Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 La chambre de Vauban

Aller en bas 
AuteurMessage
pimprenelle

pimprenelle

Nombre de messages : 40337
Date d'inscription : 23/05/2007

La chambre de Vauban Empty
MessageSujet: La chambre de Vauban   La chambre de Vauban Icon_minitimeMer 22 Oct - 10:03

La chambre de Vauban, mobilier remarquable de la Nièvre


La chambre de Vauban Tourna10
LONJON Frédéric


Dans la Bourgogne, le mobilier protégé par l’État est pléthore. Et la Nièvre n’est pas en reste. Entre autres : faïence, sculptures et retables.

L’Association des conservateurs des antiquités et objets d’art de France a choisi Dijon pour organiser, dernièrement, ses journées d’études. Cette rencontre entre spécialistes a été l’occasion de faire le point sur le patrimoine nivernais avec Patricia Mary, conservatrice du patrimoine au sein de la Direction régionale des affaires culturelles de Bourgogne.



Quelle est la nature, dans la Nièvre, du patrimoine mobilier protégé ?

Nous dénombrons dans le département environ 1.200 objets mobiliers protégés, dont 600 classés au titre des monuments historiques et 600 inscrits. Dans la Nièvre comme dans le reste de la Bourgogne, la proportion de sculptures est importante. Car nous sommes dans une région où la production a été très active. Les retables de Ternant [l’histoire de la Passion du Christ et l’histoire de la Vierge] figurent parmi les plus anciens classements d’objets mobiliers de la Nièvre [1881]. Ils furent commandés à des ateliers brabançon et flamand par le baron Philippe de Ternant, chambellan de Philippe le Bon, duc de Bourgogne, et par son fils, Charles de Ternant.


Y a-t-il, dans le mobilier quotidien, une production locale remarquable ?

Il n’y a pas de production locale vraiment caractéristique. Sauf à Nevers où la faïence et les verres filés sont liés à l’arrivée de la famille de Gonzague au XVIe siècle. C’est pourquoi il est très difficile d’étudier le mobilier régional qui n’a quasiment jamais de signature ni de datation. Pour retracer l’historique d’un meuble ou d’une pièce, nous ne pouvons bien souvent que nous appuyer sur la tradition orale. Du moins pour les pièces antérieures au XIXe siècle. Cependant, aujourd’hui, nous faisons de plus en plus appel à la science, pour déterminer la nature des matériaux utilisés et obtenir une datation. La dendrochronologie, notamment, est une technique qui permet, grâce à l’examen des cernes de croissance des bois, de déterminer l’année d’abattage de l’arbre et, par conséquent, de dater les objets qui utilisent ce matériau.


Les beaux fauteuils de l’hôtel de ville de Decize

Quelles sont les pièces protégées les plus remarquables ?

Au château de Bazoches, nous avons l’exceptionnel mobilier de la chambre du maréchal de Vauban qui est protégé. Il s’agit d’un lit de parade, d’une suite de six fauteuils démontables en bois sculpté et d’un écran à feu. Ce mobilier est décoré de 80 pièces de tapisserie au petit point en laine et soie aux motifs inspirés du Moyen-Orient, reliées par des bandes en velours noir d’époque Louis XIV. Nous avons également à l’hôtel de ville de Decize une suite de douze fauteuils d’époque Louis XVI. Nous trouvons aussi des pièces protégées chez les particuliers. Mais il est difficile d’en faire la publicité sans attiser la convoitise de réseaux qui sont très organisés pour piller les œuvres. Nous avons la chance, en Bourgogne, d’être relativement épargnés. Mais juste à côté, en Rhône-Alpes, ce n’est pas le cas.

http://www.lejdc.fr/nievre/actualite/2014/10/20/la-chambre-de-vauban-mobilier-remarquable-de-la-nievre_11188385.html

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
 
La chambre de Vauban
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Endroits liés à Marie-Antoinette :: Musées et autres domaines-
Sauter vers: