Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
ETB Pokémon Fable Nébuleuse : où ...
Voir le deal

 

 Mercredi 27 avril 1774 - Petit Trianon

Aller en bas 
AuteurMessage
yann sinclair

yann sinclair


Nombre de messages : 26307
Age : 66
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 10/01/2016

Mercredi 27 avril 1774 - Petit Trianon Empty
MessageSujet: Mercredi 27 avril 1774 - Petit Trianon   Mercredi 27 avril 1774 - Petit Trianon Icon_minitimeMer 27 Avr - 7:50


Mercredi 27 avril 1774 - Petit Trianon
Mercredi 27 avril 1774 - Petit Trianon 58377820
Depuis quelques jours, Louis XV et la comtesse du Barry séjournent au Petit Trianon.
Il a un frisson qui est suivi de fièvre, d'un mal de tête violent avec des douleurs dans les reins, et quelques envies de vomir. Ses médecins emploient pour combattre ces accidents les remèdes ordinaires.


Jeudi 28 avril 1774 - Petit Trianon/château de Versailles

Sur l'insistance de ses médecins, qui lui disent qu'il faut être malade à Versailles, Louis XV se détermine à revenir au château. La comtesse du Barry est contre cette décision.
Louis XV est installé dans la chambre qui jouxte la salle du conseil (il ne s'agit pas de la chambre de parade) sur un lit de camp.

Vendredi 29 avril 1774 - château de Versailles
Le Roi est saigné deux fois dans la journée.
Dans la soirée, la petite vérole paraît Par le moyen de l'émétique, qui est employé sur le champ, l'emploi s'est fait avec facilité, et a fait des progrès les jours suivants.
Comme Mgr le Dauphin et ses frères les comtes de Provence et d'Artois n'ont pas eu la petite vérole, ils leur aient interdit de s'approcher des appartements du Roi. Mesdames Adélaïde, Victoire et Sophie sont au chevet de leur père et le soignent. le duc d'Orléans et le prince de Condé sont aussi toujours dans les appartements du Roi et y passent aussi une partie de la nuit.

samedi 30 avril 1774 - château de Versailles
Les médecins appliquent les vésicatoires aux jambes du Roi.

Samedi 30 avril 1774 - Paris
Vers les 19 heures, au moment où les spectacles des comédies française et italienne sont en représentations, un acteur s'avance sur la scène et annonce que quoique l'état de la santé du Roi n'a pas empiré, on vient de recevoir les ordres de la Cour d'interrompre la pièce.
Les mêmes ordres ont été exécutés par les autres spectacles et amusements publics.
Le Parlement de Paris, par un usage ancien, a rendu en même temps un arrêt pour faire découvrir la châsse de Sainte-Geneviève.

Dimanche 1er mai 1774 - château de Versailles
L'éruption parut fort avancé et les vésicatoires ont fait l'effet le plus désirable.

Lundi 2 mai 1774 - château de Versailles
L'éruption de la petite vérole a été jugée complète par les médecins. les boutons ont été extrêmement abondants au visage et partout sur le corps.

Mardi 3 mai 1774 - château de Versailles
Les boutons ont commencé à supurer.

Mercredi 4 mai 1774 - château de Versailles
La marche de la supuration, sans être rapide, s'est cependant soutenue à peu près sans trouble.
La comtesse du Barry a quitté le chevet du Roi et le château de Versailles pour se rendre à la maison du duc d'Aiguillon à Rueil.

Jeudi 5 mai 1774 - château de Versailles
La suppuration paraît fort avancer, et l'on aperçoit déjà quelques croûtes sur les premiers boutons qui ont paru.
La petite vérole a fait beaucoup de progrès dans la journée.

Jeudi 5 mai 1774 - paris
La Faculté de Droit fait célébré en l'église Sainte-Geneviève une messe solennelle pour le rétablissement de la santé du Roi.

Nuit du 5 au 6 mai 1774
Le redoublement a été plus fort que les précédents? Il y a eu beaucoup de chaleur et même quelques moments de délires du Roi.

Vendredi 6 mai 1774 - château de Versailles
La journée s'est passée fort tranquillement et la suppuration a fait beaucoup de progrès.

Nuit du 6 au 7 mai 1774
Le redoublement a été plus modéré.

Samedi 7 mai 1774 - château de Versailles
A 7 heures, Louis XV a fait appeler, sur sa propre initiative, l'abbé Maudoux, son confesseur. Il demande aussi à recevoir le Saint-Viatique qui est apporté par S.E. le cardinal de La Roche-Aymon, Grand Aumônier de France. La Famille Royale, les princes et les princesses du sang, les Grands Officiers de la Couronne, les ministres et secrétaires d'état, et la Cour accompagnèrent le Saint-Sacrement jusqu'aux appartements du Roi et l'on reconduit à la Chapelle dans le même ordre. Les gardes françaises et suisses sont sous les armes dans la Cour Royale du château et battaient aux champs.
Louis XV montre beaucoup de force, de fermeté, de confiance et de courage. Il fait aussi preuve de grands sentiments de piété et de religion dignes d'un Roi Très Chrétien.
Louis XV charge S.E. le cardinal de La Roche-Aymon de dire à la Cour que si Dieu lui accorde des jours, il s'emploierait à la gloire de la religion et au bonheur de son peuple.
Le reste de la journée a été fort calme et la suppuration a beaucoup avancé.

Nuit du 7 au 8 mai 1774
Le redoublement a été assez modéré.

Dimanche 8 mai 1774 - château de Versailles
Vers les 5 heures 30, le redoublement est devenu très fort. Louis XV a eu quelques moments de délires. Ces accidents ont été calmés par des efforts pour vomir qui sont survenus naturellement. La grande partie des boutons du visage sont déjà desséchés.

Nuit du 8 au 9 mai 1774
L'état du Roi a empiré. On perd les espérances de guérison qu'on avait conçues jusqu'à ce jour.

Lundi 9 mai 1774 - château de Versailles
Au vue de son état, Louis XV demande l'extrême onction, qui lui est administré à 21 heures par Mgr de Roquelaure, évêque de Senlis et premier aumônier du Roi. Le Roi a reçu ce sacrement avec la plus grande piété.

Nuit du 9 au 10 mai 1774
Louis XV passe une nuit douloureuse.

Mardi 10 mai 1774 - château de Versailles
L'odeur étant insoutenable, une bougie est installée à la fenêtre de la chambre du Roi pour indiquer si le Roi est toujours en vie. A 15 heures, elle est soufflée. Louis XV a conservé toute sa connaissance jusqu'à la fin.
Aussitôt après la mort du Roi, les Feuillants du Monastère Royal de Saint-Bernard près les Tuileries à Paris sont mandés par le Grand Aumônier de France pour prier Dieu nuit et jour auprès du corps de Louis XV jusqu'à son transfert à Saint-Denis.
Après la mort du Roi Louis XV, les princes et princesses du sang eurent l'honneur de rendre hommage au Roi Louis XVI et à la reine Marie Antoinette.
Louis XVI quittent le château de Versailles vers 17 heures 30 pour le château de Choisy.

Mercredi 11 mai 1774 - château de Choisy
Louis XVI a pris le deuil à l'occasion de la mort du Roi Louis XV et prendra le grand deuil le dimanche 15 mai.

Jeudi 12 mai 1774 - château de Versailles
A 19 heures, le corps du Roi Louis XV est levé. Il est ensuite conduit sans cérémonie à Saint-Denis, selon l'usage pratiqué pour les princes qui meurent de la petite vérole.
Mgr de Roquelaure, premier aumônier du Roi accompagne le convoi. Les deux paroisses et les récollets de Versailles le suivent jusqu'à la place d'armes.
Sur son passage, le peuple crie : "taïaut, taïaut, voici le plaisir de ces dames !

Mardi 17 mai 1774 - Paris/Vincennes
S.E. le cardinal de La Roche-Aymon et les religieux de son abbaye de Saint-Germain des Près célèbrent pour le repos de l'âme de Louis XV un service solennel. Le cardinal de La Roche-Aymon officie pontificalement.
Le marquis de Sourches, Grand Prévôt de France et Prévôt de l'Hôtel du Roi, et les syndics généraux du Corps des marchands et artisans privilégiés du Roi suivant la Cour font célébrer pour le repos de Louis XV un service solennel dans l'église des Pères Augustins du Grand Couvent.
L'Hôtel Royal des Invalides, les intendants et administrateurs généraux des Postes, les Feuillants du monastère Saint-Bernard près les Tuileries, les gouverneurs et administrateurs des Quinze Vingt, les religieux minimes de Chaillot et Paris, l'église paroissiale de Saint-Pierre de Chaillot ont aussi fait célébrer un service solennel.
Le marquis de Voyer d'Argenson, gouverneur de Vincennes, le trésorier et les chanoines de la saint-Chapelle de Vincennes ont fait célébré un service solennel. La garnison est sous les armes dans le choeur suivant l'usage.

Mercredi 18 et vendredi 20 mai 1774 - Versailles
Les curés des églises Notre Dame et de Saint-Louis ont célébrer pour le repos de l'âme du feu Roi un service solennel auquel assiste le comte de Noailles, gouverneur de Versailles, ainsi que les différents corps militaires de la Maison du Roi.

Jeudi 2 juin 1774 - Versailles
Le Corps des musiciens de la Musique du Roi ont fait célébrer dans l'Eglise Royale et paroissiale de Notre Dame, un service solennel pour le repos de l'âme de Louis XV. Mgr de Roquelaure, premier aumônier du Roi, a officié à cette cérémonie à laquelle a assisté le François Xavier de saxe, comte de Lusace ; la princesse Christine de Saxe, abbesse de Remiremont, ainsi que le duc de Fronsac, Premier Gentilhomme de la Chambre du Roi ; le comte de Noailles, gouverneur de la ville et les différents corps de la Maison du Roi. Les musiciens ont exécuté la messe de Gilles et un de Profundis de la composition de l'abbé de Gauzargues, maître de la musique de la Chapelle du Roi.

Vendredi 10 juin 1774 - Paris
Le Chapitre de l'Eglise de Paris a l'usage de faire 3 services solennels à la mort des Rois. Il célèbre le 3ème ce jour. Mgr de Beaumont du Repaire, archevêque de Paris, officie pontificalement.

_________________
Mercredi 27 avril 1774 - Petit Trianon C_icgp11
👑    👑   👑
   ⚜king
Revenir en haut Aller en bas
http://louis-xvi.over-blog.net/
 
Mercredi 27 avril 1774 - Petit Trianon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 26 avril 1774: Petit Trianon
» 28 avril 1774 - Petit Trianon/château de Versailles
» 06 juin 1774 : Louis XVI offre le domaine du Petit Trianon à son épouse Marie-Antoinette
» 28 avril 1774: Le Roi arrive à Trianon
» Photos du domaine de Trianon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Au fil des jours :: 1774 :: Avril-
Sauter vers: