Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Disney Lorcana Chapitre 3 : où acheter le Coffret Cadeau Les Terres ...
Voir le deal

 

 lettre de Marie Antoinette à M. Campan

Aller en bas 
AuteurMessage
pimprenelle

pimprenelle


Nombre de messages : 40551
Date d'inscription : 23/05/2007

lettre de Marie Antoinette à M. Campan Empty
MessageSujet: lettre de Marie Antoinette à M. Campan   lettre de Marie Antoinette à M. Campan Icon_minitimeMar 2 Sep - 17:23

Lettre de Marie Antoinette à M. Campan


lettre de Marie Antoinette à M. Campan Zcamp10


"Je ne crois pas qu'il y ait à s'occuper d'avantage, mon cher Campan, des etranges reclamations de mr de fronsac Richelieu [fils du maréchal]. Je suis chez moi, c'est mon lieu d'intimité, les services n'y on rien a faire hors le mien et quand je le veux. Laissé donc dire, c'est le seul moyen d'en finir, et l'on alimenteroit la discussion si l'on en tenoit conte d'avantage. Vous preparerez le spectacle avec un peu plus de soin que la derniere fois. Le roi doit s'y trouver et l'assemblée sera plus nombreuse qu'à l'ordinaire, autour de moi l'on sait surveiller [...]"

Note du commissaire : 
`
L'organisation du plaisir favori de la reine, les représentations théâtrales données au Petit Trianon dans la stricte intimité de sa cour, engendra une intense rivalité entre Campan, le mari de sa Première femme de chambre, son bibliothécaire enthousiaste et son souffleur sur scène, et le duc de Fronsac, fils du maréchal de Richelieu, Premier gentilhomme de la Chambre, qui y voyait un abus de pouvoir insupportable.
C'est probablement à cette date que Marie-Antoinette choisit de déclarer au duc de Fronsac : « le petit Trianon est ma propriété particulière ; elle est gardée par des gens à moi ; le roi lui-même n'y vient que comme invité (...) Renoncez donc à toute prétention à cet égard, elle me serait désagréable. » (Etienne-Léon Lamothe-Langon, Souvenirs sur Marie-Antoinette). Selon madame Campan, elle aurait ajouté en aparté : "Il est affligeant de trouver un si petit homme dans le fils du maréchal de Richelieu" (Mémoires).
https://maria-antonia.forumactif.com/t952p645-ventes-aux-encheres

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
 
lettre de Marie Antoinette à M. Campan
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettre de Marie-Antoinette au duc de Polignac
» Lettre de Marie-Antoinette au Roi de Naples, mari de Marie-Caroline
» Au cœur de l'histoire: La vie mouvementée d'Henriette Campan, la lectrice de Marie Antoinette
» Lettres, brouillons et souvenirs de Madame Campan, femme de chambre de Marie-Antoinette
» La dernière lettre de Marie Antoinette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Autour de Marie-Antoinette :: Reliques, écrits, meubles :: écrits et compositions :: écrits et compositions de Marie-Antoinette-
Sauter vers: