Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon 151 : où trouver le ...
Voir le deal

 

 L'héritage de François Furet

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Noche de Varennes

Noche de Varennes


Nombre de messages : 282
Date d'inscription : 25/09/2018

L'héritage de François Furet Empty
MessageSujet: L'héritage de François Furet   L'héritage de François Furet Icon_minitimeLun 6 Mar - 9:23

À écouter sur France Culture

https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/repliques/l-heritage-de-francois-furet-6726542

L'héritage de François Furet 560x3110

  • Conversation autour de l'héritage laissé par l'historien François Furet, avec Ran Halévi et Philippe Raynaud.

    • Avec
    • Ran Halévi historien, directeur de recherches au CNRS, il enseigne à l'EHESS et est directeur de collection chez Gallimard
    • Philippe Raynaud Professeur émérite de science politique à l'université Panthéon-Assas, membre de l'Institut universitaire de France


    Alain Finkielkraut s'entretient avec l'historien, Ran Halévi, et le philosophe, Philippe Raynaud qui préface L'Abécédaire de François Furet, de Déborah Furet, à propos de la figure de celui qui fut le spécialiste de la Révolution française et de son héritage idéologique, et dont vingt-six ans après sa mort, l’œuvre continue de résonner dans notre société : François Furet.

    François Furet est mort le 12 juillet 1997

    "Pourquoi faire une émission sur lui aujourd'hui ? Parce que son œuvre mérite d'être relue, méditée, commentée. Ce grand historien a renouvelé l'approche de la Révolution française et il a consacré un livre capital au rayonnement sur les esprits de l'idéologie communiste. Le passé est une illusion, la Révolution française est terminée, l'espérance communiste s'est fracassée sur la réalité totalitaire, mais toutes les leçons de cet événement et de ce phénomène n'ont pas été tirées." Alain Finkielkraut

    Commençons par la Révolution. En 1971, François Furet publiait un article dans la revue Les Annales qui fit grand bruit, Le catéchisme révolutionnaire. "Quel était le contenu de ce catéchisme et quelle interprétation de l'événement fondateur de notre modernité politique lui a-t-il opposé ? " sera la première question posée à nos deux invités.

    "Quand Furet est en train de rédiger Le catéchisme révolutionnaire, l'interprétation de la Révolution française est dominée par une sorte de vulgate qui a été radicalisée même depuis la révolution d'octobre et qui voyait dans la Révolution française une révolution qui liquide un ancien régime dominé par la féodalité. Il s'agit donc d'une révolution bourgeoise qui ne pouvait arriver à son terme en raison des réactions que rencontrait la Révolution française et que Thermidor a fini par enterrer. Et là, cette interprétation a été reliée depuis la révolution d'octobre avec la révolution russe donc, et elle établissait une sorte de continuité entre les deux révolutions avec les mêmes enjeux, les mêmes aspirations, et il y avait comme une sorte d'accomplissement de cette Révolution française entravée par la Révolution russe". Ran Halévi

    "A partir de 1789, l'interprétation de la Révolution était essentiellement narrative et politique" (R. Halévi)

    "Il y avait aussi dans cette interprétation, une juxtaposition d'approches qui n'avaient aucun rapport. Jusqu'en 1789, l'analyse de l'Ancien Régime était une analyse essentiellement économique d'une France féodale, dominée par ailleurs avec la Révolution par une sorte de réaction aristocratique d'une noblesse unifiée et réactionnaire, et à partir de 1789, l'interprétation de la Révolution était essentiellement narrative et politique ; la juxtaposition de ces deux lectures avaient d'une certaine façon voilé le sens de la Révolution française. J'ajoute que Furet et son ami Denis Richet avaient publié en 1965 une histoire de La Révolution française qui avait par certains aspects un caractère assez orthodoxe. Ils n'ont pas beaucoup rompu avec cette vulgate dont Furet allait faire une table rase en 1971." Ran Halévi

    "Si on veut faire la révolution, il ne faut pas mégoter sur les moyens" (Ph. Raynaud)

    "J'ajouterai deux choses ; la première c'est que le livre de Furet et de Richet, d'une certaine manière pourrait être lu comme un livre qui rétablit paradoxalement une autre interprétation marxiste possible de L'histoire de la Révolution, puisque ce qu'il dit c'est que si on admet l'idée que la Révolution de 1989, c'est la révolution bourgeoise, eh bien cette révolution est faite en 89 ; elle est faite non seulement dans la proclamation des principes, mais avec l'abolition des privilèges ; l'essentiel de l'œuvre révolutionnaire est accompli de ce côté-là, et c'est là que le paradoxe de 93 intervient." Philippe Raynaud

    "C'est qu'effectivement, ce qui était sans doute inévitable, c'est qu'il y ait quelque chose comme un état d'urgence avec la guerre - on peut dire ce qu'on veut - mais la terreur en elle-même est bien autre chose, et ce qu'ils ont très bien perçu dans l'interprétation, c'est qu'il y a dans la vision jacobino-marxiste de la terreur quelque chose de paradoxal : c'est de considérer que la révolution bourgeoise n'est devenue vraiment bonne que quand elle est devenue terroriste. Ca donne cet éloge très curieux de la terreur parisienne comme un mouvement populaire qui n'a pas de signification prolétarienne - ca montre que si on veut faire la révolution, il ne faut pas mégoter sur les moyens. " Philippe Raynaud

    Sources bibliographiques :
    François Furet & Denis Richet, La Révolution française éd. Fayard réédition 1987
    Déborah Furet, L'Abécédaire de François Furet, Préface de Philippe Raynaud
    François Furet, Penser le XXe siècle, éd Bouquins/ Robert Laffont 2007
    Ran Halévi, L'expérience du passé, François Furet dans l'atelier de l'histoire, éd. Gallimard 2007
    Régis Debray, L'exil à domicile, éd. Gallimard 2022
    Elisabeth de Fontenay, La grâce et le progrès, éd. Stock 2020


_________________
Le rock français c'est comme le vin anglais.
Revenir en haut Aller en bas
Aglae

Aglae


Nombre de messages : 1570
Date d'inscription : 09/10/2016

L'héritage de François Furet Empty
MessageSujet: Re: L'héritage de François Furet   L'héritage de François Furet Icon_minitimeLun 6 Mar - 10:42

L'héritage de François Furet 405462 L'héritage de François Furet 914132 MERCI !!! avec Mona Ozouf, François Furet est mon maïtre à penser pour la révolution française !!!

cheers
Revenir en haut Aller en bas
 
L'héritage de François Furet
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Révolution française: François Furet
» La Révolution française de François Furet et Denis Richet
» François Huber, François Burnens et les abeilles
» 21 juin 1720: mariage de François III d'Este avec Charlotte Aglaé d'Orléans Melle de Valois fille de Philippe d'Orléans "le Régent" et de François Marie de Bourbon
» 21 mars 1654: Jean-François de Gondi Anonyme, Jean-François de Gondi. Premier archevêque de Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Contexte social et économique :: La Révolution-
Sauter vers: