Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -36%
Friteuse sans huile Philips Airfryer Série 3000
Voir le deal
69.99 €

 

 Marie-Thérèse sur un billet aux couleurs de l'Europe ?

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
Bint Georch

Bint Georch


Nombre de messages : 459
Date d'inscription : 25/02/2019

Marie-Thérèse sur un billet aux couleurs de l'Europe ? Empty
MessageSujet: Marie-Thérèse sur un billet aux couleurs de l'Europe ?   Marie-Thérèse sur un billet aux couleurs de l'Europe ? Icon_minitimeMar 16 Avr - 21:21

Il est question de choisir un visage pour nos billets et d'aucuns d'avancer Marie-Thérèse d'Autriche.

Marie-Thérèse sur un billet aux couleurs de l'Europe ? 18394010

Et pourquoi pas, n'est-elle pas éminemment européenne ?


Ventre de l'Europe des princes, elle fut la mère et la grand-mère d'un continent dominé par les mariages. Elle fut aussi une remarquable femme d'État.

Il fut un temps où les épousailles des familles régnantes façonnaient les contours de l'Europe bien avant le Traité de Rome. Et l'on peut dire, de ce point de vue, que le ventre de Marie-Thérèse d'Autriche, fécond de 16 enfants (11 filles et 5 fils), a été la matrice de l'Europe aristocratique dont bien des descendants sont encore aujourd'hui des monarques constitutionnels. Dix de ses « rejetons » parviennent à l'âge adulte. Marie-Thérèse, autoritaire, conduira une diplomatie du mariage efficace de manière à se ménager des alliés dans une Europe éruptive et cousue de conflits territoriaux.

La liste de ses titres tisse une toile énorme qui lui permet d'étendre son pouvoir durant 40 ans sur l'Autriche, la Hongrie, la Bohème, la Dalmatie, la Slavonie, la Transylvanie, la Toscane, la Souabe, la Lorraine, la Bourgogne, le Luxembourg, le Brabant, le Hainaut, le Lothier, la Silésie, la Moravie, les villes de Milan, Namur, Mantoue, Parme, Kybourg (Suisse). Liste non exhaustive…

En outre, par son mari, Franz, sacré empereur du Saint Empire romain germanique en 1745 sous le nom de François Ier, elle devient « impératrice consort des Romains ». En vérité, c'est elle qui exerce le pouvoir et ne suit pas toujours les conseils de son époux… Ce pouvoir, elle le tient de son père, l'empereur Charles VI, qui meurt sans descendance masculine, son unique fils, Léopold, n'ayant vécu que quelques mois en 1716. Marie-Thérèse n'a pas été préparée à la conduite des affaires bien qu'on lui permette d'assister au conseil à partir de l'âge de 14 ans. Son père pensait passer le flambeau à un fils potentiel…



Mais notre Marie-Thérèse n'est pas la seule en lice. Voyez plutôt les candidats :

Marie-Thérèse sur un billet aux couleurs de l'Europe ? Zducz10


Alors, aura-t-elle les qualités nécessaires ? D'ailleurs, n'a-t-elle que des qualités ? A voir :


Dès 1713, alors qu'il n'a toujours pas d'enfant après cinq ans de mariage, par un édit impérial, la « pragmatique sanction », il permet qu'à défaut d'héritiers mâles, ses filles puissent recevoir les terres héréditaires de la Maison d'Autriche, mais non le titre d'empereur des Romains. Charles VI avait anticipé que son mariage serait peut-être stérile ou qu'il n'aurait que des filles… Un plat de champignons aura raison de lui à la suite d'une indigestion fatale en 1740. Le destin de l'Europe bascule.

Autant dire que le couronnement de Marie-Thérèse ne passe pas du tout. Ses alliés ne la soutiennent pas. Elle ne peut revendiquer le titre d'impératrice du Saint Empire romain germanique. Ses armées sortent exsangues des conflits menés par son pater familias. Bref, sa fragilité aiguise bien des appétits en Europe, en particulier celui de Frédéric II de Prusse qui pense n'en faire qu'une bouchée. C'est le point de départ de la guerre de succession d'Autriche qui, durant huit années, oppose, notamment, Marie-Thérèse à la Prusse, la Bavière, la Saxe, et la France.

Dans les mentalités de l'époque, une femme ne peut pas régner. Concession à la misogynie du moment, elle prend le titre de « roi de Hongrie » pour apaiser les esprits. L'Angleterre et la noblesse hongroise lui prêtent main forte et elle parvient, dans un premier temps, à conforter son pouvoir en Autriche. Bien sûr, aujourd'hui, on ne prend plus les armes, mais, dans les conseils européens, les chefs d'État et de gouvernement ou leurs ministres dans les conseils des ministres européens nouent sporadiquement ce type d'alliances pour contrer telle ou telle disposition d'une directive. C'est d'ailleurs toute la réussite du projet européen que d'avoir civilisé les joutes politiques continentales.

Marie-Thérèse, elle, vivait en un temps où la guerre était, avec le mariage princier, l'une des principales armes de la diplomatie. Elle saura faire l'une et l'autre, le tout… au milieu de seize naissances ! Pour se concilier la France, elle négocie le mariage de Marie-Antoinette avec le dauphin de France, futur Louis XVI. Elle scelle le mariage de son fils, Joseph, avec Marie-Isabelle de Bourbon-Parme, infant d'Espagne par son père et fille de France par sa mère… Et ainsi de suite. Si bien qu'aujourd'hui, les maisons souveraines d'Espagne, de France, de Belgique, du Lichstenstein, du Luxembourg ont pour ancêtre Marie-Thérèse d'Autriche et son époux, François Ier.

Une femme exceptionnelle qui entreprend la modernisation de son empire en taxant le clergé et la noblesse, en lançant une politique de santé publique en vue de réduire la mortalité infantile et qui institue l'école obligatoire pour les enfants de 6 à 12 ans (mesure partiellement appliquée tant les campagnes regimbent). Elle met fin à la barbarie des bûchers de « sorcières ».

Elle s'éteint à l'âge de 63 ans, le 28 novembre 1780 après avoir pris froid. Elle entre dans la postérité avec ce surnom de « Marie-Thérèse la grande ». On ne peut cependant passer sous silence l'antisémitisme qui l'aveugle et son adhésion sans réserve à la Contre-Réforme qui la poussèrent à faire du catholicisme la seule religion officielle sur ses terres. L'Europe a une histoire tourmentée, faite de grandeurs et de petitesses. Un passé que l'Europe ne saurait renier, y compris sur ces billets de banque où Marie-Thérèse d'Autriche a toute sa place.


Citations Emmanuel Berretta
https://www.lepoint.fr/

_________________
Et l'orage s'en va calmé indifférent
Revenir en haut Aller en bas
pepe12547

pepe12547


Nombre de messages : 2108
Localisation : La monarchie des Habsbourg
Date d'inscription : 01/03/2018

Marie-Thérèse sur un billet aux couleurs de l'Europe ? Empty
MessageSujet: Re: Marie-Thérèse sur un billet aux couleurs de l'Europe ?   Marie-Thérèse sur un billet aux couleurs de l'Europe ? Icon_minitimeMar 16 Avr - 21:25

Oui. queen
Revenir en haut Aller en bas
madame antoine

madame antoine


Nombre de messages : 6893
Date d'inscription : 30/03/2014

Marie-Thérèse sur un billet aux couleurs de l'Europe ? Empty
MessageSujet: Re: Marie-Thérèse sur un billet aux couleurs de l'Europe ?   Marie-Thérèse sur un billet aux couleurs de l'Europe ? Icon_minitimeMer 17 Avr - 9:38

Voilà une idée à laquelle je souscris entièrement. Grand esprit politique et gestionnaire hors paire, l'Impératrice Marie-Thérèse représente effectivement à mes yeux l'Europe dans son rassemblement.

Bien à vous

madame antoine


_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent (Marie-Antoinette)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Marie-Thérèse sur un billet aux couleurs de l'Europe ? Empty
MessageSujet: Re: Marie-Thérèse sur un billet aux couleurs de l'Europe ?   Marie-Thérèse sur un billet aux couleurs de l'Europe ? Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Marie-Thérèse sur un billet aux couleurs de l'Europe ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» En visite à Prague pour l'impératrice Marie-Thérèse, l'empereur Joseph II, Marie-Thérèse Charlotte de France, le roi français Charles X et la famille française Rohan-Guémen,president France E. Macron.
» Les couleurs de Marie Antoinette
» billet de Marie Antoinette à Artois (temple, printemps 1793)
» Marie-Antoinette dans les couleurs printemps-été
» 19 juin 1791: Billet chiffré de Marie Antoinette au comte de Mercy-Argenteau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette et sa famille :: La famille autrichienne de Marie-Antoinette-
Sauter vers: