Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon EV6.5 : où trouver le ...
Voir le deal

 

 20 janvier 1793: 14H

Aller en bas 
AuteurMessage
yann sinclair

yann sinclair


Nombre de messages : 26307
Age : 66
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 10/01/2016

20 janvier 1793: 14H Empty
MessageSujet: 20 janvier 1793: 14H   20 janvier 1793: 14H Icon_minitimeVen 20 Jan - 8:54

Dimanche 20 janvier 1793
St Fabien & St Sébastien, martyrs
20 janvier 1793: 14H Greve413
https://fr.wikipedia.org/wiki/Dominique_Joseph_Garat

A deux heures de l'après-midi, Garat, ministre de la Justice, vient au Temple et notifie au Roi son jugement de mort exécutoire dans les 24 h

Louis XVI écoute impassible  et présente ensuite au  ministre quatre requêtes

il demande trois jours de délai pour se préparer à la mort

Il demande un confesseur

il demande à être délivré de la "surveillance perpétuelle" qui lui est infligée depuis peu, de nuit comme de jour

il prie enfin que lui soit permis de voir sa famille pendant ces trois jours de délai "librement et sans témoins"

On dit que Dominique Joseph Garat devint, après avoir notifié à Louis XVI la sentence de mort le 20 janvier 1793, de plus en plus grognon et renfermé et que ses lunettes d'or qui servirent ce 20 janvier 1793, ne sortirent plus d'un tiroir auquel il était interdit de toucher. Familier de la maison de Dominique Joseph Garat, le curé d'Ustaritz les utilisa un jour pour lire son bréviaire et lorsque Dominique Joseph Garat revenant d'une visite les aperçut, il s'écria : « Les lunettes de la sentence » et tomba foudroyé.

_________________
20 janvier 1793: 14H C_icgp11
👑    👑   👑
   ⚜king
Revenir en haut Aller en bas
http://louis-xvi.over-blog.net/
yann sinclair

yann sinclair


Nombre de messages : 26307
Age : 66
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 10/01/2016

20 janvier 1793: 14H Empty
MessageSujet: Voici le récit le plus circonstancié qu’on a pu établir sur les dernières heures du Roy-martyr   20 janvier 1793: 14H Icon_minitimeVen 20 Jan - 14:05

Voici le récit le plus circonstancié qu’on a pu établir sur les dernières heures du Roy-martyr
20 janvier 1793: 14H Greve414
Le 20 janvier, le ministre de la Justice Garat vint signifier au Roy le décret qui le condamnait à mort.

Le secrétaire du Conseil exécutif Grouvelle, chevrotant, lut la sentence.

Le Roy l’écouta sans un mot.

Il remit à Garat une lettre demandant un délai de trois jours pour se préparer à la mort, l’autorisation de revoir sa famille et d’appeler auprès de lui un prêtre de son choix.

Pour ce ministère, il désignait l’abbé Henri Essex Edgeworth de Firmont.

La Convention rejeta le délai, mais accorda les autres demandes.

Le décret proposé par Cambacérès portait que « la nation française, aussi grande dans sa bienfaisance que rigoureuse dans sa justice, prendra soin de la famille du condamné et lui fera un sort convenable »
Ce « sort convenable », on le connaît…

Garat fit donc prévenir l’abbé Edgeworth et le ramena lui-même au Temple dans sa voiture.

Le prêtre voulut échanger son habit bourgeois contre un costume ecclésiastique, mais Garat lui dit:
- C’est inutile, d’ailleurs le temps nous presse.

Le 20 janvier à six heures du soir, le confesseur entra chez le Roy.

Tous les assistants s’étant écartés, ils restèrent seuls.

Louis XVI parla un moment avec l’abbé et lui lut son testament.

Puis il le pria de passer dans le cabinet voisin pour lui permettre de recevoir sa famille.

La porte s’ouvrit et la Reine entra, tenant son fils par la main; derrière venaient Madame Elisabeth et Madame Royale.

Tous pleuraient.

Ils ne savaient rien de précis encore, mais ils craignaient le pire.

Le Roy s’assit, entouré de son épouse et de sa sœur.

Sa fille était en face de lui et il tenait l’enfant entre ses genoux.

Avec de tendres ménagements, à voix basse, il les avertit.

Par la porte vitrée, Cléry les vit s’étreindre en sanglotant.
Tenant ses mains dans les siennes, Louis XVI fit jurer à son fils de ne jamais songer à venger sa mort.

Il le bénit et bénit sa fille.

Par instants, il gardait le silence et mêlait ses larmes aux leurs.

Cette scène poignante se prolongea plus d’une heure et demie…

A la fin, quel que soit son courage, il n’en put plus.

Il se leva et conduisit sa famille vers la porte.

Comme ils voulaient rester encore et s’attachaient à lui en gémissant, il dit:
- Je vous assure que je vous verrai demain matin à huit heures.
- Vous nous le promettez ? supplièrent-ils ensemble.
- Oui, je vous le promets.
- Pourquoi pas à sept heures ? dit la Reine.
- Eh bien oui, à sept heures… Adieu.

Malgré lui, cet adieu rendit un son tel que les malheureux ne purent étouffer leurs cris.
Madame Royale tomba évanouie aux pieds de son père.
Cléry et Madame Elisabeth la relevèrent.
Le Roy les embrassa tous encore, et doucement les poussa hors de sa chambre.
- Adieu, adieu, répétait-il, avec un geste navrant de la main.

Il rejoignit l’abbé Edgeworth dans le petit cabinet pratiqué dans la tourelle.
- Hélas, murmura-t-il, il faut que j ‘aime et sois tendrement aimé !
Sa fermeté revenue, il s’entretint avec le prêtre.
Jusqu’à minuit et demi, le Roy demeura avec son confesseur.
Puis il se coucha.
Cléry voulut lui rouler les cheveux comme d’habitude.
- Ce n’est pas la peine, dit Louis XVI.
Quand le valet de chambre ferma les rideaux, il ajouta: « Cléry, vous m’éveillerez demain à cinq heures.»
Et il s’endormit d’un profond sommeil.

_________________
20 janvier 1793: 14H C_icgp11
👑    👑   👑
   ⚜king
Revenir en haut Aller en bas
http://louis-xvi.over-blog.net/
 
20 janvier 1793: 14H
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 14 janvier 1793: Procès verbal des séances des 14, 15, 16, 17, 19 et 20 janvier 1793 de la Convention: jugement de Louis XVI
» 20 janvier 1793: Procès verbal des séances des 14, 15, 16, 17, 19 et 20 janvier 1793 de la Convention
» 17 janvier 1793: jeudi 17 janvier à sept heures du soir
» 16 janvier au 19 janvier 1793: Procès de Louis XVI
» 14 janvier 1793: Séance du 14 janvier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Au fil des jours :: 1793 :: Janvier-
Sauter vers: