Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Portraits de Madame de Polignac par Vigée-Lebrun

Aller en bas 
AuteurMessage
The Collector

The Collector

Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 21/11/2014

Portraits de Madame de Polignac par Vigée-Lebrun Empty
MessageSujet: Portraits de Madame de Polignac par Vigée-Lebrun   Portraits de Madame de Polignac par Vigée-Lebrun Icon_minitimeDim 31 Jan - 10:41

Bon, il existe on le sait plusieurs superbes portraits de Madame de Polignac par Vigée-Lebrun. On les postera ici en temps utile Wink
En attendant je souhaite m'attacher plus particulièrement à ce portrait-ci

Portraits de Madame de Polignac par Vigée-Lebrun 00-00810
Élisabeth Louise Vigée Le Brun, Gabrielle Yolande Claude Martine de Polastron, duchesse de Polignac, 1782,

Huile sur toile 
H. 92,2 ; L. 73,3 cm
 Versailles,
Musée national des châteaux de Versailles et de Trianon, inv. MV 8971


La résolution n'est pas terrible je sais Rolling Eyes
C'est pas grave le portrait sert de prétexte aux explications données par le Grand Palais dans le cadre de la récente expo sur notre amie Vigée Wink

Marie-Antoinette offrit-elle ce tableau en guise de remerciement au maître de poste ayant aidé la fuite des Polignac vers Bâle dans la nuit du 16 juillet 1789 ? La tradition l’affirme. La générosité de celui qui se présenta comme le dernier descendant de ce fidèle serviteur de la monarchie explique, quoi qu’il en soit, que l’œuvre revînt par legs, en 1875, à la famille Polignac, avant d’entrer par dation, en 1998, dans les collections du château de Versailles. 
Gabrielle Yolande de Polastron (1749-1793) épousa le comte de Polignac en 1767. Le couple vivait sans éclat ; la reine changea son destin. En 1780, Louis XVI fit duc Jules de Polignac (1746-1817), qui devint, deux ans plus tard, surintendant des Postes, tandis que la duchesse succédait à la princesse de Guéménée, gouvernante des Enfants de France. Représenté à mi-corps, de face, une rose à la main, le modèle, âgé de trente-trois ans, porte une robe peignoir de linon blanc, robe chemise dont l’encolure en V, « parfait contentement », s’orne d’un volant de dentelle et se resserre grâce à un ruban bleu ciel, à la façon des manteaux de lit. Une ceinture jaune paille rayée de bleu prend la taille sous la poitrine ; le mantelet noir de taffetas bordé de filets a glissé le long du bras gauche.

Vous connaissiez vous cette tradition du portrait donné lors du départ en exil ? scratch
Jamais entendu parler scratch
Pas grave on continue Portraits de Madame de Polignac par Vigée-Lebrun 549919

Dans ce portrait au naturel, les blonds cheveux retombent sur les épaules « en confidents abattus », la bouche entrouverte découvre la blancheur des dents, trait commun de plusieurs portraits de l’artiste dont son autoportrait avec sa fille (cat. 77). 
Le chapeau de fine paille à larges bords, dit « à la jardinière », « à la laitière » ou « à la bergère », s’accorde à l’esprit champêtre du Petit Trianon où cette intime de la reine séjourna à plusieurs reprises. Il est ici surmonté d’un bouquet de fleurs et d’une « follette » noire, plume retenue par un ruban bleu ciel. Ce motif de la femme au chapeau s’inspire de Rubens dont Mme Vigée Le Brun avait vu le Portrait au chapeau de paille à Anvers, chez le collectionneur Jean Michel Van Havre. Il n’est pas inutile de préciser que le « chapeau de paille » de ce portrait de Suzanne Lunden, belle-sœur de l’artiste flamand, est en réalité de feutre noir. L’essentiel n’est pas ici l’exactitude de la citation mais l’effet d’ombre portée, le traitement des lumières dorées et chaudes sur le visage du modèle, l’élégance de la jeune femme ainsi parée. Ce couvre-chef apparaît de façon récurrente dans l’œuvre de la portraitiste.

Blonds cheveux ? Yolande ?  scratch
Elle avait disait-on des cheveux noirs comme l'encre scratch
Strange  study  

On le retrouve dans son Autoportrait « au chapeau de paille » (fig. 8, p. 20) ; elle en pare la comtesse Du Barry (cat. 54), Madame Élisabeth, Marie-Antoinette (cat. 47), à nouveau la duchesse de Polignac, d’autres encore. Mme Vigée Le Brun appréciait cette amie de la reine : « La duchesse de Polignac joignait à sa beauté, vraiment ravissante, une douceur d’ange, l’esprit à la fois le plus attrayant et le plus solide. » Elle la portraitura au moins à six reprises. Dans sa Liste des tableaux et portraits, l’exemplaire versaillais est inscrit à l’année 1787. Or, le tableau est signé et daté de 1782. Le peintre note en outre un Mme la duchesse de Polignac en 1782. Deux autres portraits, dont le nôtre, « avec un chapeau de paille », « la même tenant un papier à musique et chantant près d’un piano », ainsi qu’une simple « Madame de Polignac » sont inscrits en 1787. À l’année 1789 enfin, elle relève deux « Madame de Polignac. » La duchesse mourut à Vienne le 5 décembre 1793, âgée de quarante-quatre ans.
Source Le Mag du Grand Palais

Six reprises ? Les amis, en chasse ! Portraits de Madame de Polignac par Vigée-Lebrun 454943

_________________
J'fréquente que des baronnes aux noms comme des trombones.
Revenir en haut Aller en bas
The Collector

The Collector

Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 21/11/2014

Portraits de Madame de Polignac par Vigée-Lebrun Empty
MessageSujet: Re: Portraits de Madame de Polignac par Vigée-Lebrun   Portraits de Madame de Polignac par Vigée-Lebrun Icon_minitimeDim 31 Jan - 11:00

Ok l'on repart sur ce portrait Portraits de Madame de Polignac par Vigée-Lebrun 454943
L'on approfondit d'abord l'inspiration

La présentation de la jeune femme de face, se détachant sur un fond de ciel animé, accoudée à une base de colonne, fait écho à l’autoportrait peint par Vigée-Lebrun en cette même année 1782.

Frappant en effet  Cool
Portraits de Madame de Polignac par Vigée-Lebrun Sans_t14

Elle s’y présente dans la même position, vêtue de façon identique, sur le même fond, à la seule différence qu’elle tient à la main sa palette et ses pinceaux. Dans ses Souvenirs, Vigée-Lebrun rapporte que c’est suite à la découverte du portrait de Suzanne Fourment par Rubens, au cours d’un voyage en Flandres, qu’elle a peint cet autoportrait, s’identifiant à la fois au modèle et à l’auteur.

Portraits de Madame de Polignac par Vigée-Lebrun N-165310

L’ombre du chapeau sur le visage, l’air rêveur du modèle, la gamme chromatique resserrée mettant en valeur la blancheur de la carnation, sont autant d’éléments empruntés à l’artiste flamand. Mais si Vigée-Lebrun s’est représentée en artiste, madame de Polignac ne montre aucun attribut de sa charge ou de son rang. Les similitudes entre ces deux portraits résident donc dans la jeunesse des modèles, dans la pose et, surtout, dans la nouveauté de l’image féminine qui est donnée.


Ensuite vient une analyse du portrait en tant que vecteur de mode Cool

La duchesse porte une robe-chemise, suivant l’exemple de Marie-Antoinette qui les avait adoptées dès 1778. Ces robes très coûteuses, en mousseline, étaient légères, confortables et surtout exotiques. Dites aussi « à la créole », elles étaient censées provenir des îles. La jeune femme porte d’ailleurs aux oreilles ces anneaux à la mode nouvelle qu’on appelait « créoles » [ image b ].

Portraits de Madame de Polignac par Vigée-Lebrun Sans_t15

Ce type de tenue dénote chez le modèle une mise à la dernière mode, même si Mme Campan, femme de chambre de la reine, rapporte que la duchesse avait peu de goût pour la parure et paraissait souvent en négligé. L’artiste affirme ici sa volonté de rompre avec les costumes formels de la cour. Le chapeau garni de fleurs champêtres et d’une plume « folette », les cheveux coiffés en « confidents abattus » et la ceinture nouée dans le dos « à la petite fille » servent pareillement l’idéal de simplicité que Vigée-Lebrun voulait exprimer.
Stéphanie Elhouti-Cabanne, PANORAMA DE L'ART

_________________
J'fréquente que des baronnes aux noms comme des trombones.
Revenir en haut Aller en bas
Superglu

Superglu

Nombre de messages : 236
Date d'inscription : 06/11/2016

Portraits de Madame de Polignac par Vigée-Lebrun Empty
MessageSujet: Re: Portraits de Madame de Polignac par Vigée-Lebrun   Portraits de Madame de Polignac par Vigée-Lebrun Icon_minitimeMar 12 Sep - 5:45

Historique de ce portrait fourni sur le site du Château Portraits de Madame de Polignac par Vigée-Lebrun 454943 :

dit, par tradition, donné par Marie-Antoinette à un maître de poste qui aida la duchesse de Polignac à émigrer en 1789 ; resté dans la famille de cet homme ; légué au duc de Polignac, 1875 ; entré à Versailles par dation en paiement de droits de succession, 1998
http://collections.chateauversailles.fr/#2df2d6c9-5c36-4011-be9c-53a1387a19e8

_________________
Lâche qui les abandonne !
Revenir en haut Aller en bas
The Collector

The Collector

Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 21/11/2014

Portraits de Madame de Polignac par Vigée-Lebrun Empty
MessageSujet: Re: Portraits de Madame de Polignac par Vigée-Lebrun   Portraits de Madame de Polignac par Vigée-Lebrun Icon_minitimeMar 25 Déc - 20:54

Victime de la procrastination, je n'ai toujours pas alimenté ce sujet. Embarassed
Ajoutons donc ce portrait très célèbre de 1783 :

Portraits de Madame de Polignac par Vigée-Lebrun Gabrie10

Très célèbre oui, car il fut maintes fois copié.
http://maria-antonia.forumactif.com/t6251-miniature-de-madame-de-polignac-d-aprs-madame-vige-lebrun

Si vous voulez voir l'original, rendez-vous à Waddesdon, où il figure au sein de la Rothschild Collection (The National Trust).
En Grande-Bretagne.
Dépêchez-vous avant le brexit. Portraits de Madame de Polignac par Vigée-Lebrun 49856

Certaines photos plus petites ou plus sombres ne permettent pas de voir à quelle activité se livre la duchesse.
Une copie gravée de la RMN l'atteste. Wink

Portraits de Madame de Polignac par Vigée-Lebrun Zzzo24


  • Portrait de Gabrielle-Yolande de Polastron, duchesse de Polignac (1749-1793) solfiant au piano-forte.

_________________
J'fréquente que des baronnes aux noms comme des trombones.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Portraits de Madame de Polignac par Vigée-Lebrun Empty
MessageSujet: Re: Portraits de Madame de Polignac par Vigée-Lebrun   Portraits de Madame de Polignac par Vigée-Lebrun Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Portraits de Madame de Polignac par Vigée-Lebrun
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Autour de Marie-Antoinette :: Images et portraits :: Par artiste :: Elisabeth Vigée-Lebrun-
Sauter vers: