Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-57%
Le deal à ne pas rater :
Chromebook Lenovo IdeaPad Slim 3 14” FHD 4 Go / 128 Go (ODR de ...
99.99 € 229.99 €
Voir le deal

 

 Janvier 1745: CHRONIQUE DE LA RÉGENCE ET DU RÈGNE DE LOUIS XV

Aller en bas 
AuteurMessage
yann sinclair

yann sinclair


Nombre de messages : 26354
Age : 66
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 10/01/2016

Janvier 1745: CHRONIQUE DE LA RÉGENCE ET DU RÈGNE DE LOUIS XV Empty
MessageSujet: Janvier 1745: CHRONIQUE DE LA RÉGENCE ET DU RÈGNE DE LOUIS XV   Janvier 1745: CHRONIQUE DE LA RÉGENCE ET DU RÈGNE DE LOUIS XV Icon_minitimeLun 31 Déc - 14:45

CHRONIQUE DE LA RÉGENCE ET DU RÈGNE DE LOUIS XV (1718-1763)

ou JOURNAL DE BARBIER AVOCAT AU PARLEMENT DE PARIS PREMIÈRE ÉDITION COMPLÈTE



ANNÉE 1745

Janvier

Les actions de la Compagnie des Indes. — Avis aux actionnaiiea, — Le maréchal de Bclle-Isle pris par les hussards hongrois. —Da pacem Domine. — Suite de l'histoire des notaires Bapteste et Laideguire. — Baisse des actions. —Détails sur la prise du maréchal de Belle-Isle. — Bruits do Puris au sujet des actions de la Compagnie des Indes. — Mort de la duchesse de Lorraine. — Mort de l'ahbé Pucelle. — La rançon du maréchal de Belle-Isle. — M. de St'gur battu en Allemagne. — Mort de l'empereur Charles VII. — Réflexions sur la situation de l'Europe.

Les actions de la Compagnie des Indes sont, depuis deux ou trois ans, sur le pied de deux mille livres, et varioient de cent ou cent cinquante livres à la Bourse1; il est même vrai que le contrôleur général les soutenoit à ce prix, par des agents de change, depuis la guerre.
On dit qu'il y en a dans le public le nombre de quarante-cinq mille,que le Roi même en a un grand nombre à lui personnellement2.

Le dividende est de cent cinquante livres par action, qui se paye tous les ans par numéro, et il y en a toujours une année en arrière. Le Roi s'est rendu garant de ces effets. Il a délégué à la Compagnie des Indes le produit de la ferme du tabac, qui est, dit-on, de huit millions, pour payer les divi
t. La Compagnie des Indes, établie par Louis XIV, anéantie en 1712, renaissante en 1720, dans Pondichéry, paraissait très-florissante; elle avait beaucoup de vaisseaux, de commis, de directeurs, et même des canons et des soldats; mais elle n'a jamais pu fournir le moindre dividende à ses actionnaires du produit de son commerce. C'est la seule Compagnie commerçante de l'Europe qui soit dans ce cas; et, au fond, ses actionnaires et ses créanciers n'ont jamais été payés que de la concession faite par le Roi d'une partie de la ferme du tabac, absolument étrangère à son négoce. Par cela même elle florissait à Pondichéry; car l'argent de ses retours était employé à augmenter ses fonds, à fortifier la ville, à l'embellir, à se ménager dans l'Inde des alliés utiles.

Voltaire.
2. Le Uni en avait pour sa part onze mille six cents.


dendes, sur lesquels même on retient le dixième. Ces effets au porteur sont répandus dans les mains de tous les particuliers; les princes et princesses en ont eu beaucoup. 11 y a même des gens qui y ont toute leur fortune pour l'appât de l'intérêt à sept et demi pour cent; et, par la facilité de la perception, il y en a et dans les provinces et dans le pays étranger. Avant les fêtes de Noël, on a annoncé l'arrivée, au port de Lorient, en Bretagne, de plusieurs vaisseaux de la Compagnie, richement chargés, ce qui a tranquillisé les porteurs. Cependant il y a eu quelque bruit que le Roi, ayant besoin d'argent dans les circonstances présentes, alloit demander aux porteurs de trois ou cinq cents livres pour action, dont on joindroit l'intérêt aux dividendes. Ces bruits, confus et incertains, les ont fait tomber à dix-huit cents livres.


Le 2 de ce mois, un monde infini de toute espèce s'est rendu à la Bourse de la Compagnie des Indes, pour voir l'affiche que l'on devoit mettre à l'ordinaire pour le payement des dividendes, par numéro des premiers six mois de l'année 1744. On y a trouvé celle-ci, qui étoit affichée en trois ou quatre endroits:

_________________
Janvier 1745: CHRONIQUE DE LA RÉGENCE ET DU RÈGNE DE LOUIS XV C_icgp11
👑    👑   👑
   ⚜king
Revenir en haut Aller en bas
http://louis-xvi.over-blog.net/
 
Janvier 1745: CHRONIQUE DE LA RÉGENCE ET DU RÈGNE DE LOUIS XV
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 13 novembre 1745: entrée de Louis XV dans Paris, après la bataille de Fontenoy (mai 1745)
» Anecdotes du règne de Louis XVI
» 24 janvier 1742: Début du règne de Charles VII du Saint-Empire
» 02 janvier 1745
» Louis XVI: ce qu’il a apporté de positif à la France durant son règne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Au fil des jours :: 1741-1754 :: Janvier-
Sauter vers: