Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Le profil de la duchesse de Polignac par Elisabeth Vigée-Lebrun

Aller en bas 
AuteurMessage
The Collector

The Collector

Nombre de messages : 585
Date d'inscription : 21/11/2014

Le profil de la duchesse de Polignac par Elisabeth Vigée-Lebrun Empty
MessageSujet: Le profil de la duchesse de Polignac par Elisabeth Vigée-Lebrun   Le profil de la duchesse de Polignac par Elisabeth Vigée-Lebrun Icon_minitimeMar 29 Déc - 11:37

Elisabeth Vigée-Lebrun a plusieurs fois représenté la duchesse de Polignac de profil. Les deux oeuvres conservées sont toutefois de dates incertaines. Pour essayer de les situer, on peut s'appuyer sur les mémoires de l'artiste qui font le récit d'une séance de pose

Un jour que je faisais son profil à Versailles, il ne se passait pas cinq minutes sans que notre porte s’ouvrît; on venait lui demander ses ordres, et mille choses qu’il fallait pour les enfants. “Eh! bien, me dit-elle enfin d’un air accablé, tous les matins ce sont les mêmes demandes, je n’ai pas un instant à moi jusqu’à l’heure du dîner, et le soir d’autres fatigues m’attendent.” (Vigée Le Brun, 1835- 1837, II, p. 239-240).

Selon Xavier Salmon il pourrait s'agir de ce portrait-ci

Le profil de la duchesse de Polignac par Elisabeth Vigée-Lebrun Ob_a0110

Les arguments du spécialiste tiennent la route: le portrait est au pastel, technique plus rapide qui aurait bien convenu à ce modèle très overbooké.  Wink Plus convaincant encore, la gaulle, la coiffure et le chapeau se rattachent de toute évidence à la mode antérieure à la Révolution.

Elisabeth exécuta un autre profil de la duchesse qu'on dirait dérivé du précédent. Le visage est en effet pratiquement identique. Vendu aux enchères en 2000, il fait désormais partie d'une collection particulière.

Le profil de la duchesse de Polignac par Elisabeth Vigée-Lebrun Zzzzzz10
Après 1789 
Pierre noire et rehauts de craie blanche, estompe, sur papier gris beige 
H. 42,2 ; L. 26,9 cm, 
Collection particulière

Ici, au vu de la redingote de voyage, on placerait volontiers Yolande en émigration.  Wink Le croquis présente en effet beaucoup de similitudes avec deux oeuvres faites par Elisabeth début 1790 : son autoportrait et ce beau visage de la comtesse de Narbonne Lara.

Le profil de la duchesse de Polignac par Elisabeth Vigée-Lebrun Vigee_11Le profil de la duchesse de Polignac par Elisabeth Vigée-Lebrun Zzzzzz11

On pourrait du coup suivre la proposition de datation avancée par Joseph Baillio. Réalisé en 1790 et inspiré du pastel fait à Versailles, ce profil de la duchesse de Polignac daterait du séjour d'Elisabeth à Rome. Ca ne colle pas tout à fait avec les voyage de Yolande mais ce portrait est visiblement fait de tête, alors... Cool Cool

_________________
J'fréquente que des baronnes aux noms comme des trombones.
Revenir en haut Aller en bas
Lucrezia P

Lucrezia P

Nombre de messages : 451
Date d'inscription : 07/04/2015

Le profil de la duchesse de Polignac par Elisabeth Vigée-Lebrun Empty
MessageSujet: Re: Le profil de la duchesse de Polignac par Elisabeth Vigée-Lebrun   Le profil de la duchesse de Polignac par Elisabeth Vigée-Lebrun Icon_minitimeMar 29 Déc - 12:09

On peut ajouter ce portrait de la Duchesse, lui aussi datant de la période de l'Emigration

Le profil de la duchesse de Polignac par Elisabeth Vigée-Lebrun Vlbpol10

Madame de Polignac avait laissé un excellent souvenir à Madame Vigée Lebrun

"Il n'est point de calomnie, point d'horreurs que l'envie et la haine n'aient inventées contre la duchesse de Polignac; tant de libelles ont été écrits pour la perdre, que, joints aux vociférations des révolutionnaires, ils ont dû laisser dans l'esprit de quelques gens crédules, l'idée que l'amie de Marie-Antoinette était un monstre. Ce monstre, je l'ai connu: c'était la plus belle, la plus douce, la plus aimable femme qu'on pût voir.

Quelques années avant la révolution, la duchesse de Polignac vint chez moi, et j'ai fait plusieurs fois son portrait de même que celui de sa fille, la duchesse de Guiche(1) Madame de Polignac avait l'air si jeune qu'on pouvait la croire soeur de sa fille, et toutes deux étaient les plus jolies femmes de la cour. Madame de Guiche aurait parfaitement servi de modèle pour représenter une des Grâces; quant à sa mère, je n'essaierai pas de dépeindre sa figure; cette figure était céleste.
La duchesse de Polignac joignait à sa beauté vraiment ravissante, une douceur d'ange, l'esprit à la fois le plus attrayant et le plus solide. Tous ceux qui l'ont connue intimement peuvent dire que l'on s'expliquait bien vite comment la reine l'avait choisie pour amie, car elle était véritablement l'amie de la reine; elle dut à ce titre celui de gouvernante des enfans de France: aussitôt, la rage de toutes celles qui désiraient cette place ne lui laissa plus de repos; mille calomnies atroces furent lancées sur elle. Il m'est arrivé souvent d'entendre discourir les personnes de la cour qui lui étaient opposées, et j'avoue que je m'indignais d'une méchanceté si noire et si persévérante.

Ce qu'aucun courtisan ne pouvait croire, quoique ce fût l'exacte vérité, c'est que madame de Polignac n'avait point envié la place qu'elle occupait: il se peut que sa famille se réjouit de l'y voir élevée; mais elle-même n'avait cédé qu'à son respect pour le désir de la reine et aux instances réitérées du roi; ce qu'elle ambitionnait avant tout, c'était sa liberté, au point que la vie de la cour ne lui convenait nullement; indolente, paresseuse, le repos aurait fait ses délices, et les devoirs de sa place lui semblaient le plus lourd fardeau. Un jour que je faisais son profil à Versailles, il ne se passait pas cinq minutes sans que notre porte s'ouvrît; on venait lui demander ses ordres, et mille choses qu'il fallait pour les enfans.
--«Eh! bien, me dit-elle enfin d'un air, accablé, tous les matins ce sont les mêmes demandes, je n'ai pas un instant à moi jusqu'à l'heure du dîner, et le soir d'autres fatigues m'attendent.»

Au château de la Muette, dans lequel elle passa la belle saison, elle jouissait d'un peu plus de liberté. Les enfans de France s'y plaisaient extrêmement, et elle y donnait de petits bals sans prétention où l'on s'amusait beaucoup. C'est là qu'elle est accouchée du comte Melchior de Polignac, en même temps que sa fille accouchait du duc de Guiche actuel.

Peu de temps avant la révolution, elle supplia le roi d'accepter sa démission qu'il ne voulut pas recevoir; toutefois, sa santé l'obligeant à se soigner, elle obtint d'aller prendre des bains renommés en Angleterre, et elle partit, dans la ferme intention de quitter sa place à son retour; mais j'ai su positivement que le roi, effrayé du chagrin qu'allait éprouver la reine, se mit à ses genoux pour obtenir qu'elle restât gouvernante des enfans de France. On sent bien qu'une faveur aussi éclatante, aussi soutenue, excitait la fureur des envieux. Un redoublement de haine s'éleva contre la favorite; il servit merveilleusement la révolution qui s'avançait, et qui vint bientôt frapper et les Polignac et leurs ennemis.

La plupart de ces portraits, notamment celui que j'ai fait au pastel de la duchesse de Guiche, sont chez madame la comtesse de Vaudreuil."

_________________
Je préfère l'original à la copie
Revenir en haut Aller en bas
Little Po

Little Po

Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 15/04/2015

Le profil de la duchesse de Polignac par Elisabeth Vigée-Lebrun Empty
MessageSujet: Re: Le profil de la duchesse de Polignac par Elisabeth Vigée-Lebrun   Le profil de la duchesse de Polignac par Elisabeth Vigée-Lebrun Icon_minitimeJeu 31 Déc - 18:16

Le profil de la duchesse de Polignac par Elisabeth Vigée-Lebrun 143928 Le profil de la duchesse de Polignac par Elisabeth Vigée-Lebrun 143928 Le profil de la duchesse de Polignac par Elisabeth Vigée-Lebrun 143928

_________________
Avec elle je ne suis plus la reine, je suis moi
Revenir en haut Aller en bas
Little Po

Little Po

Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 15/04/2015

Le profil de la duchesse de Polignac par Elisabeth Vigée-Lebrun Empty
MessageSujet: Re: Le profil de la duchesse de Polignac par Elisabeth Vigée-Lebrun   Le profil de la duchesse de Polignac par Elisabeth Vigée-Lebrun Icon_minitimeJeu 31 Déc - 18:20

BUT La duchesse de Polignac, 
née Gabrielle Yolande Claude Martine Gabrielle de Polastron scratch scratch

_________________
Avec elle je ne suis plus la reine, je suis moi
Revenir en haut Aller en bas
madame antoine

madame antoine

Nombre de messages : 6248
Date d'inscription : 30/03/2014

Le profil de la duchesse de Polignac par Elisabeth Vigée-Lebrun Empty
MessageSujet: Re: Le profil de la duchesse de Polignac par Elisabeth Vigée-Lebrun   Le profil de la duchesse de Polignac par Elisabeth Vigée-Lebrun Icon_minitimeDim 22 Mai - 12:28

Voici ce profil réalisé à la craie par Mme Vigée-Lebrun, vraisemblablement entre 1789 et 1793. L'oeuvre fut vendue chez Christie's en 2000 pour 21.341 $.

Le profil de la duchesse de Polignac par Elisabeth Vigée-Lebrun Zmac15

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent (Marie-Antoinette)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le profil de la duchesse de Polignac par Elisabeth Vigée-Lebrun Empty
MessageSujet: Re: Le profil de la duchesse de Polignac par Elisabeth Vigée-Lebrun   Le profil de la duchesse de Polignac par Elisabeth Vigée-Lebrun Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le profil de la duchesse de Polignac par Elisabeth Vigée-Lebrun
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Autour de Marie-Antoinette :: Images et portraits :: Par artiste :: Elisabeth Vigée-Lebrun-
Sauter vers: