Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Les dieux ont soif (Anatole France)

Aller en bas 
AuteurMessage
globule
Administrateur
globule

Nombre de messages : 1358
Date d'inscription : 04/10/2017

Les dieux ont soif (Anatole France) Empty
MessageSujet: Les dieux ont soif (Anatole France)   Les dieux ont soif (Anatole France) Icon_minitimeMer 15 Aoû - 8:48

Un classique, déjà (trop  Les dieux ont soif (Anatole France) 244157 ) brièvement évoqué ici :

pimprenelle a écrit:
Tout le monde, même ses plus farouches détracteurs, s'accorde sur ce point : le procès de Marie Antoinette fut une parodie de justice. Je propose d'ouvrir un fil pour en discuter, donner des extraits, poser des questions...

Et comment mieux l'entamer qu'en citant ce passage des Dieux ont soif, d'Anatole France ?

Antoinette, tant attendue, vint enfin s'asseoir en robe noire dans le fauteuil fatal, au milieu d'un tel concert de haine que seule la certitude de l'issue qu'aurait le jugement en fit respecter les formes. Aux questions mortelles l'accusée répondit tantôt avec l'instinct de la conservation, tantôt avec sa hauteur accoutumée, et, une fois, grâce à l'infamie d'un de ses accusateurs, avec la majesté d'une mère. L'outrage et la calomnie seuls étaient permis aux témoins; la défense fut glacée d'effroi. Le Tribunal, se contraignant à juger dans les règles, attendait que tout cela fût fini pour jeter la tête de l'Autrichienne à l'Europe.

La majesté d'une mère... C'est tout simplement sublime !  flower

Les dieux ont soif (Anatole France) Xvmd2410

Les dieux ont soif: quand il choisit pour titre ce mot de Camille Desmoulins, Anatole France ne veut nullement rejeter sur une fatalité tragique les atrocités de la Terreur. Ce texte admirable décrit l'horreur du fanatisme, l'obscurantisme gagnant les Lumières elles-mêmes, la barbarie prenant le masque du progrès. En 1912, ce livre du patriarche de la Gauche française qui dénonçait les excès de la Révolution fut accueilli comme un paradoxe. Aujourd'hui, cette représentation alarmée de l'histoire se lit comme une lucide préface à l'horrible XXe siècle, un avertissement contre l'ignorance et la peur qui engendrent la bêtise, la grande tueuse.
http://www.lefigaro.fr/vox/

_________________
- Je ne vous jette pas la pierre, Pierre -
Revenir en haut Aller en bas
 
Les dieux ont soif (Anatole France)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Autour de Marie-Antoinette :: Bibliographie :: Révolution-
Sauter vers: