Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -30%
Baskets Nike Air Max Genome
Voir le deal
119 €

 

 La légende des vampires du château de Farciennes

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Peter2000

Peter2000


Nombre de messages : 110
Age : 47
Date d'inscription : 05/01/2021

La légende des vampires du château de Farciennes Empty
MessageSujet: La légende des vampires du château de Farciennes   La légende des vampires du château de Farciennes Icon_minitimeMar 16 Nov - 21:19

La légende des vampires du château de Farciennes


Tiré du site internet : https://curieuseshistoires-belgique.be


Citation :
On ne peut trouver plus sinistre que les ruines du château de Farciennes. En 1851, on décida de démolir la vieille chapelle du château. Elle fut abattue dans l’indifférence générale. Mais la situation fut bien différente lorsque les ouvriers commencèrent à faire disparaître le cimetière qui l’entourait. Alors qu’ils évacuaient des terres, l’outil de l’un d’eux heurta quelque chose de dur. Étant sur les lieux d’un ancien cimetière, ils ne furent pas étonnés de découvrir une série de cinq cercueils. Sous les coups de pelles, le bois des cercueils céda et les ossements apparurent.

Les ouvriers constatèrent qu’il s’agissait de la sépulture de deux adultes et de trois enfants, sans doute d’une même famille.

Ils furent d’abord frappés par la direction dans laquelle étaient tournés les crânes des défunts. Ils n’étaient pas droits, dans le prolongement du corps, mais tournés vers l’Orient. Ce qui les stupéfia davantage, c’était qu’un clou était planté dans chaque cercueil, à l’endroit même où se trouvait la poitrine des défunts.

Les dimensions des clous aussi étaient pour le moins inhabituelles. Le plus long mesurait 68 centimètres et pesait 2 kilos et demi. Leur taille dépassait allégrement celle des plus gros clous fabriqués à Farciennes, une antique région de cloutiers.

Dans un siècle où les superstitions étaient encore tenaces, cette mystérieuse découverte prit l’allure d’une légende. Des années plus tard, on s’interrogea sur le lien entre cette découverte et les croyances liées aux vampires dont la littérature avait fait savoir que les clous plantés dans le cœur étaient, si on y croyait, la seule manière de se débarrasser d’eux.

Surtout que, fait troublant, ces cercueils appartenaient à la famille du comte Charles-Joseph de Batthyani, qui hérita du château de Farciennes au 18e siècle. Les Batthyani étaient originaires de Bohème et descendants de Vlad III, prince de Valachie, que l’on surnommait aussi « fils du dragon ». En roumain, cela se dit… Dracula !

Alors si vous voulez trembler, allez vous perdre une nuit de pleine lune du côté des ruines du château de Farciennes…


A lire avec les illustrations ICI : https://curieuseshistoires-belgique.be/les-vampires-de-farciennes/
Revenir en haut Aller en bas
Aglae

Aglae


Nombre de messages : 1035
Date d'inscription : 09/10/2016

La légende des vampires du château de Farciennes Empty
MessageSujet: Re: La légende des vampires du château de Farciennes   La légende des vampires du château de Farciennes Icon_minitimeMer 17 Nov - 16:02

Very Happy Cher Peter2000 , vous semblez ( je vous taquine La légende des vampires du château de Farciennes 49856 ) affectionner les "vampires" .

Alors, sachez qu'on les connaît effectivement, dès le début du XVIII ème siècle =

Le personnage du vampire est popularisé en Europe au début du xviiie siècle. Vers 1725, le mot « vampire » apparaît dans les légendes d'Arnold Paole et de Peter Plogojowitz, deux soldats autrichiens qui, lors d’une guerre entre l’Empire d'Autriche et l'Empire ottoman, seraient revenus après leur mort sous forme de vampires, pour hanter les villages de Medvegja et Kisiljevo. Selon ces légendes, les vampires sont dépeints comme des revenants en linceul qui, visitant leurs aimées ou leurs proches, causent mort et désolation. Michael Ranft écrit un ouvrage, le De masticatione mortuorum in tumulis (1728) dans lequel il examine la croyance dans les vampires. Le revenant y est complètement, et pour la première fois, assimilé à un vampire, puisque Ranft utilise le terme slave de vampyri. Par la suite, le bénédictin lorrain Augustin Calmet décrit, dans son Traité sur les apparitions (1751), le vampire comme un « revenant en corps », le distinguant ainsi des revenants immatériels comme les fantômes et autres esprits.

merci wikipédia Wink qui a rafraîchi mon savoir sur ces intrigants personnages ( que mes élèves adorent aussi !!!
La légende des vampires du château de Farciennes 49856 ah, les séries télévisées !!! Rolling Eyes )

A mon tour de conseiller une lecture = l'excellent roman policier de Fred Vargas Un lieu incertain

La légende des vampires du château de Farciennes Bm_10010


Babélio =

Adamsberg part pour trois jours de colloque à Londres.
Estalère, le jeune brigadier, et Danglard - terrorisé à l'idée de passer sous la Manche - sont du voyage.
Tout devait se passer de manière aérienne et décontractée, mais un événement macabre alerte leur collègue de New Scotland Yard, Radstock.
Clyde-Fox, un original local, lui parle du vieux cimetière de Highgate.
Des chaussures - avec des pieds dedans - font face au cimetière, "un des cimetières romantiques les plus baroques de l'Occident," un lieu macabre, gothique, unique.
Tandis que l'enquête anglaise commence, les français rentrent au pays, et se retrouvent confronté à un horrible massacre dans un pavillon de banlieue.
De fil en aiguille, Adamsberg, avec l'aide de Danglard, remonte une piste de vampires, et de tueurs de vampires, jusqu'en Serbie.


Revenir en haut Aller en bas
Peter2000

Peter2000


Nombre de messages : 110
Age : 47
Date d'inscription : 05/01/2021

La légende des vampires du château de Farciennes Empty
MessageSujet: Re: La légende des vampires du château de Farciennes   La légende des vampires du château de Farciennes Icon_minitimeMer 17 Nov - 20:21

Aglae a écrit:
Very Happy  Cher Peter2000 , vous semblez ( je vous taquine La légende des vampires du château de Farciennes 49856 ) affectionner les "vampires" .

Alors, sachez qu'on les connaît effectivement, dès le début du XVIII ème siècle =

Le personnage du vampire est popularisé en Europe au début du xviiie siècle. Vers 1725, le mot « vampire » apparaît dans les légendes d'Arnold Paole et de Peter Plogojowitz, deux soldats autrichiens qui, lors d’une guerre entre l’Empire d'Autriche et l'Empire ottoman, seraient revenus après leur mort sous forme de vampires, pour hanter les villages de Medvegja et Kisiljevo. Selon ces légendes, les vampires sont dépeints comme des revenants en linceul qui, visitant leurs aimées ou leurs proches, causent mort et désolation. Michael Ranft écrit un ouvrage, le De masticatione mortuorum in tumulis (1728) dans lequel il examine la croyance dans les vampires. Le revenant y est complètement, et pour la première fois, assimilé à un vampire, puisque Ranft utilise le terme slave de vampyri. Par la suite, le bénédictin lorrain Augustin Calmet décrit, dans son Traité sur les apparitions (1751), le vampire comme un « revenant en corps », le distinguant ainsi des revenants immatériels comme les fantômes et autres esprits.

merci wikipédia   Wink  qui a rafraîchi mon savoir sur ces intrigants personnages ( que mes élèves adorent aussi !!!
La légende des vampires du château de Farciennes 49856 ah, les séries télévisées !!!   Rolling Eyes )

A mon tour de conseiller une lecture = l'excellent roman policier de Fred Vargas  Un lieu incertain

La légende des vampires du château de Farciennes Bm_10010


Babélio =

Adamsberg part pour trois jours de colloque à Londres.
Estalère, le jeune brigadier, et Danglard - terrorisé à l'idée de passer sous la Manche - sont du voyage.
Tout devait se passer de manière aérienne et décontractée, mais un événement macabre alerte leur collègue de New Scotland Yard, Radstock.
Clyde-Fox, un original local, lui parle du vieux cimetière de Highgate.
Des chaussures - avec des pieds dedans - font face au cimetière, "un des cimetières romantiques les plus baroques de l'Occident," un lieu macabre, gothique, unique.
Tandis que l'enquête anglaise commence, les français rentrent au pays, et se retrouvent confronté à un horrible massacre dans un pavillon de banlieue.
De fil en aiguille, Adamsberg, avec l'aide de Danglard, remonte une piste de vampires, et de tueurs de vampires, jusqu'en Serbie.




Cela me convient, chère Aglae, j'aime bien être taquiné !  Wink  Je n'ai pas une véritable passion ni affection pour les vampires, mais pour quelques oeuvres cinématographiques ou littéraires y afférant !  La légende des vampires du château de Farciennes 806120

Merci pour la recommandation ! La légende des vampires du château de Farciennes 405462

Pour ceux qui ne l'auraient pas lu, je conseille la lecture de "Carmilla" de Joseph Sheridan Le Fanu, court et saisissant roman, récit d'une réelle possession érotique mais aussi une réflexion sur l'apprentissage des sentiments et des sens !

Je recommande cette très belle édition, publiée par les Éditions Ocrée

La légende des vampires du château de Farciennes Carmil15

La légende des vampires du château de Farciennes Carmil16

disponible à la vente ICI :

https://librairienumeriquemonaco.com/fantastique-fantasy/1688-carmilla-9791096382019.html


A propos de taquinerie, il faudra aussi se garder que le vampire ne soit pas trop séduisant  La légende des vampires du château de Farciennes 209475 :

La légende des vampires du château de Farciennes Carmil18

Very Happy  Wink  La légende des vampires du château de Farciennes 49856
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





La légende des vampires du château de Farciennes Empty
MessageSujet: Re: La légende des vampires du château de Farciennes   La légende des vampires du château de Farciennes Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La légende des vampires du château de Farciennes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Contexte social et économique :: Le XVIIIe siècle dans le monde-
Sauter vers: