Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
TV LED 32” Continental Edison CELED32SAHD24B3
139.99 €
Voir le deal

 

 L'Impératrice Joséphine

Aller en bas 
+13
Twiny
cassos
pilayrou
Lucrezia P
de La Reinta
Mousseline
flower power
The Collector
le beau lauzun
Sido Scorpion
madame antoine
pimprenelle
Chou d'amour
17 participants
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous



L'Impératrice Joséphine Empty
MessageSujet: L'Impératrice Joséphine   L'Impératrice Joséphine Icon_minitimeVen 13 Juil - 13:39

Puisqu'aucune de nos nouvelles forumeuses ne semble oser s'y lancer, j'inaugure ce sujet afin de pouvoir en apprendre de par nos discussions...
Joséphine (Marie-Josèphe Rose Tascher de La Pagerie ) est née à Trois-Ilets, en Martinique, en 1763, elle n'a donbc que huit ans de moins que Marie-Antoinette Wink.Fille de Gaspard Tascher de La Pagerie, lieutenant d'infanterie de marine d'origine blésoise.
La jeune fille a quinze ans lorsqu'elle épouse, le 13 décembre 1779, le Vicomte Alexandre de Bauharnais. Deux enfants naissent, Eugène, le futur vice-Roi d'Italie, puis Hortense, qui sera un jour Reine de Hollande, mais les deux époux ne s'entendent pas et se séparent rapidement.
La révolution éclate; Alexandre , général en chef de l'armée du Rhin en 1793, ne parvient pas à secourir Mayence, et il est bientôt arrêté. Comme son mari, Joséphine est arrêtée et jetée en prison.Enfermée aux Carmes, elle tente en vain de secourir Alexandre , accusé de trahison, mais ne peut empêcher son exécution.La jolie créole rencontre Hoche dans les geôles de la République et devient sa maîtresse. Libérée après le 9-Thermidor , sans ressources, car les biens des Bauharnais ont été saisis, elle se mèle rapidement à la société plis ou moins freltée qui domine la capitale, devient la maîtresse de Barras, qui l'entretient richement. Joséphine rencontre bientôt Bonaparte. Général brillant mais fort timide (ah bon? Shocked ). Bonaparte lui demande de l'épouser.Joséphine hésite puis finit par accepter : le mariage civil est célébré à la mairie du 2e arrondissement le 9 mars 1796. Quelques jours plus tôt, Joséphine a obtenu que son futur mari fût nommé général en chef de l'armée d'Italie.Bonaparte l'aime passionnément , elle ne l'aime pas, ne l'estime guère, et ne tarde pas à le tromper.
Pendant la campagne d'Egypte, la vie dissipée que mène la belle créole parvient aux oreilles de Bonaparte qui, de son côté, ne lui est pas davantage fidèle.Le vainqueur des Pyramides regagne Paris avec l'intention de divorcer, mais Joséphine le reconquiert.
Devenu Premier Consul, puis Empereur, il décide de l'associer à son sacre. La veille de la cérémonie , à la demande du Pape, le cardinal Fesch unit religieusement les deux époux (1er décembre 1804 ).
Pendant quatre ans, l'Impératrice tient à merveille son rôle, pourtant elle ne parvient pas à donner à l'Empereur un héritier. Napoléon décide de divorcer.Le 30 novembre 1809 aux Tuileries, il annonce sa décision à l'Imératrice effondrée.
Joséphine se retire à la Malmaison, et partage sa vie entre cette résidence et le château de Navarre, en Normandie, ne cessant jamais de correspondre avec son ancien mari.
Lors de la Première Restauration, elle reçoit à la Malmaison les souverains alliés. Mais elle meurt, à la suite d'une courte maladie, après avoir ordonné que l'on ouvre toutes les volières de la Malmaison (joli symbole Wink flower ). Elle est enterrée dans l'église de Reuil.

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
Chou d'amour


Nombre de messages : 31529
Age : 41
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

L'Impératrice Joséphine Empty
MessageSujet: Re: L'Impératrice Joséphine   L'Impératrice Joséphine Icon_minitimeVen 13 Juil - 13:58

Merci, beau résumé, je ne savais pas tout ça:D
Citation :
Général brillant mais fort timide (ah bon? Shocked ).
Oui ce n'est pas l'image que j'avais de lui..mais peut être était-il timide avec les femmes seulement. Wink

Existe t'il une correspondance de Jospéphine, qui puisse nous permettre de mieux connaître ses pensées et ses idées?

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
https://maria-antonia.forumactif.com
Invité
Invité
Anonymous



L'Impératrice Joséphine Empty
MessageSujet: Re: L'Impératrice Joséphine   L'Impératrice Joséphine Icon_minitimeVen 13 Juil - 16:30

Les pauvres oiseaux de volière n'ont pas du survivre très longtemps.....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



L'Impératrice Joséphine Empty
MessageSujet: Re: L'Impératrice Joséphine   L'Impératrice Joséphine Icon_minitimeSam 14 Juil - 19:14

Selon certaines rumeurs, Joséphine a pu être empoisonnée et, en ce qui me concerne, sans envisager de mener croisade pour le démontrer (d'autres y songeront peut-être  Wink ) je serais assez encline à le croire. Les symptomes et la rapidité du mal ainsi que l'autopsie pratiquée permettent en tout cas de l'envisager sans sombrer dans l'invraisemblance.

Napoléon était effectivement assez timide et donc maladroit lorsqu'il se trouvait face aux dames. Cela ne l'empêcha pas pour autant d'être très épris de Joséphine. Les lettres qu'il a écrites lors de la campagne d'Italie nous montrent un homme éperdu d'amour, tant par les sens que par le coeur. Hélas, Joséphine se montra infidèle durant les premières années de leur mariage et ne changea que lorsque, son mari revenant d'Egypte, elle crut le perdre. On imagine mal Napoléon en mari complaisant et, s'il pardonna, il se vengea copieusement. Pour autant, il est indiscutable qu'il continua d'aimer Joséphine qu'il continua de voir après le mariage autrichien et la naissance de son fils légitime.

Plusieurs contemporains ont dit ou écrit que Joséphine a voulu se porter au côté de l'Empereur en 1814, alors que la plupart des dignitaires et son épouse l'abandonnaient. Il a fallu y renoncer afin que Napoléon put caresser l'espoir de revoir Marie-Louise et leur enfant. Un espoir qu'il savait bien vain mais qu'il répugnait à abandonner.

Je clos ce résumé sur la promesse de vous dépeindre plus avant le caractère de "l'incomparable Joséphine"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



L'Impératrice Joséphine Empty
MessageSujet: Re: L'Impératrice Joséphine   L'Impératrice Joséphine Icon_minitimeDim 15 Juil - 20:28

On a beaucoup écrit à propos des infidélités de Joséphine aussi aborderais je ce point avant tout autre. Il serait fort dommage que l'Impératrice soit perçue comme une façon de gourgandine sur foi de témoignages douteux. Bien entendu, il serait tout aussi ridicule de la camper en modèle de vertu car la future impératrice, à dater du moment où son premier époux, le vicomte de Beauharnais, s'est séparé d'elle ne s'est pas privée de se donner quelques amants. Rose - puisque tel était encore son prénom - prisait les plaisirs et l'époque était aux moeurs dissolues. Pourquoi se serait elle privée de répondre aux avances de quelques amirateurs et de se donner, dans le même temps, des protecteurs influents? On lui connaît avec certitude des liaisons avec Barras, Hoche et un certain Hypolithe Charles dont le seul mérite était de se montrer spirituel. Cette relation dura de 1796 à 1800 ce qui laisse à croire sans grand risque d'erreur que la jeune femme en était réellement amoureuse. Elle ne se sépara de son amant que parce que, Napoléon ayant eu vent de ses infidélités, menaçait de divorcer mais, à dater de cet épisode, Joséphine ne prêta plus le flanc à la critique quant à la fidélité. A dater de cet épisode, tout dans son attitude montre d'ailleurs un profond attachement pour son époux.

Epicurienne, Joséphine l'était. Elle prisait beaucoup ce qui contribuait à la douceur de vivre: la musique, les fleurs, les animaux, les belles toilettes, les bijoux de prix, les intérieurs où il fait bon vivre... et, bien entendu, n'avait aucun sens de l'économie dès qu'il s'agissait de servir ses projets en la matière. Encore ne consacrait-elle pas ses deniers à ses seuls plaisirs et se montrait soucieuse d'autrui au point qu'on l'a très tôt nommée"la bonne Joséphine"

Que dire de son intelligence? Je surprendrai sans doute quelques lecteurs en affirmant que, quoique médiocrement cultivée, l'Impératrice était dotée d'un bel esprit mais aussi d'une vive intelligence. N'en fallait il pas pour survivre en étant noble dans des temps troublés? Pourtant il est quelques faits méconnus qui en attestent de façon plus éclatante encore et il suffira de savoir qu'elle a ménagé les appuis nécessaires à son illustre époux et neutralisé l'influence de quelques individus douteux pour permettre le coup d'état de Brumaire pour convenir que Joséphine n'était point idiote, tant s'en fallait!

Lors de ma dernière visite à Malmaison, en ce mois de janvier, je me suis trouvée ridiculement émue de trouver des roses ouvertes au jardin. La roseraie abrite encore quelque unes des espèces importées ou crées par l'Impératrice et, à l'instar de Napoléon lorsqu'il y fit halte après Waterloo, il me semblerait pour un peu la voir surgir au détour d'une allée. Embarassed Il n'en demeure pas moins que nous devons bien de beaux cultivars à Joséphine dont l'hortensia, nommé ainsi en l'honneur de sa fille devenue reine de Hollande.

Je m'étendrais bien volontiers sur ce sujet qui me tient à coeur car l'Impératrice est réellement une figure attachante de l'Histoire mais je terminerai sur une constatation que les faits parent d'une certaine ironie. Après son emprisonnement, Joséphine se trouva incapable de donner encore le jour à un enfant et c'est là l'unique raison au divorce. Napoléon eut quatre enfants reconnus dont un légitime. De Napoléon II, aucune descendance n'advint mais, en revanche, Hortense et Eugène, les enfants de Jospéhine et du visomte de Beauharnais, continuèrent la lignée. C'est ainsi que la plupart des cours actuelles d'Europe charrient dans leurs veines le sang de la première impératrice... uni, pour certaines, à celui de Désirée Clary, reine de Suède et première fiancée de l'Empereur.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle

pimprenelle


Nombre de messages : 40550
Date d'inscription : 23/05/2007

L'Impératrice Joséphine Empty
MessageSujet: Re: L'Impératrice Joséphine   L'Impératrice Joséphine Icon_minitimeDim 15 Juil - 21:15

Je vous en prie, continuez ! Joséphine est un personnage très intéressant, mais que je connais trop peu. J'y peux rien, Marie Antoinette prend toute la place ! flower

C'est pourquoi cela me fait très plaisir de discuter avec vous. Quand je rencontre Titi aussi, c'est pareil ! Elle me raconte plein de choses passionnantes sur Joséphine.

Bon... Dans mon ignardise sans borne, je ne lui connaissais avec certitude que Barras et Napo, comme amants, ce qui me laissait à penser qu'elle pouvait s'être approchée d'eux par ambition. Faux ? Les femmes de caractère n'avaient pas beaucoup d'options, à l'époque...

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



L'Impératrice Joséphine Empty
MessageSujet: Re: L'Impératrice Joséphine   L'Impératrice Joséphine Icon_minitimeDim 15 Juil - 21:43

Joséphine est ,en effet, une femme pleine de ressources. Le Premier Empire lui doit beaucoup car sa grâce rééquilibrait pas mal le règne militaire de son impérial époux.D'ailleurs , dans la reconstitution de 2002, avec Christian Clavier, seule Isabella Rosselini en Joséphine était émouvante, malgré la longueur des quatre épisodes, cette fresque ressemblait à une sorte d'historiographie d'un dictionnaire des noms propres sous forme cinématographique (ou plutôt télévisuelle Wink )...

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



L'Impératrice Joséphine Empty
MessageSujet: Re: L'Impératrice Joséphine   L'Impératrice Joséphine Icon_minitimeDim 15 Juil - 21:58

vous avez parfaitement raison... je trouvais même qu'il y avait une étrange ressemblance... Pour moi, jusqu'à aujourd'hui seule, Isabella Rosselini peut prétendre au rôle de Joséphine... Astrid Veillon n'était absolument pas crédible ! Il parait qu'il y avait eu un téléfilm avec Jacqueline Bizet dans le rôle mais malheureusement je n'ai jamais l'occasion de le voir !

Très crédible également, Anouk Aimé dans le rôle de Letizia... sans oublier notre regretté Philippe Volter campant Barras. Une petite pensée pour lui
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



L'Impératrice Joséphine Empty
MessageSujet: Re: L'Impératrice Joséphine   L'Impératrice Joséphine Icon_minitimeDim 15 Juil - 23:15

Michèle Morgan - encore elle - la campait avec beaucoup de crédibilité dans le "Napoléon" de Guitry que j'ai récemment pu me procurer en DVD grâce à une série consacrée à Jean Gabin (qui y campe très brièvement le maréchal Lannes). Ce film constitue la relation de la vie de Napoléon par Talleyrand et permet d'admettre quelques oublis ou interprétations sans s'en trouver dérangé. En tous cas, il y passe beaucoup d'émotions et la distribution est de qualité (Raymond Pellegrin, Sacha Guitry, Yves Montand, Daniel Gélin, etc...)

J'avoue que je n'ai pas aimé le livre dont est tiré le film où joue Clavier ni le film d'ailleurs. Tout y est brossé en superficialité, je n'ai trouvé aucun personnage touchant (sauf peut-être Isabella Rossellini) et je passerai sous silence des erreurs grossières. Suspect De plus l'auteur - dont le nom me sera revenu demain matin - se permet d'interpréter sans fondement aucun la pensée de Napoléon. Imaginez ce que cela peut donner quel que soit le portrait brossé! Même en fréquentant l'Empereur depuis quasi quarante ans, je ne me targuerai jamais de me trouver dans sa tête geek

Pour en revenir à Jospéhine, savez vous ce qu'en disait Talleyrand pourtant peu enclin à la charité? Qu'il était très dommage que Marie-Louise, née sur les marches d'un trône n'ait possédé, fut-ce un peu, de ces qualités qui auraient donné à croire que Joséphine était née princesse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



L'Impératrice Joséphine Empty
MessageSujet: Re: L'Impératrice Joséphine   L'Impératrice Joséphine Icon_minitimeDim 15 Juil - 23:32

MagicXarko a écrit:
Il n'en demeure pas moins que nous devons bien de beaux cultivars à Joséphine dont l'hortensia, nommé ainsi en l'honneur de sa fille devenue reine de Hollande.
Les roses de la Malmaison sont célèbres mais le nom de l'hortensia est bien antérieur à Hortense de Beauharnais... Wink je n'avais jamais entendu parler de celà, et soucieuse d'en savoir plus, j'ai fait quelques recherches, voici le résultat :

Citation :
Nicole-Reine Lepaute est au centre d'une légende concernant l'origine du nom Hortensia désignant une plante originaire de Chine. On a, sur ce sujet, à peu près écrit tout, son contraire et n'importe quoi. L'article le plus consistant est celui paru récemment dans le magazine Hommes & Plantes (2001, n°39, voir la bibliographie) et dont l'un des auteurs est astronome à l'Observatoire de Haute-Provence, Philippe Véron. L'affaire est tortueuse ; la voici résumée.



En marge de l'une des planches de son herbier, Philibert Commerson (1727-1773) - médecin et Naturaliste de l'expédition de Bougainville entre 1766 et 1769, ami très proche et très intime de Lalande - dédie à Nicole Reine, en 1771, la rose du Japon. En février 1773, peu avant sa mort sur l'Isle de France (l'Ile Maurice), il nomme d'abord cette plante Peautia celestina puis aussitôt, presque sans explication, Hortensia cœrulea ou Hortensia couleur d'azur. Commerson avait déjà nommé une fleur Peautia en hommage à la famille de l'horloger Jean-André Lepaute.
S'étant aperçu de la double dénomination Peautia, il aurait ainsi changé le nom de Peautia en Hortensia. Remarquons que le terme Hortensia est plutôt neutre puisqu'il signifie aussi plante des jardins...

Mais l'hommage fut si fort qu'on en oublia le prénom de Mme Lepaute. Un Dictionnaire des femmes savantes assure que l'un des prénoms de Mme Lepaute aurait été Hortense, imaginant ainsi que l'hommage de Commerson fut ainsi plus direct, jetant ainsi pour les siècles à venir, la confusion entre la fleur nommée Hortensia, et le prénom de Mme Lepaute. On assure même que les neveux Lepaute accueillis à Paris appelaient leur tante, Mme Lepaute, Hortense. D'autres auteurs attribuent le changement de nom de Lepautia en Hortensia à l'astronome Legentil de la Galaisière qui ramena cette fleur de son voyage dans les mers de l'Inde, légende entretenue par Camille Flammarion au XIXe siècle et inexorablement répétée depuis. D'autres sources indiquent que le botaniste Jussieu serait à l'origine du nom Hortensia… La Bibliothèque Nationale de France conserve un portrait de Nicole-Reine Lepaute, légendé à tort " Hortense Lepaute ", entretenant ainsi la confusion et la légende.



Quoiqu'il en soit, c'est bien en hommage aux talents de calculatrice-astronome et à l'abnégation de Nicole-Reine Lepaute que Philibert Commerson donna le nom Hortensia à cette plante.

http://www.ac-nice.fr/clea/lunap/html/Transits/TransitsRecre2.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



L'Impératrice Joséphine Empty
MessageSujet: Re: L'Impératrice Joséphine   L'Impératrice Joséphine Icon_minitimeDim 15 Juil - 23:37

En ce cas, il ne me reste qu'à rougir de honte en incriminant un historien qui avance cette assertion avec beaucoup de sérieux. Lorsque je retrouverai ce passage, je le retranscrirai ici afin de présenter les deux versions concernant l'origine du nom de la plante. Ne soyez toutefois pas trop pressés car je ne peux passer toutes mes journées à "éplucher" mes livres Wink

Il se peut également que l'erreur provienne de moi seule qui aurait commis une grossière erreur car d'autres fleurs - des cultivars de roses si je ne me trompe - portent des noms inspirés de la fille de Jospéhine: Hortense de Beauharnais, Reine Hortense.

Quoi qu'il en soit, je promets de creuser la question. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



L'Impératrice Joséphine Empty
MessageSujet: Re: L'Impératrice Joséphine   L'Impératrice Joséphine Icon_minitimeLun 16 Juil - 0:16

Voici ce qu'en dit "Wikipedia"

Citation :
Les Hortensias sont des arbustes du genre Hydrangea appartenant à la famille des Hydrangeacées. Ils furent ainsi nommé en l'honneur d'Hortense reine de Hollande, fille de Joséphine de Beauharnais.


Les deux versions coexistent donc bel et bien. cheers Mon honneur est sauf Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



L'Impératrice Joséphine Empty
MessageSujet: Re: L'Impératrice Joséphine   L'Impératrice Joséphine Icon_minitimeLun 16 Juil - 0:19

En fait, l'hortensia figure sur le blason de la ville de Rueil-Malmaison en souvenir d'Hortense, ce qui ne veut pas dire qu'elle est à l'origine du nom Wink

Le Blason
Le château de Malmaison, le « N » de l'Empereur, l'hortensia évoquant le souvenir de la reine Hortense, fille de l'impératrice Joséphine.

http://www.hauts-de-seine.net/appli/patrimoine/patrimoine.php?commune=92280100&theme=&element=
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



L'Impératrice Joséphine Empty
MessageSujet: Re: L'Impératrice Joséphine   L'Impératrice Joséphine Icon_minitimeLun 16 Juil - 0:25

Je vous l'accorde bien volontiers Léa. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



L'Impératrice Joséphine Empty
MessageSujet: Re: L'Impératrice Joséphine   L'Impératrice Joséphine Icon_minitimeLun 16 Juil - 0:57

MagicXarko a écrit:

De plus l'auteur - dont le nom me sera revenu demain matin -
N'est-ce pas Yves Simoneau à qui l'on doit le docu-fiction canadien (avec Karine Vanasse )réalisé sur fond vert de la même manière que le superbe film d'Eric Rohmer, l'Anglaise et le Duc?

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



L'Impératrice Joséphine Empty
MessageSujet: Re: L'Impératrice Joséphine   L'Impératrice Joséphine Icon_minitimeLun 16 Juil - 9:13

Si je ne me trompe, il s'agit de Jean Tulard. Yves Simoneau est le réalisateur du film.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



L'Impératrice Joséphine Empty
MessageSujet: Re: L'Impératrice Joséphine   L'Impératrice Joséphine Icon_minitimeLun 16 Juil - 10:05

S'il s'agit de Jean Tulard, celui-ci se qualifie comme le spécialiste de Napoléon, c'est donc étonnant qu'il ait fait des interprétations dans le scénario que l'on puisse qualifier de non historiques...

Bien à vous.


Dernière édition par le Lun 16 Juil - 11:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



L'Impératrice Joséphine Empty
MessageSujet: Re: L'Impératrice Joséphine   L'Impératrice Joséphine Icon_minitimeLun 16 Juil - 10:11

Effectivement, Jean Tulard est réputé pour son sérieux. Comme j'avais un doute, j'ai été revérifier la chose sur le site "Amazon" et il s'agit de Max Gallo. Ce qui est certain c'est que j'ai lu le premier de ses quatre volumes et m'en suis tenue là en raison de ses interprétations trop libres selon moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



L'Impératrice Joséphine Empty
MessageSujet: Re: L'Impératrice Joséphine   L'Impératrice Joséphine Icon_minitimeLun 16 Juil - 10:28

MagicXarko a écrit:
il s'agit de Max Gallo.
Ah! ça m'étonne déjà moins alors...
Je n'ai rien lu de lui mais sa réputation est moins élogieuse que celle de M. Tulard... Rolling Eyes

Bien à vous.


Dernière édition par le Lun 16 Juil - 11:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



L'Impératrice Joséphine Empty
MessageSujet: Re: L'Impératrice Joséphine   L'Impératrice Joséphine Icon_minitimeLun 16 Juil - 12:08

Lors de son séjour au Panthémont, Jospéphine aura l'occasion de parfaire ses "manières" auprès de dames ayant fréquenté Marie-Antoinette.

Elle comptait notamment parmi ses amies : la future marquise de Lage de Volude, (qui sera dame de la princesse de Lamballe) la future comtesse de Poulpry ou encore Aglaé de Polignac...
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle

pimprenelle


Nombre de messages : 40550
Date d'inscription : 23/05/2007

L'Impératrice Joséphine Empty
MessageSujet: Re: L'Impératrice Joséphine   L'Impératrice Joséphine Icon_minitimeLun 16 Juil - 12:30

Citation :
la future marquise de Lage de Volude
... à qui est adressée une lettre de Marie Antoinette au moment du décès du frère de Madame de Lamballe.

Citation :
Aglaé de Polignac...
... la fille de Gabrielle de Polignac, que Marie Antoinette appelait Guichette et considérait comme sa fille d'adoption.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



L'Impératrice Joséphine Empty
MessageSujet: Joséphine et la Belgique   L'Impératrice Joséphine Icon_minitimeLun 16 Juil - 12:36

Peu de temps après son départ des Tuileries pour Malmaison (dont elle vient de recevoir la propriété), Napoléon lui assigne le duché de Navarre (Evreux) et l'Elysée qu'il échangera quelques temps plus tard contre le Chateau de Laeken. Joséphine complètera son patrimoine par l'acquisition du château de Prégny aux abords de Genève. Joséphine n'aimait pas trop Laeken qu'elle trouvait austère, humide et froid. Notre belle créole restera toute sa vie une incorrigible frileuse... normal quand on a connu les douceurs des îles...

Elle compta parmi ses dames de compagnies, Madame d'Arberg qui lui était très attachée. Née à Mons, princesse de Stolberg, elle appartenait à une de ces familles du Saint-Empire fixées aux Pays-Bas autrichiens qui commes les Arenberg, les Lignes, les Croy ou les Chimay, rayonnent sur l'Europe depuis le XVe siècle. En son temps, elle avait été Dame de la Gouvernante de l'Archiduchesse Marie-Christine (soeur de Marie-Antoinette) dont le mari a construit Laeken.

Précisons également que Joséphine, fidèle en amitié avait gardé des contacts réguliers avec l'ex Thérèse Tallien qui avait épousé en secondes noces (1805) Joseph de Caraman, prince de Chimay. Elle mourra à Chimay en 1835.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle

pimprenelle


Nombre de messages : 40550
Date d'inscription : 23/05/2007

L'Impératrice Joséphine Empty
MessageSujet: Re: L'Impératrice Joséphine   L'Impératrice Joséphine Icon_minitimeLun 16 Juil - 12:51

Allez... histoire de me rendre un peu utile :

L'Impératrice Joséphine Beauha10

L'Impératrice Joséphine Joseph11

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



L'Impératrice Joséphine Empty
MessageSujet: Merci Pim !   L'Impératrice Joséphine Icon_minitimeLun 16 Juil - 14:13

Merci Pim pour les belles "images !

Je lisais un peu plus haut, dans les échanges, à propos de la mort de Joséphine, une rumeur d'empoisonnement...

Effectivement, c'est étrange...

Le 14 mai 1814, accompagnée du Tsar Alexandre, elle se rend à Saint-Leu chez sa fille Hortense.

Comme souvent la visite est agrémentée en fin de journée d'une belle promenande dans le magnifique parc du château. Hortense se plait à utiliser pour la promenande un grand char à bancs... Joséphine prend froid et comme à son habitude ne dit rien en femme bien élevée, elle sait se dominer. Malgré les apparences, l'état général de Joséphine n'est pas florissant. Ces 2 dernières années la fatigue des récents évènements, les insomnies et les anxiétés à répétition ont largement entamé son capital santé. Rappelons que l'Impératrice avait cette mauvaise habitude de croire que les purges régulières pouvait l'aider au moindre souci de santé.

La semaine du 23 sera particulièrement chargée en visites protocolaires... Joséphine fait bonne figure mais le mal est bien présent et la ronge !

Le mardi 24, pendant la visite des grands-ducs, elle doit s'allonger sur une chaise longue.

Mercredi 25, elle est prise de fièvre. Le docteur Horeau la soigne... avec des vésicatoires...

Jeudi 26, son état ne s'améliore pas, mais elle ne veut pas faire appel au médecin.

Vendredi 27, une toux sèche s'empare d'elle... Un souffle anxieux comme dit son entourage. Alerté, le médecin du Tsar, l'écossais James Wylie est dépêché à son chevet... mais le mal empire !

Samedi 28, le Tsar est attendu mais c'est Hortense qui fait les honneurs du dîner. Le soir, les médecins parisiens Bourdois de la Motte, Lamoureux et Lasserre sont appelés par Hortense. Ils sont très inquiets. Joséphine a les traits altérés, l'oppression s'accentue. Son arrière-gorge est très inflammée, son pouls baisse.

La nuit sera mauvaise, son souffle de plus en plus rauque. Toujours consciente, Joéphine garde le souci des apparences et se fait parer pour la visite du Tsar.

Dimanche 29, après s'être confessée et avoir reçu l'extrême onction, Joséphine s'affaiblit encore, perd l'usage de la parole et rend le dernier soupir dans les bras de son fils Eugène. Il est midi. Hortense arriva trop tard.

La mort foudroyante de Joséphine aura un retentissement énorme. A tel point que des rumeurs voient le jour. Aimée de Coigny évoquera crûment Barras sachant "le secret de la substitution du Dauphin (au Temple). Par là, il tient tous ceux qui l'on entouré ou qui lui ont succédé. Quelqu'un qui en savait autant, qui eut le tort d'en parler mal à propos, malgré son rang en est morte". Ce quelqu'un, c'est Joséphine qui, bien sûr, se trouvait aux côtés de Barras, en 1795, et qui si elle en parla "mal à propos" le fit au Tsar durant avril-mai 1814.

Le milieu royaliste étouffera vite l'affaire.

L'autopsie pratiquée par Cadet de Gassicourt, en présence du docteur Horeau, conclut à la mort d'une angine gangréneuse, ce qu'on appelait à l'époque une "esquinancie gangrénée"

Ni poison bourbounien, ni maladie de la mousseline, comme il est si joliment dit de ces refroidissments intempestifs courants à l'époque, mais un mal virulent prenant sur un organisme miné par l'angoisse. Une angoisse ravalée, la pire de toutes. Joséphine fut victime de son stoïcisme dissimulant un chagrin immense.

Elle eu ce tact suprême de disparaître en même temps que cet Empire qui l'avait célébrée et qu'elle avait si bien accompagné.

Le 2 juin 1814, elle est inhumée dans le choeur de l'eglise de Rueil-Malmaison.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



L'Impératrice Joséphine Empty
MessageSujet: Joséphine et la botanique   L'Impératrice Joséphine Icon_minitimeLun 16 Juil - 18:50

Dès l’acquisition de Malmaison, Joséphine conçut d’en faire son chef d’œuvre personnel… une œuvre toujours perfectible !

Durant sa vie de palais, elle regrettait de ne pouvoir s’y consacrer d’avantage. Ce qui ne l’empêchait pas d’ordonner, à distance, des travaux et des plantations.
Joséphine se révèlera être un main d’acier dans un gant de soie dès qu’il s’agira de son beau domaine de La Malmaison. Elle sait ce qu’elle veut et fera toujours le nécessaire pour obtenir ce qu’elle veut.

En 15 ans, elle réussit à faire de ce qui n’était qu’un château en mauvais état agrémenté d’un soixantaine d’hectares et de quelques vignes, un vaste domaine. On célébrera son luxe raffiné, ses collections dans l’Europe entière. Il deviendra bientôt un domaine de 762 hectares. (Une centaine rien que pour le parc enclos). Elle acquerra des terres et des bois jusqu’au petit château voisin de Bois-Préau. Elle n’achètera le château de Bois-Préau qu’en 1810. Les limites du domaine seront inlassablement repoussées vers Rueil, Buzenval, St Cucufa…

Pour la création du parc, dès le début, elle se heurtera à l’architecte Fontaine qui restaurait également le château. Il ne comprenait pas ce qu’elle voulait… un parc à l’anglaise. Un parc aux allées sinueuses où les rivières serpentent parmi les gazons. Le tout ponctué de fabriques, kiosques, grottes et rocailles, petits temples, petits ponts, petites îles artificielles… Que des niaiseries pour cet architecte néo-classique. Adieu Fontaine, bonjour Morel. Cet architecte lyonnais lui construira une laiterie, une vacherie et une maison du pâtre, le tout au bord de l’étang de St-Cucufa. Ainsi qu’un chalet suisse au sud de la propriété (on ne sait pas très bien où, d’ailleurs)… Bref, l’ensemble fera un peu modèle réduit du Hameau de Trianon. Modèle si prisé par les femmes de sa génération. Joséphine vantera le beurre de Malmaison et ne manquera jamais d’agrémenter ses déjeuners du matin de la bonne crème de la laiterie.

Morel s’avèrera avoir un caractère difficile et elle s’en séparera pour engager Berthault qui enfin s’adaptera à ses goûts. Malheureusement, il ne reste rien de ce hameau, il nous reste les aquarelles de Garneray pour nous faire une idée du charmant tableau.

Le parc s’agrandit et prend forme. Une serre chaude se construit, elle deviendra la principale attraction du domaine. Et Joséphine continue l’élaboration de son jardin botanique. Ce jardin révèle 2 particularités de la propriétaire : son goût pour la nature tropicale (elle est née aux Antilles…) et son goût pour les sciences naturelles.

Joséphine n’aura de cesse d’enrichir son savoir dans cette branche. Elle se documente, consulte d’éminents botanistes, voyage, expérimente. N’avait-elle pas écrit à son fils Eugène, peut de temps après sa répudiation que désormais elle s’y consacrerait ? Parole tenue ! Elle dialoguera régulièrement avec des spécialistes du Jardin des Plantes et du Muséum et successivement, Brissseau de Mirbel, Ventenat, Bonpland et Redouté travailleront pour elle.

Elle soigne également sa collection de plantes et d’arbustes exotiques. N’hésitant pas à demander qu’on lui envoi des graines et des plants de partout dans le monde :
Magnolias, cerises de Cerasontes, glands du chêne de Velani, noisettes de Constantinople… Elle pratiquera aussi l’échange avec ses confères passionnés.

Dans sa grande serre chaude, une monumentale verrière de 50 m de long, aménagée en hauteurs successives et agrémentée d’un salon tropical fastueux, elle invitera ses hôtes à se délasser. On y trouve une belle variété de Bruyère du Cap, des pivoines de Chine, des Dahlias à fleurs doubles, des tangerines, des amaryllis rouge (portant son nom), de « Joséphinia imperatricis » d’Australie, de liane andine (lapageria rosea nommée par 2 botanistes espagnols. Cette fleur deviendra la fleur nationale du Chili) et de nombreuses variétés de roses (250 espèces).

Les roses auront sa préférence. Elles nomment « cuisse de nymphe émue », « rouge formidable », rire niais ( !!), « Belle Hébé », « Parure des vierges »…

Son eucalyptus d’Australie, son lin de Nouvelle-Zélande, son magnolia du Yulan et celui à fleurs pourpres, ses cerisiers à fruits noirs de Sainte-Lucie, ses hêtres pourpres ou encore ses acacias roses se mêlent aux traditionnels marronniers, charmes, saules et peupliers, sans oublier le cèdre planté pour célébrer la victoire de Marengo. Tout ce petit monde cohabite dans la plus parfaite harmonie.

Elle les aime ses plantes et ses arbres, elle les connaît, les surveille en personne et s’en inquiète si elle doit s’absenter.

A l’intérêt de la botanique s’ajoutera la zoologie. La faisanderie regorge de faisans dorés de Chine et de paons. La ménagerie, d’animaux inconnus en Europe, principalement importés d’Afrique, d’Amérique ou d’Australie. Dans le parc, vivent en liberté : cygnes noirs australien, canard venus de Barbarie, de Chine ou de la Caroline, des gazelles, des kangourous ou des zèbres. Sans oublier les casoars, les singes et les mérinos espagnols.

Le tout agrémenté du temple de l’Amour, de la fontaine de Neptune, du chalet suisse, de la volière à lanternon, des fabriques et des statues…

Ce parc est un enchantement pour les yeux et l’âme. Napoléon avouera aimer se promener dans les allées du parc. Il lui semblait que cela l’apaisait… tout comme sa bonne Joséphine. Il viendra s’y imprégner de l’aura que Joséphine y avait laissé avant son départ en exil vers Sainte-Hélène. C’est dire…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





L'Impératrice Joséphine Empty
MessageSujet: Re: L'Impératrice Joséphine   L'Impératrice Joséphine Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Impératrice Joséphine
Revenir en haut 
Page 1 sur 8Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» La cave de Joséphine
» Joséphine n'est pas née à la Martinique!
» La Malmaison...
» Joséphine impératrice
» Joséphine et sa pythonisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette et ses contemporains :: Les autres...-
Sauter vers: