Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
ETB Pokémon Fable Nébuleuse : où ...
Voir le deal

 

 Le vrai visage de Napoléon Bonaparte

Aller en bas 
+18
noumea
Juin 1791
de La Reinta
erstwhile
Klada
globule
Julian Gray
The Collector
Bianfu
Chakton
zebulon
Aglae
pepe12547
herodias
madame antoine
pilayrou
Manoe
le petit tondu
22 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Noche de Varennes

Noche de Varennes


Nombre de messages : 284
Date d'inscription : 25/09/2018

Le vrai visage de Napoléon Bonaparte - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le vrai visage de Napoléon Bonaparte   Le vrai visage de Napoléon Bonaparte - Page 2 Icon_minitimeVen 30 Avr - 11:13

C'est pas nous qui en parlons trop, c'est les médias. Le vrai visage de Napoléon Bonaparte - Page 2 49856

  • Napoléon: Génie militaire ou autocrate sexiste et esclave?

    Paris (AFP)

    Le jury est toujours sur Napoléon Bonaparte. Il a modernisé la France et remporté certaines des batailles les plus célèbres de l’histoire, mais il a également inscrit la subordination des femmes dans la loi et rétabli l’esclavage.

    Avant le bicentenaire de sa mort en exil le 5 mai sur l’île reculée de Sainte-Hélène, nous demandons si l’homme qui a dominé l’Europe et s’est déclaré empereur était un héros ou un méchant …


    Le vrai visage de Napoléon Bonaparte - Page 2 8519cd10

      – Stratège militaire –


    Avant et après son accession au pouvoir en 1799 lors d’un coup d’État militaire, Napoléon remporta une série de victoires historiques, notamment la bataille d’Austerlitz.

    Considéré comme un génie militaire, il contrôlait chaque détail du champ de bataille, avec une formule basée sur l’attaque jouant sur les faiblesses de l’ennemi.

    Aujourd’hui encore, ses méthodes sont étudiées dans les académies militaires du monde entier.

      – État moderne construit –


    Le principal héritage de Napoléon après son arrivée au pouvoir a été la création et le développement d’un État moderne, puissant et centralisé avec un ensemble de règles appliquées sur tout le territoire national qui est devenu un modèle pour le gouvernement d’aujourd’hui.

    Certaines des institutions qu’il a créées sont toujours présentes en France aujourd’hui.

      – Code civil –


    Un autre succès incontestable de Napoléon est le code civil, qui est devenu la base de nombreux systèmes juridiques. Promulgué en 1804, il rend tous les peuples égaux devant la loi. Ce faisant, il a couronné l’une des réalisations de la Révolution française, mettant fin à la féodalité.

      – Égalité … sauf pour les femmes –


    Passons maintenant aux côtés les moins glorieux de son héritage …

    Napoléon était “l’un des plus grands misogynes” à avoir parcouru la Terre, selon la ministre française de l’Egalité, Elisabeth Moreno.

    Le code civil consacre le pouvoir de l’homme de maison sur sa femme et ses enfants et stipule que la femme doit obéir à son mari.

    Et en vertu d’une loi napoléonienne de 1810, un homme ne pouvait pas être puni pour le meurtre de sa femme adultère si elle était prise en flagrant délit à la maison.

      – Esclavage rétabli –


    La révolution a aboli l’esclavage dans les colonies françaises en 1794 mais Napoléon l’a rétabli en 1802 lorsque la Grande-Bretagne a rendu l’île caribéenne de la Martinique où la pratique est restée en place alors qu’elle était aux mains des Anglais.

    C’est la tache la plus lourde «contre la mémoire de Napoléon», écrit l’historien Jean Tulard, tout en soutenant que l’esclavage était encore endémique partout ailleurs et que Napoléon agissait pour des raisons économiques.

      – Enterré la république –


    Les opposants à Napoléon se demandent également si la France moderne devrait célébrer l’homme qui a sonné le glas de la première tentative de républicanisme du pays après la révolution.

    Le coup d’État militaire qui a porté Napoléon au pouvoir a conduit à la proclamation de l’Empire français en 1804.

    Mais les partisans soutiennent que le coup d’État a sauvegardé les réalisations de la révolution, et que si le style de Napoléon était autoritaire, il a été soutenu par des votes populaires.

      – Des dictateurs inspirés –


    Les historiens se demandent également si Napoléon était un modèle pour les dictateurs du XXe siècle tels que Hitler, Staline, Mao et Mussolini.

    «Son autoritarisme … son sens d’un État fort, son mépris du système parlementaire, son impérialisme et aussi son génie de la propagande nous amènent tous à le croire», écrit Tulard.

    Mais, ajoute l’historien, Napoléon “n’avait pas la même idéologie meurtrière ni la même ferveur raciste de (certains de) ceux que l’on vante comme ses successeurs”.

    © 2021 AFP

_________________
Le rock français c'est comme le vin anglais.
Revenir en haut Aller en bas
Aglae

Aglae


Nombre de messages : 1627
Date d'inscription : 09/10/2016

Le vrai visage de Napoléon Bonaparte - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le vrai visage de Napoléon Bonaparte   Le vrai visage de Napoléon Bonaparte - Page 2 Icon_minitimeVen 30 Avr - 15:11

Noche, je suis en total accord avec vous !
Revenir en haut Aller en bas
madame antoine

madame antoine


Nombre de messages : 6893
Date d'inscription : 30/03/2014

Le vrai visage de Napoléon Bonaparte - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le vrai visage de Napoléon Bonaparte   Le vrai visage de Napoléon Bonaparte - Page 2 Icon_minitimeLun 3 Mai - 8:43

Bien chers Amis du Boudoir de Marie-Antoinette,

L'important est de rester serein et de ne pas céder aux polémiques s'élevant pour tout sujet dans la société actuellement. Concernant l'Empereur Napoléon, quoi qu'on en pense personnellement, ce personnage est un élément fondateur de notre culture et nous nous devons de l'anlyser à ce titre en toute objectivité. Je citerai également les propos de Mr Lentz.

« Nous faisons du Napoléon sans le savoir ! »

Toute l'entrevue est également intéressante.

Pour Thierry Lentz, le directeur de la fondation Napoléon, la commémoration des 200 ans de la mort de l’empereur (5 mai 1821) doit d’abord être un instant d’échange de connaissances. Selon l’historien, il faut recontextualiser son action pour en comprendre la motivation, sans pour autant la défendre.

Le vrai visage de Napoléon Bonaparte - Page 2 Data_a10

Comprenez-vous les polémiques provoquées par la célébration du bicentenaire de la mort de Napoléon ?

Thierry Lentz. « Je les attendais. Rappelons d’abord que commémorer n’est pas célébrer. C’est l’occasion d’analyser et d’échanger des connaissances. Depuis une vingtaine d’années, chaque fois qu’il est question de Napoléon, il y a des réflexes, presque conditionnés, qui consistent à contester le fait qu’il a été un grand personnage de l’Histoire. Sont de suite évoqués l’esclavage, la nature du régime, le statut des femmes, les guerres, qui fâchent certains, à juste titre. Napoléon est un personnage un peu particulier avec des côtés sombres et des côtés ensoleillés, ce qui n’empêche pas son rôle essentiel dans la construction de la France contemporaine. »

« Il a voulu être empereur dans une France au centre du jeu »
Malgré tout, il demeure l’un des personnages préférés des Français…


« C’est incontestable ! Le trio de tête est généralement de Gaulle, Napoléon, Louis XIV. Il y a une fierté française pour les guerres napoléoniennes, quand bien même elles se sont achevées par une grande catastrophe. Il y a un côté presque intime avec Napoléon par notre environnement urbain et institutionnel. Comme disait Victor Hugo, ‘’ Napoléon est partout ‘’. J’ajoute, pour ma part, qu’on fait du Napoléon sans le savoir, notamment par l’application presque naturelle du Code civil. Peu de personnages ont été à la fois des guerriers et de grands hommes politiques, de grands administrateurs, qui ont donné naissance à des mythes aussi puissants et présents partout, comme ce fut son cas. »

« Faire du Napoléon sans le savoir », cela se traduit comment ?

« Déjà l’application du Code, l’égalité civile, la liberté de contrat, la non-confessionnalité de l’État (on se marie d’abord à la mairie, puis à l’église), les règles de l’héritage, ailleurs avec l’obligation de balayer devant sa porte, d’enterrer les morts six pieds sous terre, et sur le plan institutionnel la création des préfectures, des départements, de la Cour des comptes, du Conseil d’État, de la Banque de France, des Pompiers de Paris. J’ajoute que la première vaccination de masse a été décidée par Napoléon en 1809 pour lutter contre la variole. Jusque dans les années 1980, on n’a pas touché aux organisations administratives qu’il avait mises en place. »

Comment expliquez-vous le fait qu’il a rétabli l’esclavage ?

« C’est une décision malheureuse et, sans aucun doute, une tache sur sa postérité. Il s’explique cependant, ce qui ne veut pas dire qu’on peut l’excuser, par le contexte du temps. Napoléon explique qu’il maintiendra l’esclavage tant que les Anglais ne l’auront pas aboli, pour une question d’équilibre économique. Ensuite, les Antilles sont le plus gros producteur de sucre mondial et le sucre est la denrée rare de l’époque. Enfin, Napoléon a une occasion de prendre en main l’ensemble du golfe du Mexique. Personne ne pouvait imaginer au moment où on négociait la paix avec l’Angleterre, entre 1801 et 1802, que ça n’allait pas durer. Napoléon a donc placé ses pions comme si les choses allaient durer. Il faut toujours redire qu’il avait aboli l’esclavage à Malte et partiellement en Égypte, et qu’il a toujours refusé de le rétablir jusqu’en 1802. Et c’est cette occasion de réaliser ce grand dessein dans les Antilles qui fait qu’il le rétablit. »

Comment peut-on être législateur et guerrier ? Et surtout pourquoi ?

« Napoléon n’avait pas peur de la guerre. C’était pour lui l’arme d’une diplomatie dont il n’est pas le créateur, car il est en fait l’héritier de l’ambition française d’être prépondérante en Europe. Cela date réellement de Louis XIV et la Révolution française n’a pas fait autre chose. La révolution n’a respecté ni les frontières ni le droit des peuples. Napoléon est le dernier à avoir pu tenter de réaliser ce grand dessein. Il conquiert, mais n’a jamais voulu être empereur de l’Europe. Il a voulu être empereur dans une France au centre du jeu. Avec d’autres moyens et dans d’autres temps, c’est un peu ce que nous voulons faire avec l’axe franco-allemand. »

Napoléon ne supportait pas les contre-pouvoirs. À tel point que son exercice du pouvoir a commencé par une république autoritaire et a glissé vers la dictature ?

« C’est indéniable, même si le mot de dictature est exagéré ! Le régime est devenu de plus en plus autoritaire. C’est complètement vrai sur le plan de la politique étrangère. Quand il s’est débarrassé de Talleyrand, Napoléon a eu les mains libres. C’est un peu moins vrai pour la politique intérieure, car subsistaient les Chambres et leur capacité à s’opposer. J’ajoute qu’il avait autour de lui des collaborateurs modérateurs, notamment Cambacérès qui ne cessait de lui dire ‘’ Vous ne pouvez pas faire ça, car la loi vous l’interdit ‘’. Mais les contre-pouvoirs sont toujours forts quand le pouvoir est faible. Dans le cas présent, le pouvoir ne s’affaiblit qu’en 1812, avec la campagne de Russie, et le Sénat finit par provoquer sa déchéance. »

Peut-on dire que Napoléon avait un tempérament nationaliste ?

« Pour commencer, c’est un tempérament exceptionnel de gouvernant. Il gouverne du matin au soir et son ambition grandit au fur et mesure, puisque ça marche pendant vingt ans. Quand il arrive au pouvoir, la France est au bord de la guerre civile, en guerre avec la moitié de l’Europe, n’a plus de finances publiques… Pour remettre le pays en ordre, il faut de l’autorité. Les quatre années du consulat sont les plus grandes années de l’Histoire de France. Il sait ce qu’il veut et ne change jamais d’avis, déroule son programme et fait la paix. Il place la France au-dessus des Français, comme De Gaulle. Mais Napoléon utilise peu le mot France, lui préférant celui de nation, et il a voulu agrandir cette nation. Entre 1810 et 1812, il se met à vivre comme un chef d’État bourgeois et ne fait pas attention à toutes les tensions qui montent en Europe contre lui. On ne dit jamais que ce sont les Russes, en 1811, qui ont mené la première offensive de la campagne de Russie en menaçant la Pologne ! »

« Le bonapartisme sans Bonaparte, c’est comme le gaullisme sans de Gaulle »
Malgré tout, son bilan pour le pays vous semble historiquement positif ?


« Sur le moment, le bilan est assez négatif, puisqu’après sa défaite, la France rentre dans ses frontières habituelles, voire un peu plus petites. L’Angleterre a gagné la guerre et va dominer le monde. En revanche, les gouvernements d’après ont tout gardé, y compris l’esclavage et le statut intolérable de la femme dans le Code civil, qui perdure jusqu’en 1965 ! »

Il n’y a pas de descendance politique au bonapartisme ?

« Pour moi, il n’y a plus de bonapartisme ! Le bonapartisme sans Bonaparte, c’est comme le gaullisme sans de Gaulle. On peut s’en réclamer, mais c’est mièvre et ça ne ressemble à rien. »


(1) « Pour Napoléon », éditions Perrin, 212 pages 15 €
(2) « Napoléon, dictionnaire historique », éditions Perrin, 977 pages, 29 €
https://www.paris-normandie.fr/id188391/article/2021-05-01/thierry-lentz-nous-faisons-du-napoleon-sans-le-savoir

Bien à vous

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent (Marie-Antoinette)
Revenir en haut Aller en bas
Sulpice

Sulpice


Nombre de messages : 327
Date d'inscription : 27/07/2018

Le vrai visage de Napoléon Bonaparte - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le vrai visage de Napoléon Bonaparte   Le vrai visage de Napoléon Bonaparte - Page 2 Icon_minitimeMer 5 Mai - 15:36

de La Reinta a écrit:
Mes chéris vous ne trouvez pas qu'on parle TROP de Napoléon dans ce forum ???? Le vrai visage de Napoléon Bonaparte - Page 2 49856 Le vrai visage de Napoléon Bonaparte - Page 2 49856 Le vrai visage de Napoléon Bonaparte - Page 2 49856
Il était beau gosse mais quoi ????

Le vrai visage de Napoléon Bonaparte - Page 2 588717 Le vrai visage de Napoléon Bonaparte - Page 2 588717 Le vrai visage de Napoléon Bonaparte - Page 2 588717 OUI !!! On parle plus que de lui !!! Le vrai visage de Napoléon Bonaparte - Page 2 588717 Le vrai visage de Napoléon Bonaparte - Page 2 588717
Et les médias c'est affraid

_________________
I'll have to go to Las Vegas or Monaco
Revenir en haut Aller en bas
Aglae

Aglae


Nombre de messages : 1627
Date d'inscription : 09/10/2016

Le vrai visage de Napoléon Bonaparte - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le vrai visage de Napoléon Bonaparte   Le vrai visage de Napoléon Bonaparte - Page 2 Icon_minitimeMer 5 Mai - 16:55

Sans en arriver à une vaine polémique, je trouve qu'on en parle  beaucoup......

Il a été au pouvoir une dizaine d'années; certes, on peut énumérer les mesures prises, créations, fondations qui demeurent; Il faut nuancer ces ? trouvailles ? inspirations ? de quelques observations =

* il est arrivé "au bon moment" alors que tout était ruiné, informe, ravagé; un homme "providentiel" à poigne !
* si certains domaines  éducation, lois, organisation du territoire ont été si reconnues, c'est parce qu'il n'y avait rien à la place;
* mais dans d'autres domaines, il a laissé des vides.....Il a saigné à blanc les campagnes en enrôlant dans ses armées; quel écrivain, musicien, peintre ( hormis David et son pompiérisme) lui devons-nous ? cependant que l'Europe traversait une exceptionnelle période de génies de tous ordres
* misogynie galopante;

Non, en ce qui me concerne, je ne suis pas admirative de cette époque; ( j'ajoute que la Restauration ne m'emballe pas non plus; )

Au final, je ne suis pas loin de penser que la Révolution ( telle qu'elle s'est déroulée) suivie de cet autocrate, puis de ce roitelet par défaut ( Louis XVIII) ont faussé le cours de l'évolution politique en France; Louis Philippe ? pfff, pas mieux; nous méritions mieux;
Mais "ceci est une autre histoire...." comme disait Rudyard Kipling   Very Happy

J'édite simplement pour dire que, oui, je suis sévère, et que, je suis aussi désenchantée; peut-être du à notre époque actuelle; merci de ne pas me le reprocher Smile
Revenir en haut Aller en bas
Dourakine

Dourakine


Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 30/04/2018

Le vrai visage de Napoléon Bonaparte - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le vrai visage de Napoléon Bonaparte   Le vrai visage de Napoléon Bonaparte - Page 2 Icon_minitimeLun 18 Sep - 14:32

On peut se demander pourquoi les Anglais (vainqueurs à Waterloo) n'ont pas pendu Napoléon Bonaparte. Plusieurs pistes de réponses peuvent être envisagées

- éviter d'en faire un martyr (Bonaparte était encore très populaire)
- les Bourbons n'avaient pas beaucoup de succès

Le vrai visage de Napoléon Bonaparte - Page 2 A_sain10

Donc les Anglais ont préféré le faire dégonfler pour qu'il meure à l'ombre loin de son pays.

_________________
Aussi longue est la nuit qui me fait penser à vous
Revenir en haut Aller en bas
Ysalys

Ysalys


Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 19/05/2017

Le vrai visage de Napoléon Bonaparte - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le vrai visage de Napoléon Bonaparte   Le vrai visage de Napoléon Bonaparte - Page 2 Icon_minitimeLun 18 Sep - 14:35

Oui, c'était du pur calcul. D'ailleurs le maréchal Ney lui sera exécuté purement et simplement.

_________________
Don't you forget about me
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Le vrai visage de Napoléon Bonaparte - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le vrai visage de Napoléon Bonaparte   Le vrai visage de Napoléon Bonaparte - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le vrai visage de Napoléon Bonaparte
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le vrai visage d'Axel de Fersen
» Le vrai visage de Gabrielle de Polignac
» Le vrai visage de Marie-Thérèse de Lamballe
» Napoléon Bonaparte
» Intégrale Napoléon Bonaparte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Contexte social et économique :: Directoire, Empire, Restauration-
Sauter vers: