Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Le Loto du Patrimoine

Aller en bas 
AuteurMessage
madame antoine

madame antoine

Nombre de messages : 6248
Date d'inscription : 30/03/2014

Le Loto du Patrimoine Empty
MessageSujet: Le Loto du Patrimoine   Le Loto du Patrimoine Icon_minitimeDim 3 Juin - 11:24

Bonjour à tous les Amis du Boudoir de Marie-Antoinette,

Nous vous avons déjà entretenus de cette excellente initiative que constitue le Loto du Patrimoine.
http://maria-antonia.forumactif.com/t22454-l-hotel-de-polignac

Voici la liste des monuments qui bénéficieront prioritairement de ces fonds.

1. Ancien Hôtel-Dieu, Château-Thierry (Aisne)
Cet ancien hospice de briques rouges et de pierres calcaires a été fondé en 1304 par la reine Jeanne de Navarre. Reconstruit aux XVIIe et XIXe siècles et géré jusque dans les années 1960 par les soeurs augustines. Sa réhabilitation en musée de l'histoire hospitalière nécessite plus de 7,5 millions d'euros de travaux.

2. Château de Carneville, Carneville (Manche)
Ce château du XVIIIe siècle avec jardin symétrique, plan d'eau et arboretum est classé depuis 1975, notamment pour ses façades et toitures et certaines pièces avec leur décor. Racheté en 2012 par un jeune homme "amoureux du patrimoine", il est également soutenu par une association qui veut le restaurer et l'embellir.

3. Théâtre des Bleus de Bar, Bar-le-Duc (Meuse)
A Bar-le-Duc, le "Théâtre des Bleus de Bar", construit en 1900 en béton armé par un commerçant, a été racheté aux enchères par une oeuvre catholique. Trois Meusiens s'investissent depuis 2015 dans la réhabilitation de ce théâtre à l'italienne dont le coût est estimé à 1,6 million d'euros.

4. Villa Viardot, Bougival (Yvelines)
Construite en 1830, cette villa de style palladien avait été rachetée en 1874 par l'écrivain russe Ivan Tourgueniev. Elle fut habitée par la cantatrice Pauline Viardot qui y tenait salon, recevant les écrivains et les grands compositeurs de l'époque. Un projet de Centre européen de musique englobant la villa Viardot, la datcha et la villa Bizet toute proche est en cours d'élaboration.

5. Château de Bussy-Rabutin, Bussy-le-Grand (Côte-d'Or)
Ce château de style Renaissance fut la propriété du comte Roger de Bussy-Rabutin (1618-1693), militaire, écrivain et pamphlétaire. Mis à l'écart par Louis XIV pour ses écrits décrivant les frasques de la cour, il décora son château d'environ 500 portraits aux commentaires parfois caustiques des membres les plus importants de la cour. Classé monument historique depuis 1862, le château fut racheté par l'Etat en 1929.

Le Loto du Patrimoine 4071e810

6. Rotonde ferroviaire de Montabon (Sarthe)
Construite en 1891, cette rotonde ferroviaire pour locomotives est aujourd'hui la dernière à présenter des dispositions aussi proches de l'état d'origine. Sauvé par un particulier d'une destruction programmée par la SNCF, le site est classé depuis 2010.

7. Fort-Cigogne, Fouesnant (Finistère)
Construit à partir de 1755 sur l'îlot rocheux éponyme, cet ancien fort militaire protégeait l'archipel des Glénans des incursions de navires corsaires anglais et hollandais. Resté inachevé et classé depuis 2013, il est aujourd'hui utilisé par les stagiaires du centre nautique des Glénans.

8. Eglise Notre-Dame, La Celle-Guénand (Indre-et-Loire)
Classée monument historique en 1908, l'église, dont la nef date du XIIe siècle, est renommée pour sa façade romane avec une porte centrale flanquée de deux arcades aveugles. "Un petit miracle", selon le maire de la commune, Alain Morève.

9. Maison de Pierre Loti, Rochefort (Charente-Maritime)
Chambre arabe, salon turc, mosquée, salle gothique : derrière la façade banale d'une rue de Rochefort, la maison de l'écrivain voyageur Pierre Loti (1850-1923) regorge de trésors orientalisants, mais ses portes restent closes depuis cinq ans dans l'attente d'un très onéreux chantier de rénovation.

10. Aqueduc romain du Gier et pont-siphon de Beaunant, Chaponost et Sainte-Foy-lès-Lyon (Rhône)
L'aqueduc romain du Gier est l'un des quatre ouvrages qui alimentaient en eau la ville de Lugdunum. Captant l'eau du Gier (Loire), il la transportait sur 86 kilomètres jusqu'à la colline de Fourvière, cœur de la cité romaine à la confluence de la Rhône et de la Saône. Quelques morceaux de l'ouvrage sont toujours visibles aujourd'hui, notamment 72 arches à Chaponost, aux portes de Lyon.

Le Loto du Patrimoine 0d0cb810

11. L'hôtel de Polignac, Condom (Gers)
Classé monument historique depuis 1990, l'hôtel de Polignac, édifié le long des remparts de Condom entre 1773 et 1777 et achevé peu avant la Révolution, recevra 780.000 euros pour la réfection de ses façades de calcaire blond. Autrefois tribunal d'instance, l'édifice abrite aujourd'hui une école élémentaire publique.

12. Pont d'Ondres, Thorame-Haute (Alpes-de-Haute-Provence)
Ouvrage en pierres de taille composé de deux arches, le pont d'Ondres, long de 41 mètres, date de la fin du XVIIe siècle et enjambe le Verdon au niveau de Thorame-Haute (Alpes-de-Haute-Provence). Il a été classé monument historique en 1977.

13. Couvent Saint-François, Pino (Haute-Corse)
Cet ancien monastère franciscain construit en 1486 est vide depuis le début des années 1970 après avoir accueilli de 1952 à 1967 une école privée catholique. Des travaux de rénovation ont débuté en 2008 sous l'égide de la municipalité, aidée à partir de 2012 par la Fondation du patrimoine.

14. Maison d'Aimé Césaire, Fort-de-France (Martinique)
La maison du poète, dramaturge et homme politique date des années 1930. L'Institut Césaire compte en rénover la toiture, le mur d'enceinte et les jardins et transformer une partie de la propriété en musée.

15. Habitation Bisdary, Gourbeyre (Guadeloupe)
Construite au XVIIIe siècle par des Jésuites, l'habitation sucrière Bisdary a été plusieurs fois endommagée au cours des siècles par des incendies et ouragans. Son aqueduc, son mur de soutènement et sa terrasse sont inscrits aux monuments historiques depuis 2007.

16. Maison du receveur des douanes, Saint-Laurent-du-Maroni (Guyane)
Ossature de bois et remplissage en briques, ce bâtiment, construit autour d'un jardin à la française, apparaît en 1870 sur les plans de la ville de Saint-Laurent du Maroni. La Maison du receveur des douanes est inscrite au registre des monuments historiques en mars 2016.

17. Maison Rouge, Saint-Louis (La Réunion)
Cet ancien domaine cafétier, céréalier puis sucrier du XVIIIe siècle, est classé depuis 2004. Il est prisé pour son organisation spatiale, qui permet d'observer les développements successifs du domaine. Il abrite aujourd'hui le Musée des Arts décoratifs de l'Océan Indien.

18. L'usine sucrière de Soulou, M'Tsangamouji (Mayotte)
Les 400 hectares du domaine de Soulou abritent une ancienne usine sucrière et une exploitation. Créé en 1856, le domaine a été en grande partie détruit 32 ans plus tard par un cyclone. On y trouve encore moulin à canne, hydroextracteurs et autres engins nécessaires à cette industrie.
https://www.boursorama.com/

Bien à vous

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent (Marie-Antoinette)
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte

Charlotte

Nombre de messages : 477
Date d'inscription : 25/10/2014

Le Loto du Patrimoine Empty
MessageSujet: Re: Le Loto du Patrimoine   Le Loto du Patrimoine Icon_minitimeDim 3 Juin - 11:26


_________________
- me stessa -
Revenir en haut Aller en bas
Airin

Airin

Nombre de messages : 604
Date d'inscription : 19/09/2015

Le Loto du Patrimoine Empty
MessageSujet: Re: Le Loto du Patrimoine   Le Loto du Patrimoine Icon_minitimeMer 29 Aoû - 8:22

madame antoine a écrit:
5. Château de Bussy-Rabutin, Bussy-le-Grand (Côte-d'Or)
Ce château de style Renaissance fut la propriété du comte Roger de Bussy-Rabutin (1618-1693), militaire, écrivain et pamphlétaire. Mis à l'écart par Louis XIV pour ses écrits décrivant les frasques de la cour, il décora son château d'environ 500 portraits aux commentaires parfois caustiques des membres les plus importants de la cour. Classé monument historique depuis 1862, le château fut racheté par l'Etat en 1929.

Le Loto du Patrimoine 4071e810

Présentation détaillée de ce domaine :
http://maria-antonia.forumactif.com/t25087-a-la-decouverte-du-chateau-de-bussy-rabutin#357546
Revenir en haut Aller en bas
globule
Administrateur
globule

Nombre de messages : 1358
Date d'inscription : 04/10/2017

Le Loto du Patrimoine Empty
MessageSujet: Re: Le Loto du Patrimoine   Le Loto du Patrimoine Icon_minitimeLun 3 Sep - 8:04

Ca n'a pas tout à fait à voir et en même temps si. Le Loto du Patrimoine 244157
Bref je partage ici les derniers propos de Stéphane Bern.

Le Loto du Patrimoine Stepha10

Il y a presque un an a été lancée la mission « Patrimoine en péril » que vous pilotez. Vous en êtes satisfait ?
  • Il y a du bon et du moins bon. Le bon, c’est de voir mon idée enfin se réaliser. Le loto du patrimoine, on en parle depuis une vingtaine d’années… La Française des jeux a aussi imaginé ces tickets de grattage, pour viser un public plus fortuné. Je rappelle que ce n’est pas un impôt pour le patrimoine ! Ça permet juste de faire un geste… D’ailleurs, je suis satisfait d’avoir réveillé l’intérêt des Français pour cette cause. Depuis un an, on parle du patrimoine, j’en suis fier.

Concernant le « moins bon » que vous évoquiez ?
  • Je suis arrivé très enthousiaste, un peu la fleur au fusil, il y a un an, et maintenant, je vois toutes les attaques contre le patrimoine, y compris au sein du gouvernement.

De quelles attaques parlez-vous exactement ?
  • La loi Elan, par exemple, qui ouvre la possibilité de se passer de l’avis conforme des architectes des bâtiments de France. J’entends aussi qu’on est prêt à mobiliser 450 millions d’euros pour rénover le Grand Palais à Paris. Et pendant ce temps, on me laisse me décarcasser pour trouver 20 millions d’euros pour le patrimoine vernaculaire des petits villages. Si tout cela n’est qu’un effet d’annonce, je partirai. Je ne veux pas être un cache-misère.

Vous déciderez quand ?
  • À la fin de l’année, on verra plus clair. On saura si le loto du patrimoine est un succès. Ce que je voudrais, c’est que les Français me donnent raison. Y compris contre le gouvernement et certaines personnes dans les ministères. On va leur montrer que c’est une cause nationale. C’est notre racine, notre identité. Les ponts, les châteaux, les lavoirs, c’est le charme de nos villages. On a l’impression qu’il n’y en a que pour Versailles…

On pensait que vous adoriez Versailles !
  • Mais j’adore Versailles, évidemment, j’y ai tourné de nombreuses émissions. Par contre, ça ne doit pas faire oublier qu’en France, on a des trésors d’architecture – du patrimoine ouvrier, du patrimoine du XXe siècle, des sites archéologiques… – On ne va pas les laisser à l’abandon ! Quoiqu’il arrive, je continuerai de défendre le patrimoine comme je le faisais avant, à travers ma fondation, le collège que j’ai créé. Je suis un animateur, pas un membre du gouvernement. J’ai accepté une mission bénévole. Je suis un homme libre.

Recueillis parRyad BENAIDJI
https://www.lalsace.fr/

_________________
- Je ne vous jette pas la pierre, Pierre -
Revenir en haut Aller en bas
globule
Administrateur
globule

Nombre de messages : 1358
Date d'inscription : 04/10/2017

Le Loto du Patrimoine Empty
MessageSujet: Re: Le Loto du Patrimoine   Le Loto du Patrimoine Icon_minitimeLun 10 Sep - 20:43

Le loto vu de Suisse Wink Wink

Depuis lundi, nos amis d’outre-Jura ont une mission: «Aider à restaurer le patrimoine français.» Pas en allant donner un coup de main sur un chantier de chef-d’œuvre en péril, mais en achetant un ticket de Loto. Au choix, un «Illiko Mission Patrimoine» (1,52 € reversé à la Fondation du patrimoine) ou une grille «Super Loto Mission Patrimoine» (0,75 € reversé). Objectif: récolter entre 15 et 20 millions afin de financer la restauration de monuments.

Une opération pilotée par l’animateur télé Stéphane Bern, mandaté par le président Emmanuel Macron. Cette semaine, l’ami des têtes couronnées a dit son spleen aux médias: «J’ai l’impression d’écoper un bateau qui prend l’eau de toute part avec une cuillère à soupe.»

Bien sûr, on peut s’étonner que l’État français (711 milliards d’euros de dépenses à son budget 2018) doive faire appel au jeu de hasard pour arriver à restaurer ses sites emblématiques. Selon la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, «la préservation du patrimoine est une priorité politique pour le président de la République», avec un budget dédié de 326 millions d’euros par an sur cinq ans.

Par ailleurs, on peut sourire quand certains présentent cette opération comme «inédite»: il y a au moins 300 ans que la France utilise des loteries pour combler le déficit chronique de son Trésor. Plutôt qu’une innovation, on peut donc voir dans ce loto un clin d’œil du très royaliste Stéphane Bern (et de son président jupitérien?) aux pratiques de l’Ancien Régime. Et tout particulièrement au règne de Louis XVI qui, dans l’impossibilité de réformer le système fiscal, institua la Loterie royale et son monopole.

On peut également rappeler que le montant total versé par la Française des Jeux à l’État français s’est élevé à 3,3 milliards d’euros en 2015, dont grosso modo 550 millions pour le Loto «normal» (environ 1,5 milliard de chiffre d’affaires annuel).

Il n’y a plus que quelques jours à attendre pour savoir si vous avez gagné le jackpot de 13 millions d’euros du premier «Super Loto Mission Patrimoine» et si Stéphane Bern retrouvera le moral: tirage le 14 septembre. (24 heures)

par Gilles Simond https://www.24heures.ch/

_________________
- Je ne vous jette pas la pierre, Pierre -
Revenir en haut Aller en bas
Noche de Varennes

Noche de Varennes

Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 25/09/2018

Le Loto du Patrimoine Empty
MessageSujet: Re: Le Loto du Patrimoine   Le Loto du Patrimoine Icon_minitimeMar 30 Oct - 19:24

Généreuse idée au départ, peut-on dire que le Loto du patrimoine fut une réussite ?

Plus de sept millions de tickets ont été vendus, engendrant 105 millions d’euros de rentrées. Si, au total, les recettes atteignent 200 millions d’euros, la Fondation du patrimoine devrait en recevoir 20 millions.

20 millions sur 200… soit 10 % ; mais où passe le reste ?

Environ 70 % reviendraient aux joueurs, « comme dans un loto classique », dit la Française des jeux ! Mais pourquoi, alors même qu’un sondage publié le 18 octobre révèle que la principale motivation des joueurs n’était pas les gains potentiels mais le soutien au patrimoine ?

Et le reste : les taxes ! La Française des jeux dit devoir s’acquitter des taxes classiques (TVA, CSG, CRDS), de la rémunération de ses employés et de son réseau de distribution et d’un financement du Centre national de développement du sport – CNDS – et d’une somme qu’elle reversait systématiquement à l’État en proportion du prix du ticket, jusqu’à ce qu’une loi, en 2012, transforme ce versement en prélèvement fiscal.

En tout, pour l’État, 14 millions d’euros.

Monsieur Darmanin, ministre du Budget, interrogé lundi sur ce montant par un député, s’était défendu : « L’État perçoit normalement 17 % de taxes. Sur cette part, 10 points lui reviennent en propre. Dans ce projet, il y a renoncé. Et il ne peut aller au-delà : c’est dans la loi. »

Stéphane Bern s’est mis en colère, a prié, supplié… et obtenu, trois jours après, jeudi, un geste de l’État qui rétrocède au Patrimoine 20 millions de plus.

40 millions, donc – sur 200 attendus – iront au Patrimoine, ce qui ne fait tout de même que 20 % de la somme collectée.

Et pendant ce temps-là, le premier « gagnant » touche, comme au loto ordinaire, un gain de plus d’un million… Tant mieux pour lui, mais ce n’était pas la philosophie du projet.
http://www.bvoltaire.fr/

_________________
Le rock français c'est comme le vin anglais.
Revenir en haut Aller en bas
Airin

Airin

Nombre de messages : 604
Date d'inscription : 19/09/2015

Le Loto du Patrimoine Empty
MessageSujet: Re: Le Loto du Patrimoine   Le Loto du Patrimoine Icon_minitimeJeu 13 Juin - 9:33

Parmi les candidats, le pigeonnier Saint-Joseph. Very Happy

Le Loto du Patrimoine Le-pig10
Photo Antoine Compigne © SENS Agence

  • Propriété de la famille Poinsard, le pigeonnier Saint-Joseph, au coeur du quartier Saint-Antoine, à Sens, fait partie des 121 monuments retenus pour le Loto du patrimoine 2019.


"J’ai inscrit notre pigeonnier juste avant la clôture des dossiers du loto du patrimoine. J’ai mis quelques éléments, des photos et j’ai eu cet après-midi la bonne surprise d’apprendre qu’il était retenu parmi les sites 2019", témoigne le Sénonais Xavier Poinsard.

Dans la grande cour carrée, rue de la pépinière, le pigeonnier se dresse depuis le XVIIIe siècle. "Sa présence est attestée avant la Révolution française", assure son propriétaire. La vente des Biens Nationaux en 1793 fait en effet mention d’une grande basse-cour intérieure avec colombier de pied, le tout au sein de l’ensemble du prieuré Saint-Antoine.

"Un signe extérieur de noblesse au XVIIIe siècle"

"Le pigeonnier est un signe extérieur de noblesse, souligne Bernard Brousse, historien et président de l’office de tourisme de Sens. Au XVIIIe siècle, l’abbaye accueillait des gens de qualité, des personnes de haute volée. La mère supérieure, Isabelle Louise Sophie de Valois de Villette était une petite nièce de Madame de Maintenon. Cette abbesse avait un oncle, lord Bolingbroke, qui a fait construire à l’écart du couvent une gentilhommière et le pigeonnier."
Rachetée en 1852 par l’abbé Sicardy, l’abbaye Saint-Antoine-lès-Sens est réaménagée pour l’installation des Sœurs de la Providence qui fusionneront avec les Sœurs de la Charité de Nevers en 1959. En 2013, les religieuses mettent en vente une partie des bâtiments dont le pigeonnier.

La toiture partiellement effondrée

"La toiture était déjà partiellement effondrée quand nous avons acheté, confie Xavier Poinsard. On a bâché, mais cela n’a pas résisté. Du coup, on a retiré les tuiles pour éviter qu’elles ne tombent. Les bâches, installées avant l'hiver dernier, ont été endommagées par le vent. Avec l’humidité et le gel, les pierres de la corniche ont été fragilisées, quelques-unes sont tombées. Un premier devis, d’environ 20.000 €, avait été établi, mais la situation a empiré. Il va falloir en faire un nouveau."

À l’intérieur du pigeonnier, difficile de connaître l’état exact. "On ne peut pas ouvrir la porte, bloquée par une épaisse couche de fientes, mais il reste l’échelle avec l’axe qui permettait de visiter les boulins (servant de nids aux pigeons, ndlr)", précise Xavier Poinsard.

Totalement méconnu des Sénonais, le colombier, une fois les travaux de restauration réalisés, devrait ouvrir lors des Journées du patrimoine.
https://www.lyonne.fr/

  • Le tirage du Loto du patrimoine est prévu le 14 juillet prochain. Des jeux de grattage doivent être lancés le 2 septembre. En 2018, grâce au Loto et aux jeux, près de 22 millions d'euros sont venus soutenir la Mission patrimoine. Confiée à Stéphane Bern, cette mission a pour but de contribuer à la sauvegarde du patrimoine français.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le Loto du Patrimoine Empty
MessageSujet: Re: Le Loto du Patrimoine   Le Loto du Patrimoine Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Loto du Patrimoine
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Endroits liés à Marie-Antoinette :: Musées et autres domaines-
Sauter vers: