Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Guillotine et guillotinés

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Guillotine et guillotinés - Page 4 Empty
MessageSujet: Guillotine et guillotinés   Guillotine et guillotinés - Page 4 Icon_minitimeJeu 8 Nov - 23:00

Mademoiselle de Trianon a écrit:
Personnellement je trouve que c'est effectivement d'un goût douteux :
Apparemment on commémore la révolution française à partir d'un moment tragique et c'est un des faits le plus mal choisis, selon moi, des événement sont bien plus glorieux et représentatif de la révolution française que cette exécution.
Et je trouve qu'il est dommage de ne garder de Marie Antoinette que ce moment tragique Sad si c'était pour commémorer sa mort cela reste selon moi un peu déplacé, qui aurait envie d'avoir une pièce à l’effigie d'une exécution ? J'ose espérer que ces personnes ne sont pas nombreuse Rolling Eyes

Vous avez parfaitement raison.
Et vous noterez en bas de page sur ce lien la médaille commémorative de Robespierre, qui lui n'est pas représenté à l'échafaud où il a également fini ses jours.
Ce paranoïaque suprêmement intelligent et à mon avis nihiliste valait-il mieux que la petite héritière d'Autriche, non dénuée de caractère ni de nonchalance ?
Non, et pourtant c'est ce que traitement de leurs images respectives induit à la vue de cette collection de "trésors du patrimoine" (mort de rire).


Revenir en haut Aller en bas
Chakton

Chakton

Nombre de messages : 975
Date d'inscription : 22/10/2017

Guillotine et guillotinés - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Guillotine et guillotinés   Guillotine et guillotinés - Page 4 Icon_minitimeMar 6 Nov - 9:40

La guillotine, une invention révolutionnaire et humaniste

Si la guillotine est ancrée dans l'imaginaire sanglant associé à la Révolution française, elle est moins connue pour l'intention humaniste de ses inventeurs. Joseph Ignace Guillotin, Antoine Louis et Tobias Schmidt, inspirés par des instruments de décapitation plus petits, ont pourtant voulu rendre la peine de mort moins souffrante en sectionnant rapidement la nuque des condamnés.

Contrairement à l’agonie que pouvait parfois faire subir d'autres méthodes de mise à mort, la guillotine minimisait la souffrance du condamné. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle a été la principale méthode d’exécution en France après la Révolution française, rendant du même coup les condamnés égaux devant la mort.

La guillotine, une invention humaniste
De grandes discussions philosophiques et éthiques ont animé les intellectuels et les députés français de 1789 à 1791, entre autres sur la question de la peine de mort.

Le système judiciaire de l’ancien régime reposait sur l’exemplarité. L’exemple que représente le condamné à mort n’a pas d’effet dissuasif sur les autres criminels, réalisait-on cependant à l'époque. Selon cette idée, quelque soi la dureté de la méthode employée, un criminel ne croit jamais qu’il sera rattrapé par la justice lorsqu'il passe à l’acte.

Le bourreau qui dit non
En août 1789, moins d’un mois après la prise de la Bastille, les révolutionnaires ont aboli les privilèges de la noblesse et du clergé. L’ensemble des citoyens français sont devenus égaux devant l’État, ce qui signifie aussi que tout le système hiérarchique s'est effondré, explique l'historien Pascal Bastien, professeur à l’Université de Montréal. Avant la Révolution, les criminels de droit commun avaient, une fois condamnés, des peines différentes selon leur rang social.

Durant les États généraux suivant la Révolution, la question du mode d’exécution a été longuement abordée. En octobre 1789, un amendement à une réforme votée la veille est adopté. Celui-ci prévoit la mort de tous les condamnés par tête tranchée.

  • Dans tous les cas où la loi prononcera la peine de mort contre un accusé, le supplice sera le même. Quelle que soit la nature du délit dont il se sera rendu coupable, le criminel aura la tête tranchée.
    Article 30 de l'amendement voté par l’Assemblée nationale française le 9 octobre 1789


Cependant, Charles-Henri Sanson, en sa qualité de bourreau de l'État, a protesté face à ce règlement qu'il croyait inapplicable. Il affirmait que les outils et les lames des bourreaux n’étaient pas adaptés pour bien exécuter les nombreuses de mises à mort à venir. Il a donc demandé une aide technique.

De Guillotin à guillotine
Lui-même membre des États généraux et futur député, Joseph Ignace Guillotin était connu pour sa philanthropie et son humanisme. Il a demandé l’aide d’un ami chirurgien, Antoine Louis, pour créer un appareil qui permettrait de tuer sans souffrance tous les condamnés.

Finalement, c'est le facteur de clavecins Tobias Schmidt, en suivant les indications d’Antoine Louis, qui a été chargé de dessiner et construire la première guillotine.

Le 25 avril 1792, Nicolas Berger, condamné pour meurtre, a été la première victime de la guillotine.

Entre 1793 et 1794, plusieurs milliers de condamnés sont décapités à Paris et dans toute la France, dont le roi déchu Louis XVI et sa femme Marie Antoinette.

Le dernier condamné à passer sous la lame d'une guillotine en France est mort en 1977. La peine de mort y a été abolie en 1981.

_________________
X est la force deux fois pure
Revenir en haut Aller en bas
Noche de Varennes

Noche de Varennes

Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 25/09/2018

Guillotine et guillotinés - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Guillotine et guillotinés   Guillotine et guillotinés - Page 4 Icon_minitimeSam 29 Déc - 11:58


_________________
Le rock français c'est comme le vin anglais.
Revenir en haut Aller en bas
Biname

Biname

Nombre de messages : 201
Date d'inscription : 29/12/2016

Guillotine et guillotinés - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Guillotine et guillotinés   Guillotine et guillotinés - Page 4 Icon_minitimeDim 30 Déc - 7:43

Beaucoup de communes en France ont été opposées aux dérives de la révolution.

_________________
Après moi les mouches
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Guillotine et guillotinés - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Guillotine et guillotinés   Guillotine et guillotinés - Page 4 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Guillotine et guillotinés
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Autour de Marie-Antoinette :: Bibliographie :: Révolution-
Sauter vers: