Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Venise, les arts et l'Europe au XVIIIe siècle

Aller en bas 
AuteurMessage
decadenzia

decadenzia

Nombre de messages : 329
Date d'inscription : 30/11/2015

Venise, les arts et l'Europe au XVIIIe siècle Empty
MessageSujet: Venise, les arts et l'Europe au XVIIIe siècle   Venise, les arts et l'Europe au XVIIIe siècle Icon_minitimeJeu 16 Mar - 13:41

Le Carnaval est toujours dans nos cœurs Venise, les arts et l'Europe au XVIIIe siècle 454943 Venise, les arts et l'Europe au XVIIIe siècle 454943

et au musée Cognaq Jay Venise, les arts et l'Europe au XVIIIe siècle 454943

Sérénissime! Venise en fête, de Tiepolo à Guardi

Plein d'infos ici  https://www.timeout.fr/paris/art/serenissime-venise-en-fete-de-tiepolo-a-guardi
ici   http://www.leparisien.fr/paris-75003/paris-venise-en-fete-au-musee-cognacq-jay-10-03-2017-6751353.php
ici  http://www.lefigaro.fr/arts-expositions/2017/02/26/03015-20170226ARTFIG00101--cognacq-jay-venise-en-carnaval.php
ici  https://www.sortiraparis.com/arts-culture/exposition/articles/130782-serenissime-venise-en-fete-au-musee-cognacq-jay

_________________
flower  .....she keeps Moët et Chandon in her pretty cabinet..... flower
Revenir en haut Aller en bas
elgin

elgin

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 06/06/2016

Venise, les arts et l'Europe au XVIIIe siècle Empty
MessageSujet: Re: Venise, les arts et l'Europe au XVIIIe siècle   Venise, les arts et l'Europe au XVIIIe siècle Icon_minitimeDim 27 Aoû - 11:56

A propos de Tiepolo, ne confondons pas Giambattista et Giandomenico. Ce dernier vient de réaliser, si j'ose m'exprimer ainsi, une vente exceptionnelle. Son Menuet est parti à un peu plus de 3,5 millions chez Christie’s, soit le double de son estimation basse.

Venise, les arts et l'Europe au XVIIIe siècle Giando10

Qui résisterait à la douceur de vivre exprimée par ce tableau ? Wink

_________________
Garde ta fierté, tout ce qui ne te tue pas te rend plus fort
Revenir en haut Aller en bas
globule
Administrateur
globule

Nombre de messages : 1352
Date d'inscription : 04/10/2017

Venise, les arts et l'Europe au XVIIIe siècle Empty
MessageSujet: Re: Venise, les arts et l'Europe au XVIIIe siècle   Venise, les arts et l'Europe au XVIIIe siècle Icon_minitimeDim 19 Aoû - 21:20

On célèbre Venise au Grand Palais, maintenant. Venise, les arts et l'Europe au XVIIIe siècle 914132

Venise, les arts et l'Europe au XVIIIe siècle Carou_10

Héritière d’une tradition multiséculaire, la civilisation vénitienne brille de tous ses feux à l’aube du XVIIIe siècle, dans le domaine des arts plastiques, des arts décoratifs, de la musique et de l’opéra. Grâce à la présence de très grands talents, parmi lesquels et pour ne citer qu’eux, les peintres Piazzetta et Giambattista Tiepolo, le vedustiste Canaletto, les sculpteurs Corradini et Brustolon, Venise cultive un luxe et une esthétique singuliers. La musique y vit intensément à travers les créations de compositeurs comme Porpora, Hasse, Vivaldi, servies par des chanteurs de renommée internationale comme le castrat Farinelli ou la soprano Faustina Bordoni.

Tout au long du XVIIIe siècle, le mythe de Venise, cité unique par son histoire, son architecture, son mode de vie, sa vitalité festive, se développe peu à peu. La ville est ouverte à tous les plaisirs et sa modernité s’exporte partout en Europe et fonde de nouvelles esthétiques.

L’exposition est un hommage à cette page d’histoire artistique de la Serenissima, en tout point remarquable, par le choix des peintures, sculptures, dessins et objets les plus significatifs ainsi que par la présence de comédiens, danseurs et musiciens se produisant in situ chaque mercredi soir de 19h à 22h* dans des "Éclats nocturnes".

Cette exposition est organisée par la Réunion des musées nationaux – Grand Palais, avec la collaboration de la Fondazione Musei Civici di Venezia, Venise, et la participation du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, des théâtres Gérard Philipe à Saint Denis et de La Criée à Marseille, du Pavillon Bosio, école supérieure d’Arts plastiques de la Ville de Monaco, et du laboratoire d’humanités digitales de l’École polytechnique fédérale de Lausanne.

Cette exposition bénéficie du soutien de Generali.

* sauf les mercredis 26 septembre, 26 décembre et 2 janvier

Venise, les arts et l'Europe au XVIIIe siècle Ee_ven10
https://www.grandpalais.fr/fr

_________________
- Je ne vous jette pas la pierre, Pierre -
Revenir en haut Aller en bas
de Neubourg

de Neubourg

Nombre de messages : 220
Date d'inscription : 08/08/2018

Venise, les arts et l'Europe au XVIIIe siècle Empty
MessageSujet: Re: Venise, les arts et l'Europe au XVIIIe siècle   Venise, les arts et l'Europe au XVIIIe siècle Icon_minitimeDim 19 Aoû - 21:21

Magnifique idée de sortie. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
globule
Administrateur
globule

Nombre de messages : 1352
Date d'inscription : 04/10/2017

Venise, les arts et l'Europe au XVIIIe siècle Empty
MessageSujet: Re: Venise, les arts et l'Europe au XVIIIe siècle   Venise, les arts et l'Europe au XVIIIe siècle Icon_minitimeDim 19 Aoû - 21:27

de Neubourg a écrit:
Magnifique idée de sortie. Very Happy

Oui ! Venise, les arts et l'Europe au XVIIIe siècle 914132

Tout savoir sur le Carnaval de Venise au XVIIIe siècle !

Sublime le carnaval de Venise avec tous ces masques, mais ce n'est pas que ça ! On vous explique tout sur ces mois de fêtes dans la Sérénissime avec toutes ses petites intrigues !

Venise, les arts et l'Europe au XVIIIe siècle 120_ti10
Giandomenico TIEPOLO, Scène de carnaval ou Le Menuet,
(détail) 1754-1755 Paris, Musée du Louvre, Département des Peintures photo
©️ RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Franck Raux

Dans l’imaginaire, la théâtralité de Venise est liée au port du masque. Mais la réalité est un peu plus complexe. Le costume de masque est constitué par un manteau, le tabarro, noir, mais qui pouvait aussi être rouge ou d’une autre couleur, la bauta noire, sorte de capuchon couvrant la tête et les épaules, et le masque blanc proprement dit, le volto, s’est imposé au cours du XVIIIe siècle et a été adopté par les nobles pour des raisons de commodité et de discrétion.

Les femmes portent également la bauta, parfois en somptueuse dentelle noire, et se dissimulent sous un manteau qui ressemble au tabarro masculin. Elles peuvent aussi choisir un masque plus léger et plus souple, la moretta, en tissu. Le zendale, sorte de châle relevé au-dessus de la tête sera peu à peu emprunté aux classes populaires par les femmes de l’aristocratie, et devient courant à la fin du siècle. Grâce à ce costume de masque, les femmes peuvent sortir sans attirer l’attention et bénéficient ainsi d’une certaine liberté.

Le Conseil des Dix, par plusieurs délibérations, légifère sur les obligations faites aux femmes de ne se rendre au théâtre que masquées et leur interdit de se rendre dans les cafés, mais apparemment sans grand succès. Ce masque, qui permettait aux femmes de sortir incognito, leur permet une certaine émancipation. Carlo Goldoni, dont la pertinence de jugement ne peut être mise en doute, nous livre un des secrets de cette effervescence permanente : « Comme le fond du caractère de la nation vénitienne est la gaité, ainsi le fond du langage vénitien est la plaisanterie »


Venise, les arts et l'Europe au XVIIIe siècle France10
Francesco Guardi, Il Ridotto, palazzo Dandolo a San Moise,
Museo del Settecento Veneziano - Ca’Rezzonico, 2018
©️ Archivio Fotografico - Fondazione Musei Civici di Venezia.

Toujours à l’affût, les espions des inquisiteurs d’État étaient prompts à découvrir les écarts de conduite et le seul fait de se réunir avec des amis dans un café ou de se rendre dans un de ces casini, appartements au décor raffiné, pouvait être dénoncé. Le masque, par ailleurs, était obligatoire en certaines circonstances : lors des audiences d’ambassadeurs, toujours pour éviter les possibles complots avec une puissance étrangère, ou dans certains lieux comme les théâtres, le Ridotto.

Venez découvrir la splendeur du Carnaval de Venise au Grand Palais dès le 26 septembre 2018 !
https://www.grandpalais.fr/fr

_________________
- Je ne vous jette pas la pierre, Pierre -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Venise, les arts et l'Europe au XVIIIe siècle Empty
MessageSujet: Re: Venise, les arts et l'Europe au XVIIIe siècle   Venise, les arts et l'Europe au XVIIIe siècle Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Venise, les arts et l'Europe au XVIIIe siècle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Endroits liés à Marie-Antoinette :: Musées et autres domaines-
Sauter vers: