Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -40%
Tefal Ingenio Emotion – Batterie de cuisine 10 ...
Voir le deal
59.99 €

 

 Histoire de Martinus Scriblérus, de ses ouvrages et de ses découvertes

Aller en bas 
AuteurMessage
Chakton

Chakton


Nombre de messages : 1256
Date d'inscription : 22/10/2017

Histoire de Martinus Scriblérus, de ses ouvrages et de ses découvertes Empty
MessageSujet: Histoire de Martinus Scriblérus, de ses ouvrages et de ses découvertes   Histoire de Martinus Scriblérus, de ses ouvrages et de ses découvertes Icon_minitimeLun 23 Jan - 11:26

Une pépite ! tongue

Histoire de Martinus Scriblérus, de ses ouvrages et de ses découvertes Histoi11

Auteurs : John Arbuthnot
John Gay
Thomas Parnell
Alexander Pope
Henry Saint John
Martinus Scriblerus
Jonathan Swift

RÉSUMÉ
Au printemps 1714, la fine fleur des lettres anglo-irlandaises se retrouve dans un pub et forme un club : on projette d’écrire un livre collectif. « Vous donnez chaque jour de meilleurs conseils que nous tous réunis ne pourrions le faire en un an ; & pour dire la vérité, Pope, qui a pensé le premier à l’intrigue, n’a pas du tout de génie pour cela, à mon avis. Gay est trop jeune ; Parnell a bien quelques idées, mais il est paresseux ; je pourrais assembler, enrichir & biffer assez bien, mais tout ce qui concerne les sciences doit venir de vous. » (J. Swift à J. Arbuthnot) Doué pour la satire, ce groupe se demanda après beaucoup d’autres comment triompher de la bêtise, et il créa Martinus Scriblérus, scribouillard barbouillé de tous les arts et de toutes les sciences. En le visant, on attaquait les impostures morales, politiques et culturelles de son temps : théories absurdes, faux savoirs, idiotie intellectuelle, esprit de sérieux, prétendus conservateurs, soi-disant progressistes, etc. Trois siècles plus tard, Pierre Lafargue (Annotateur) et Pierre Senges (Préfacier-Postfacier) ont voulu compléter le tableau inachevé de leurs illustres aînés en apportant une touche personnelle à cette Histoire. La littérature, ce monstre bizarre qui a tendance à disparaître aussi vite qu’il est apparu, y reprend des couleurs grâce à leurs facéties redoublées. Le Scriblérus Club poursuit donc son galop (car toujours à dada !) sur les terres de la haute fantaisie, offrant une fable malicieuse sur les mœurs universelles. Cette œuvre eut une influence certaine au XVIIIe siècle : Laurence Sterne y prélèvera des matériaux pour La Vie et les Opinions de Tristram Shandy, tandis que Jonathan Swift ne se priva pas d’y chaparder pour faire grandir son Gulliver.

Ouvrage collectif : John Arbuthnot (1667-1735) ; John Gay (1685-1732) ; Pierre Lafargue Pierre Lafargue (auteur notamment de La Grande épaule portugaise, vagabonde, 2020) ; Thomas Parnell (1679-1718) ; Alexander Pope (1688-1744), auteur de Le Rapt de la boucle ; Henry Saint John (1678-1751) ; Pierre Senges (auteur entre autres d’Achab (séquelles), 2015, Verticales) ; Jonathan Swift (1667-1745), auteur de Gulliver.



Traduction
Pierre-Henri Larcher

Préface
Pierre Senges

Postface
Pierre Senges

Histoire de Martinus Scriblérus, de ses ouvrages et de ses découvertes C4d02210

Le Palais Saint James, à Londres, où se réunissait le Scriblerus Club. Peinture de John Paul, date inconnue, huile sur panneau, 76x127cm.


_________________
X est la force deux fois pure
Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire de Martinus Scriblérus, de ses ouvrages et de ses découvertes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Découvertes d'objets royaux
» Egypte : découvertes et fascination
» Louis XVII et "Le roi perdu", d'Octave Aubry.
» Histoire de lire - Salon du Livre d'Histoire à Versailles
» Pompéi, Herculanum, les découvertes sous le volcan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Autour de Marie-Antoinette :: Bibliographie :: Cercles et sociétés-
Sauter vers: