Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-36%
Le deal à ne pas rater :
Friteuse sans huile Philips Airfryer Série 3000
69.99 € 109.99 €
Voir le deal

 

 Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle

Aller en bas 
+3
madame antoine
Charlotte
Superglu
7 participants
AuteurMessage
Superglu

Superglu


Nombre de messages : 246
Date d'inscription : 06/11/2016

Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle Empty
MessageSujet: Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle   Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle Icon_minitimeSam 6 Mai - 15:17

Si beaucoup d'objets exécutés pour la reine de France ont disparu (merci la révolution ! Rolling Eyes ), nous avons la chance de posséder encore une pendule exceptionnelle : la Pendule « Vestales portant sur un brancard l’autel du feu sacré ». De toute beauté ! Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle 646837

Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle Arton610

On peut la voir au Musée des Arts décoratifs. Et sur leur site  Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle 66726 avec plein d'explications  Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle 66726

D'abord la description précise :
Jean-Démosthène Dugourc (1740-1825), dessinateur-ornemaniste
Louis-Simon Boizot (1743-1809), sculpteur
Pierre-Philippe Thomire (1751-1843), bronzier
Robert Robin (1742-1799), horloger
Paris, 1788
Bronze doré et bronze patiné en noir, plaque en porcelaine de Sèvres, biscuit, marbre brocatelle et bleu turquin
H. 50,5 ; l. 65 ; pr. 18 cm
Dépôt du ministère de l’Intérieur, 1907

Et aussi des renseignements qui permettent de suivre la trace de cette oeuvre :
Vêtues à l’antique de tuniques inspirées du chiton grec, deux vestales transportent sur un brancard un autel en porcelaine où brûle le feu sacré ; au pied de celui-ci sont posées une buire et une coupe à offrandes en bronze doré. Sur la base de marbre, soutenue par quatre lionnes, une plaque de porcelaine, décorée dans le goût pompéien de rinceaux et de grotesques polychromes, est flanquée de deux médaillons représentant Uranie, muse de l’Astronomie, et Clio, muse de l’Histoire. Réalisés à la Manufacture de Sèvres, ces médaillons s’inspirent des créations de Wedgwood, manufacture anglaise qui s’était fait une spécialité d’objets en grès fin de couleur, dans le goût antique. La vestale, jeune prêtresse vouée au culte de Vesta, déesse du foyer, était chargée d’entretenir la flamme. L’utilisation de cette figure à des fins décoratives est révélatrice de la nouvelle vision de l’Antiquité, plus sévère, qui s’impose à la fin du XVIIIe siècle, où le feu sacré est associé à la vertu et la vestale au dévouement à la patrie. Cette pendule fut livrée en 1788 à la reine Marie-Antoinette et figura dans la salle de bains de son appartement, au château des Tuileries. Le dessin des bronzes ainsi que la composition de l’ensemble reviennent à Jean-Démosthène Dugourc, dessinateur du garde-meuble de la Couronne à partir de 1782. Le thème des vestales en marche lui a sans doute été inspiré par une gravure d’Hubert Robert, tirée du Recueil des Griffonis, publié en 1771-1773. Le sculpteur Louis-Simon Boizot en a probablement dessiné le modèle et le bronzier Pierre-Philippe Thomire fut chargé de leur exécution. Le modèle connut un grand succès jusqu’au milieu du XIXe siècle. À ce jour, seize exemplaires sont connus qui présentent des variantes dans le choix des matériaux : plaque de bronze doré ou de porcelaine, autel en porcelaine ou en bronze, figures de vestales en bronze patiné ou doré. À la même période, la garniture de cheminée de vases en porcelaine est remplacée par des bronzes, généralement une pendule flanquée de candélabres. La vogue des pendules à sujet allégorique entraîna une diminution de la taille du cadran, habilement placé ici dans les plis de la draperie qui couvre le brancard. Ne peut-on voir également ici une belle allégorie de la fuite du temps, symbolisée par ces vestales au pas pressé ?

Littérature :
S. M. Pierre Verlet, Les Bronzes dorés français du XVIIIe siècle, Paris, Picard éditeur, 1987, p. 326-327, repr. p. 326.
Christian Baulez, « Les bronziers Gouthière, Thomire et Rémond » dans Louis-Simon Boizot, 1743-1809, sculpteur du roi..., Versailles, musée Lambinet, Paris, Somogy, 2001, p. 274-301.
http://www.lesartsdecoratifs.fr/francais/

_________________
Lâche qui les abandonne !
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte

Charlotte


Nombre de messages : 561
Date d'inscription : 25/10/2014

Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle Empty
MessageSujet: Re: Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle   Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle Icon_minitimeSam 6 Mai - 16:02

Cette pendule a eu un succès fou ! D'où pléthore de copies. Surprised Il en existe une à Madrid -

Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle Pendul10

On connaît à ce jour une quinzaine de pièces similaires à ce modèle très prisé. La première de la série a certainement été la pendule déjà mentionnée de Marie-Antoinette du Musée des Arts Décoratifs de Paris. Une pendule présentant des caractéristiques identiques figurait en effet sous le nº 43 dans un inventaire de Robín de 1793 parmi la collection de pendules de la souveraine (Verlet, 1987, p. 466-7 ; Lery, 1931 p. 95). Ayant fait l’objet de publications à plusieurs reprises, (Tardy, 1949, p. 277 ; Augarde, 1996, p. 241 ; Kjellberg, 1997 p. 261-2), cette belle pendule a été réalisée dans les années 1780 par plusieurs artistes prestigieux comme le célèbre horloger Robín, le bronzier Thomire ou Dugourg, créateur de l’ensemble décoratif qui s’est inspiré à son tour des gravures de Hubert-Robert réalisées en 1771-1773. Ils ont également travaillé en collaboration avec le fameux Coteau pour les émaux du cadran.

Autre exemplaire, celui de Washington -

Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle 800px-10

Un exemplaire presque identique appartient à la Collection Corcoran de Washington. On pense qu’elle a également appartenu à Marie-Antoinette (Augarde, 1996, p. 240-1 nº 189). Signée par Robín, elle comporte sur l’avant du socle de marbre une plaque rectangulaire de porcelaine avec le même motif végétal de rameaux et de brûle-parfum flanqué de décorations rocaille. Les figures latérales de l’astronomie et de la géométrie, au lieu d’être en porcelaine de style Wedgwood, sont des plaques réalisées en bronze doré et inversées par rapport à celles de la pendule du Musée des Arts Décoratifs de Paris. Il est possible que ce détail soit dû à une restauration postérieure suite à la perte des plaques originales car le sens des figures est inversé. On connaît trois autres pièces antiques ornées de plaques de Sèvres, une signée par Raguet-Lepine de la Collection Dalva Brothers de New York et deux de l’horloger Godon, réalisées pour la Duchesse de Saxe-Teschen, sœur de Marie-Antoinette, et celle pour le roi d’Espagne ici décrite (Kjellberg, 1997, p. 261-2).

Sans compter les copies postérieures ! Je suis sûre qu'on aura encore de quoi enrichir ce sujet ! Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle 914132 En attendant, mes sources -
https://journal.hautehorlogerie.org/
https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre-Philippe_Thomire

_________________
- me stessa -
Revenir en haut Aller en bas
madame antoine

madame antoine


Nombre de messages : 6893
Date d'inscription : 30/03/2014

Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle Empty
MessageSujet: Re: Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle   Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle Icon_minitimeMer 10 Mai - 6:57

Voici également une pendule reprenant ce modèle.

http://www.sothebys.com/en/auctions/ecatalogue/2015/important-mobilier-sculptures-objets-art-pf1501/lot.250.html

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent (Marie-Antoinette)
Revenir en haut Aller en bas
globule
Administrateur
globule


Nombre de messages : 2233
Date d'inscription : 04/10/2017

Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle Empty
MessageSujet: Re: Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle   Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle Icon_minitimeDim 6 Jan - 15:10

Très jolie pendule bimatière Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle 914132

Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle Pendul10

Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle Pendul11

Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle Pendul12

Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle Pendul13

Cette pendule représente Minerve couronnant le buste de Marie-Antoinette. Elle est de taille moyenne (47/34), faite en bronze doré et marbre blanc.
- cadran et mouvement Barancourt à Paris
- contre-émail Barbezat
- ressorts Richard

1777

On remarquera que les fleurs de lys qui étaient posées en appliques autour du cadran ont été retirées à la Révolution.

Minerve occupe une place importante dans la symbolique du règne. La voici sur une autre pendule du même genre couronnant le jeune Louis XVI ou le guidant tel un Télémaque.  Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle 244157

Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle Zlougr13


  • Pendule en bronze doré  d'époque Louis XVI, 1777, le cadran signé Robin / A PARIS représentant Minerve couronnant le buste du roi Louis XVI, à décor de feuillages, bouclier et corne d’abondance ; la base en marbre blanc et bronze doré à décor d’entrelacs et rosaces, nœuds de ruban, flèche et feuilles de chêne ; datée 1777 au revers ; (la couronne de laurier et la lance de Minerve manquantes)
    Haut. 45 cm, larg. 32 cm, prof. 17 cm


Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle Img_9710
1774, Musée Carnavalet

Sources
https://maria-antonia.forumactif.com/t2479p75-le-muse-carnavalet
http://www.pascal-izarn.com/pendule-minerve-couronnant-marie-antoinette-lxvipag.html
http://www.sothebys.com/fr/auctions/ecatalogue/2016/robert-de-balkany-rue-de-varenne-paris-pf1661/lot.467.html
https://journals.openedition.org/crcv/10466

_________________
- Je ne vous jette pas la pierre, Pierre -
Revenir en haut Aller en bas
Juin 1791

Juin 1791


Nombre de messages : 153
Date d'inscription : 04/07/2015

Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle Empty
MessageSujet: Re: Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle   Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle Icon_minitimeSam 3 Juin - 12:18

Pendule très ancienne "Au Petit Dunkerque"

Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle Tzolzo19

Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle Tzolzo20

Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle Tzolzo21

Au Petit Dunkerque, fin du XVIIIe siècle
Pendule au temple grecen marbre blanc et bronze ciselé et doré, surmontée d'une urne à deux anses. Le cadran émaillé blanc, signé "Au Petit Dunkerque", donne les heures en chiffres romains et les minutes en chiffre arabes. Il repose sur un entablement de marbre mouluré supporté par huit colonnes doriques et accueillant au centre un balancier. Une terrasse rectangulaire à double doucine supporte l'édifice.
Ornementation en bronze doré de fleurs, noeuds et fruits.
Suspension à fil.

Epoque Louis XVI.

Haut. 55,5 Larg. 29,8 Prof. 14 cm.

LE PETIT DUNKERQUE : LA PRESTIGIEUSE BOUTIQUE D'UN MARCHAND MERCIER

À Paris au XVIIIe siècle, le commerce des objets d'art passe essentiellement par les marchands merciers. Installés entre les Halles et le Palais Royal, leurs boutiques sont des cavernes aux trésors.

Le marchand mercier Charles-Raymond Grancher est l’un d’entre eux, installé en 1767 au 3 quai de Conti à Paris. Son enseigne "Au Petit Dunkerque" (conservée au musée du Carnavalet sous le N° d’inventaire EN87) est l’une des adresses les plus réputées de Paris comme « magasin de curiosités ». Originaire de Dunkerque, Grancher propose des objets extraordinaires venus des quatre coins du monde. Il obtient ensuite le titre d’orfèvre du roi et de la reine en 1774 grâce à la confection d’une boîte à la mort de Louis XV « La consolation dans le chagrin », décorée des portraits de Louis XVI et Marie-Antoinette.

L'hebdomadaire L’Avant-coureur paru en 1771 relate en ces termes l'enseigne de Grancher : "Magasin curieux du petit Dunkerque. A Paris, quai de Conti, au coin de la rue Dauphine. Le Sieur Granchez a fait un choix très complet de ces morceaux qu’il vend à Paris". Parmi ces morceaux, Granchez est reconnu pour la vente dans son magasin de pendules « en architecture ». Décrites en 1773 dans l’avant-coureur, ces pièces consistent en un « nouveau modèle de pendule en forme de portique, en architecture d’un très bon goût, à sonnerie et d’un modèle plus grand que les dernières ». Cette revue relate également la haute qualité de ces objets d’art « exécutés en bronze doré d’or moulu du meilleur goût ».

Autour des années 1770-1780, la réminiscence de l’architecture antique inspirée de la modénature des temples grecs renouvelle le répertoire des arts décoratifs dans un style « à la grecque ». Marchand-mercier alors au fait de son métier, Granchez évolue au gré de la mode et propose dans son magasin des pièces empreintes de ce style avec l’exemple de la livraison d’une paire de flambeaux « en architecture » pour les appartements de la reine Marie-Antoinette dans son château de Saint-Cloud (aujourd’hui conservée au château de Versailles sous le N° d’inventaire V6315.1 et V6315.2). Toute aussi imprégnée de ce style à la grecque, la pendule « Au Petit Dunkerque » présente un portique de colonnes cannelées d’ordre dorique et comme l’ornement fait partie de ce nouveau langage décoratif, une frise de l’entablement est décorée de vaguelettes ou de flots grecs appelés « frise de postes ».

Homme de son temps, Granchez prit le parti judicieux de remplacer le nom de l’horloger par celui de son enseigne « Au Petit Dunkerque ». De cette façon, l’objet d’art participe à la promotion du magasin dans les intérieurs d’une clientèle à l’affût des changements de mode.

https://www.rouillac.com/

Marie-Antoinette avait elle-même une pendule du Petit Dunkerque.
https://maria-antonia.forumactif.com/t6267-la-pendule-de-la-reine-marie-antoinette-a-trianon

_________________
Si on hésite un instant, le palais s’effondre comme les nuages qu'on voit quelquefois
Revenir en haut Aller en bas
elois

elois


Nombre de messages : 117
Date d'inscription : 17/03/2015

Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle Empty
MessageSujet: Re: Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle   Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle Icon_minitimeLun 18 Sep - 19:22

Jolie pendule avec Madame Elisabeth
prise comme à l'ordinaire pour Marie-Antoinette. Rolling Eyes

Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle Tzolzo22
https://www.dornanocommissairepriseur.fr/

_________________
Il faut seulement que je plaise aux gens qui m'intéressent.
Revenir en haut Aller en bas
de Neubourg

de Neubourg


Nombre de messages : 383
Date d'inscription : 08/08/2018

Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle Empty
MessageSujet: Re: Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle   Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle Icon_minitimeVen 19 Avr - 16:44

Belle pendule en Sèvres

Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle Telech11

Datant du 19e siècle.
https://www.bidsquare.com/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle Empty
MessageSujet: Re: Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle   Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Pendules Marie-Antoinette, Louis XVI et XVIIIe siècle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Collection de gravures Marie-Antoinette et XVIIIe siècle
» A vendre: tableaux Marie-Antoinette, Versailles et XVIIIe siècle
» Le XVIIIe siècle en pamphlets. De Madame de Pompadour à Marie-Antoinette
» De la marquise de Pompadour à Marie-Antoinette : intimité et raffinement au XVIIIe siècle
» Collection : statuettes représentant Marie-Antoinette, ses proches et des figures du XVIIIe siècle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Autour de Marie-Antoinette :: Reliques, écrits, meubles :: reliques, meubles et objets-
Sauter vers: