux Editions du Net.

http://www.leseditionsdunet.com/roman-historique/2147-et-si-louis-xvi-avait-reussi-son-evasion--marc-luciano-9782312020754.html

Bonjour,

On trouve un résumé intéressant de ce livre ici.

Le roman de l’auteur Marc Luciano quant à lui nous interroge quant à savoir ce qu’il serait advenu du royaume de France si Louis XVI et sa famille avaient réussi à franchir la frontière lorsqu’ils se sont retrouvés à Varennes.
Que serait-il advenu des révolutionnaires, de Philippe-Egalité, de ce petit soldat qui n’était pas encore empereur qu’était Napoléon et d’un tas de protagonistes importants qui se sont manifestés aux deux Empires ainsi qu’aux deux Restaurations.


http://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2014/05/29/marc-luciano-et-si-louis-xvi-avait-reussi-son-evasion/

Voilà je trouve un résumé qui donne envie de lire le livre.

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent (Marie-Antoinette)
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle

pimprenelle

Nombre de messages : 40337
Date d'inscription : 23/05/2007

Uchronies Empty
MessageSujet: Re: Uchronies   Uchronies Icon_minitimeSam 31 Mai - 9:13

Dans toutes ces uchronies inventées par d'autres que nous (sauf Chantal Thomas  Very Happy ), il n'arrive rien de vraiment bon à Marie Antoinette, c'est bizarre. Comme si les auteurs n'arrivaient pas à distordre l'Histoire au point de rendre notre reine heureuse... ou comme s'ils s'en fichaient, de son bonheur.

Je me demande quelle devient la destinée de Marie Antoinette dans ce livre.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
levengeur

levengeur

Nombre de messages : 740
Date d'inscription : 31/03/2014

Uchronies Empty
MessageSujet: Re: Uchronies   Uchronies Icon_minitimeDim 1 Juin - 0:21

Merci Drouet !!!!!  Uchronies 537188 
Revenir en haut Aller en bas
madame antoine

madame antoine

Nombre de messages : 6240
Date d'inscription : 30/03/2014

Uchronies Empty
MessageSujet: Re: Uchronies   Uchronies Icon_minitimeDim 1 Juin - 14:41

Bonjour,

Loin de moi l'idée de vous décevoir, mais la participation de Drouet à l'arrestation du roi m'a toujours paru plus légendaire que réelle.

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent (Marie-Antoinette)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Uchronies Empty
MessageSujet: Re: Uchronies   Uchronies Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Uchronies
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Autour de Marie-Antoinette :: Bibliographie :: Marie-Antoinette :: Romans-
Sauter vers: